logo

Résultats du 1er semestre 2016 : Archos souffle le chaud et le froid

mercredi 10/08/2016 par

Commentaires

Archos a publié ce mercredi 10 août ses résultats du 1er semestre 2016. Dans un contexte où, en croissance continue depuis plusieurs trimestres, la PME française peine jusqu’à présent à convaincre les investisseurs de ce regain de forme et où l’action reste à la peine (aux alentours de 1,6€ actuellement, proche des plus bas).

Avec un communiqué affichant ostensiblement le chiffre d’affaires cumulé sur le 1er semestre (73,3 M€, en croissance de 6,1% par rapport au 1er semestre 2015) sans mentionner le moins du monde le chiffre d’affaires du 2ème trimestre seul, pas de miracle à attendre : c’est bel et bien une baisse de chiffres d’affaires de -2,9% (à 33,1M€, contre 34,1M€ un an plus tôt) qu’Archos tente de minimiser. Une belle claque puisque c’est ni plus ni moins que la fin de la période de croissance affichée avec optimisme par Loic Poirier, communiqué après communiqué. Il faut en effet remonter au dernier trimestre 2014 pour retrouver un chiffre d’affaires en baisse.
De quoi mettre sérieusement à mal l’objectif de 200M€ affiché par le PDG du groupe, objectif par ailleurs nullement rappelé dans ce communiqué.

JPEG - 83.1 ko

Pour commenter ces chiffres, le communiqué complète :
- Les livraisons de l’ARCHOS Diamond 2 Plus, attendu comme la nouvelle référence des smartphones à moins de 250 €, ont dû être décalées à juillet 2016, pour garantir la meilleure intégration des nouveaux usages proposés avec Google Android 6.0 (Marshmallow).
- ARCHOS a rejoint l’Alliance LoRa™, consortium qui oeuvre à la normalisation des réseaux bas débit longue portée (LPWAN) afin de développer l’Internet des Objets (IoT).
- Enfin, le développement dans les pays émergents, est opéré avec prudence en raison des instabilités économiques et géopolitiques constatées récemment.

C’est donc la catastrophe ?

Cette (vraie) mauvaise nouvelle se voit néanmoins fortement contrebalancée par une excellente surprise : un fort rebond de la marge brute, en augmentation de 73% en passant de 9,1M€ l’année dernière à 15,7M€ cette année. Soit une marge atteignant le taux de 21,4% du chiffre d’affaires.
La politique de refondation de la marge, opérée par la direction d’Archos, semble donc porter ses fruits. Et pour tout investisseur, le taux de marge est un indicateur particulièrement surveillé...

JPEG - 197.4 ko

Pour justifier cette réussite, trois éléments sont communiqués :
- une meilleure gestion des devises (Euro/USD),
- une optimisation du mix produit et un début de montée en gamme,
- une prudence dans la gestion des prix de ventes.

Cerise sur le gâteau, le communiqué affiche également un résultat net... positif. Avec 0,5M€, c’est peu certes, mais c’est exceptionnel : il faut remonter à la fameuse année 2011 pour trouver un résultat positif à mi-année pour Archos !

En termes de perspectives, pas de grand bouleversements :
- Renforcer le positionnement d’ARCHOS comme acteur incontournable de la mobilité sur le marché des tablettes, smartphones et objets connectés avec des produits innovants et abordables.
- Améliorer la marge brute en pourcentage des ventes grâce à une montée en gamme progressive et une offre professionnelle enrichie.
- Déployer PicoWAN, son réseau longue portée et basse consommation pour les objets connectés.

Pour finir, la société compte poursuivre sa croissance et recouvrer ainsi une profitabilité saine de ses opérations sur l’exercice.
Si ce communiqué financier a plutôt rassuré sur la capacité à être profitable (ce qui est clairement nouveau), il y a de quoi être inquiet sur la croissance du chiffre d’affaires. Certes, le Diamond 2 Plus arrive sur les étagères et son prix (250€) devrait tirer à la fois le chiffre d’affaires et la marge vers le haut si les bonnes critiques se confirment. Mais l’instabilité internationale va continuer à limiter le développement économique dans les pays émergents. Et ce n’est pas l’offre PicoWAN qui génèrera du chiffre d’affaires d’ici la fin d’année : même en cas de succès, le déploiement prendra du temps...

Bref, le communiqué parfait ne sera donc pas encore pour cette fois-ci et les incertitudes demeurent.

Pour télécharger le communiqué de presse en entier :

PDF - 82.6 ko

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]