logo

Test Arnova 8G3 et 7fG3 partie IV

vendredi 27/07/2012 par

Commentaires 0 commentaires

VI) Performances

Les tablettes sont, comme on pouvait s’en douter, comparables au niveau des performances. D’après smartbench, la puissance graphique serait supérieure au Nexus One.

PNG - 148.4 ko
Arnova 8 G3
PNG - 55 ko
Arnova 8G3
PNG - 106.9 ko
Arnova 7fG3
PNG - 49.7 ko
Arnova 7fG3










VII) Autonomie

Quand on envisage l’achat d’une tablette tactile, plusieurs facteurs entrent en compte. Il y a d’abord le design et la prise en main, une tablette se prend, se manipule, se montre, se partage... c’est un outil qui doit être plaisant et qui doit respirer la solidité.

Ensuite il y a la puissance/fluidité, qui doit être suffisante pour les tâches de bases comme la navigation web, l’exécution rapide des applications (bureautique, mail, jeux 2D...). Pour les plus exigeants, une puissance de calcul 3D est nécessaire. La course à la puissance, même si elle n’est pas aussi féroce que sur les PC, est également présente sur les tablettes, avec les processeurs double voire quadruple cœur pour les produits moyen et haut de gamme.

Il faut en plus qu’elle ne plante peu ou pas. Ce souci est réglé chez Archos et Arnova depuis un moment, les reboots intempestifs sont de l’histoire ancienne, et les plantages ne semblent pas être significativement plus fréquent que sur une tablette concurrente.

La qualité de l’écran est également un élément important. On pense aux technologies IPS et ses grands angles de visions, ou à la terminologie Retina utilisée par Apple qui flatte les mirettes. Même Archos s’y est mis avec la Gen9 en utilisant une technologie TN désormais de qualité et à des résolutions permettant un affichage HD, et Arnova propose ses tablettes 9,7" avec la technologie IPS.

Enfin, et c’est le but de ce paragraphe, l’autonomie est un point crucial dans le choix des tablettes.

Les tablettes haut de gamme proposent des batteries pouvant tenir une dizaine d’heures. Les iPad flirtent avec les 10 heures. L’Asus Transformer, avec son clavier-batterie peut aller jusqu’à 12h voire plus.

Les derniers Archos offrent plus de 8h d’autonomie, l’Archos 97 Carbon proposerait dans les 8-9h de surf.

Les Arnova sont des produits aux prétentions moindres. Il a fallu faire des choix, des batteries moins grandes, des processeurs plus gourmands. Comment cela se répercute-t-il sur l’autonomie ?

Les possibilités de gestion de l’énergie sont limitées sur les Arnova. On se rappelle que sur la génération 8 et sur la 70bIT par exemple, il existait différentes options pour économiser l’énergie.
Ainsi, le mode "sommeil profond" était une veille sans micro réveils. Les notifications push et les alarmes étaient supprimées. La tablette ne pouvait donc plus nous avertir de l’arrivée d’un message par exemple, mais cela se faisait au bénéfice d’une meilleure autonomie et d’un réveil immédiat.
De plus, il était possible de désactiver le wifi lorsque l’appareil passait en veille. On avait à peu près les mêmes avantages-inconvénients.
Ici, que nenni, les options ont disparues. L’avantage principal est que c’est moins "prise de tête", l’utilisateur du Cantal n’aura pas à se poser des questions existentielles sur les avantages/inconvénients de tel ou tel profil. Par contre, du coup, il n’y a que la veille normale ou l’extinction. En veille la batterie est tout de même bien sollicitée, et l’extinction oblige d’attendre 30s avant de rendre la tablette utilisable.

En pratique qu’est ce que ça donne ?

Arnova 7fG3 :

PNG
PNG
PNG

Déception relative pour la 7fG3. Même si la vidéo en boucle avec l’écran à 100% est un test très énergivore, les 3h10 sont assez limite... Heureusement quand on baisse l’écran à 50% (et celui-ci reste plus que lisible !) on obtient un score plus convenable, permettant de lire plusieurs vidéo le long d’un trajet conséquent sans avoir à utiliser le chargeur. On rappelle que celui-ci n’est pas en USB, donc c’est plus difficile de le brancher sur un allume cigare (le 8G3 le fait si l’adaptateur délivre 1,5A)
L’utilisation mixte avec un peu de tout reflète une utilisation normale de la tablette.
Une tablette n’est pas constamment allumée. Elle est utilisée pour des petites sessions (jeux, musique, web) entrecoupées de périodes de veille. On l’utilise 10mn quand on reçoit un mail, 20mn devant une série télé pour tchatter sur msn. La tablette s’en sort bien : avec une telle utilisation elle est capable de tenir toute une journée loin de son chargeur.

Arnova 8G3 :

PNG
PNG
PNG

La 8G3 fait un peu mieux avec près de 4h d’autonomie. En effet elle a tenu 3h50 de vidéo en boucle avec les mêmes paramètres, c’est à dire la luminosité au maximum, et le wifi désactivé.
Elle dépasse même les 6h en vidéo quand on baisse la luminosité de l’écran, ce qui est pas mal pour une tablette à 150e !
De même, elle est tout à fait capable d’assurer toute une journée d’utilisation mixte.

C’est l’inconvénient des tablettes d’entrée de gamme, la batterie est un élément qui coute cher et elle est fréquemment sacrifiée pour offrir un produit accessible financièrement.
Les résultats de la 7f, sans être catastrophiques sont tout de même passables...
La 8g3 offre quelque chose de plus correct, ce qui lui permet de remporter la manche.

>> Chapitre suivant


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]