logo

Spécifications

vendredi 23/12/2011 par

Commentaires 3 commentaires

2) Détail des spécifications matérielles et logicielles - Performances

Des mises à jour secrètes.

Pour commencer, précisons que les deux Arnova ont été testées avec le dernier firmware en date disponible sur Arnovatech. En effet, celles-ci ont bénéficié de quelques mises à jour (une ou deux chacune) depuis leur apparition sur le marché.
On remarque que, contrairement aux produits Archos qui profitent d’une liste détaillée sur le site du constructeur des améliorations portées aux produits, un mystère plane toujours sur le contenu des firmwares mis en ligne par Arnova.

L’installation d’une nouvelle mise à jour ne semble pas possible en OTA (automatiquement depuis la tablette via le wifi). Mais elle se fait assez simplement en téléchargeant un fichier img sur Arnovatech et en le collant dans la mémoire interne. L’installation se fait alors toute seule et prend quand même 6 bonnes minutes. Ce système de mise à jour est regrettable car il est évident que bon nombre d’utilisateurs qui ne fréquenteront pas de sites spécialisés et forums, passeront à côté de ces potentielles améliorations softwares.

JPEG

Le gouffre.

Les différences de spécifications matérielles et de performances entre l’Arnova 10 et l’Arnova 10 G2 sont immenses et se ressentent tout de suite à l’utilisation.
Voici un tableau comparatif de ces spécifications. Celles de l’Archos 101it ont été ajoutées afin de donner un point de repère intéressant.

PNG - 21.1 ko

Premier constat, le processeur de l’Arnova 10 (G1) est le vrai gros frein des performances de la tablette. La moindre utilisation légèrement friande fait tourner le processeur à presque 100% de ses performances.

Visuellement cela se traduit par des ralentissements plutôt dérangeants et concrètement, la majorité des applications un peu trop gourmandes (particulièrement les jeux) deviennent inutilisables. En effet, des jeux phares comme Angry Birds deviennent injouables car transformés en séance de diapositives d’antan. (Voir la partie 6)
La RAM - même si relativement bien gérée - est assez éloignée de ce que l’on retrouve dans les tablettes concurrentes de gamme intermédiaire. Cependant une mémoire accrue avec un processeur aussi faible n’aurait pas été spécialement judicieux.

L’Arnova G2, ridiculise sa cadette (et pas que).

Autant dire les choses clairement : en passant de la G1 à la G2 on hallucine. Un processeur d’1Ghz et 521Mo de RAM ? En clair, on triple la cadence du processeur et on double la mémoire vive. On note au passage que l’Arnova G2 a le double de RAM comparé à l’Archos 101 it.
La G2 parvient donc à faire tourner sans aucun souci des jeux 3D comme Raging Thunder 2, Frontline Commando, Fruit Ninja...

Un dessert un peu plus raffiné.

JPEG

Autre observation importante : la version d’Android. La première Arnova 10 était sous Eclair (2.1), une version bien trop ancienne et largement dépassée.
Quand la gen8 d’Archos reste bloquée en Froyo à cause de sa RAM trop faible, l’Arnova 10 G2 bénéficie elle, directement d’Android Gingerbread. (2.3.1)

Par rapport à la première version de l’Arnova 10, la G2 gagne donc le support du lecteur Flash d’Adobe qui est d’ailleurs installé par défaut. (On peut le désinstaller ou le mettre à jour sur l’Appslib sans souci) Elle gagne aussi en compatibilité avec des applications demandant Froyo au minimum. Sous Gingerbread, le lanceur d’applications est un peu plus évolué et le volet déroulant de notifications a été revu. On déplore cependant quelques petits soucis de traductions qu’Arnova n’a pas corrigé.

JPEG

Pour ce qui est de la connectivité sans fil, les Arnova 10 ne sont équipées que du wifi. En effet, contrairement à l’Archos 101it, pas de bluetooth disponible. Impossible donc de connecter un casque, un clavier ou encore une souris par cette technologie.
Le wifi a une portée moyenne (même si aucune différence notée par rapport à mon Archos 5it par exemple) mais fonctionne sans coupure et se connecte assez rapidement à un réseau.

Les deux Arnova 10 ont une mémoire extensible via microSD. Cependant, la G2 est équipée de 8Go, contre 4Go pour la G1. On constate par ailleurs que la partie de la mémoire disponible pour l’utilisateur est très réduite. En effet, sur 4Go annoncés, seuls 2,5 sont disponibles. (Et 6,5 pour les 8Go) Cela est courant mais de telles proportions deviennent surprenantes.

JPEG

Comme d’habitude, les tablettes existent sous une multitude de versions plus ou moins annoncées. Il doit donc être possible de trouver sur le marché des Arnova 10 G1 à plus de 4Go...
Comme vu précédemment, la gestion des cartes mémoires se fait très facilement.

Un test rapide de l’autonomie des tablettes a pu être effectué. Les résultats sont plutôt encourageants.

Pour la G1, le site d’Arnova indique 6 heures en vidéo. Nous avons réussi à la faire tenir 7h (vidéo test, 40% de luminosité, avec charge complète)
Pour la G2, aucune indication n’a été communiquée mais le résultat est à peu près le même. (6h45)
En clair, la tablette (G1 ou G2) tient sans problème une bonne journée d’utilisation très intensive (3-4h de surf, 2h de jeu avec musique, une vidéo de 30min…)

La charge dure un peu moins de 3h. On note aussi qu’il est impossible de charger la tablette éteinte. (rallumage automatique pour une raison inconnue) et que la charge se fait uniquement avec la prise secteur 5V (comme c’est souvent le cas pour les tablettes) : La charge par USB est impossible. Ceci s’explique par le fait que la batterie mettrait bien trop longtemps à atteindre sa charge maximale et ce traduirait par un désagrément pour l’utilisateur.

Le temps de démarrage a toujours été relativement long sur les produits Archos. L’Arnova 10 G1 met 35 secondes à s’allumer, contre presqu’une minute pour la G2. Ce problème n’en est finalement plus un puisque la veille fonctionne à merveille sur la G2 (quelques surprises rencontrées avec la G1) et permet alors de rallumer la tablette en une fraction de seconde sans que la batterie en souffre. (Une semaine sans perte excessive de charge)

>> Chapitre suivant : écrans


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]

Spécifications

Les commentaires pour les anciens articles sont désormais fermés.

3 commentaires


  • ncommiss - le 24 décembre 2011 à 09h10min

    Un RockChip dans la 101it ? C’est pas plutôt un TI OMAP3 ? (Dans les paramètres, partie Infos, on voit "OMAP3 platform.")

  • Thocan - le 24 décembre 2011 à 13h51min

    Oui, je confirme c’est une coquille. On va corriger.

  • dkfx77 - le 24 décembre 2011 à 14h16min

    Hmm... desolé ^^