logo

Un brevet pour la clef 3G

vendredi 26/04/2013 par

Commentaires 10 commentaires

Alors que le concept est passé à la trappe avec la génération 10, la clef 3G amovible avait constitué en 2011 l’innovation phare d’Archos. La PME française proposait en effet un concept intéressant, en proposant une clef 3G qui s’intégrait entièrement dans le corps de la tablette.
Un concept intéressant, certes, mais qui avait pour conséquence fâcheuse d’épaissir le produit - rendant le produit peu sexy face aux tailles de guêpe de la concurrence.

Pour autant, Archos s’est visiblement fendu d’un brevet pour protéger cette innovation.
Un brevet à l’intitulé quelque peu imbitable, comme à l’accoutumée : accessoire amovible de réception et/ou d’émission sans fil de données et appareil électronique muni d’un tel accessoire.



Information intéressante, par ce brevet, Archos est allé un peu plus loin que le simple concept de la clef 3G vendue, puisque le document prévoit par exemple des antennes éventuellement rotatives, voire même des doubles antennes pour la diversité spatiale.

Pour télécharger le document original :

PDF - 1019.2 ko

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]

Un brevet pour la clef 3G

Les commentaires pour les anciens articles sont désormais fermés.

10 commentaires


  • chapardos 34 - le 27 avril 2013 à 02h18min

    et.......pourquoi vous nous pondez ca maintenant ?(troll)

  • cajl - le 27 avril 2013 à 08h14min

    Il faut regarder la date de sortie....

  • switcheremac - le 27 avril 2013 à 09h04min

    Cependant à mon avis le temps des tablettes de plus en plus fine au détriment de la fonctionnalité est sur le point d’être un concept dépassé , quand on ne peut plus lire une clé USB sans adaptateur et brancher sur une prise normale HDMI , autant acheter un iPad ou pire ... Un Samsung ,

    D’autant plus que cela oblige un son médiocre ( pour la même raison que les télé modernes ont un son pourri ... ) .

  • enzo guido - le 27 avril 2013 à 09h13min

    et oui, souvent ce que l’on nous vend comme une évolution technologique est en fait un recul pour les usagers.

    Pour completer les exemples de switch, je rajouterai les écrans capacitifs qui ont remplacés les résistifs pourtant bien plus polyvalent.

    Sinon, le rapport avec la news ?

    aucun !

     ;)

  • ncommiss - le 27 avril 2013 à 10h42min

    Les écrans résistifs sont biens s’ils sont de bonne qualité, et des de bones qualités, les seuls que j’ai jamais utilisé sont ceux des Nintendo DS...

  • enzo guido - le 27 avril 2013 à 11h01min

    Magnifique Ncomissade !! :D

    Si on avait continué à travailler sur ces écrans, ils seraient aujourd’hui d’un très bon niveau.

    Celui de mon N900 me donne tjs entière satisfaction.

  • Thocan - le 27 avril 2013 à 13h48min

    @Chapardos : si le brevet a été déposé il y a deux ans, il n’a été publié au grand public que maintenant. D’où l’article.

    Oui, je sais : dingue.

  • chapardos34 - le 27 avril 2013 à 14h47min

    d’où la parenthèse

  • Thocan - le 27 avril 2013 à 15h00min

    Je ne l’avais pas lu dans ce sens... ;-)

  • Lifelion - le 28 avril 2013 à 15h46min

    Le concept est astucieux et a été exécuté. Bravo.

    Une limitation dans ce cas précis concerne l’antenne. Pour avoir des performances de réception optimales, on peut chercher à placer plusieurs antennes autour de l’appareil. Ici, la connexion USB circonscrit l’antenne à l’accessoire.

    [L’antenne est ainsi certes au plus près de la puce mais ce concept circoncis est voué à capoter.]

    C’est dommage car la modularité offre de nombreux avantages. On pourrait rêver à une clé 4G pour les tablettes ou de manière plus réaliste à un ou plusieurs emplacements pour au choix des batteries supplémentaires ou des disques durs de 5 ou 7 mm (avec ou sans taxe privée au choix).