logo

OS et interface

samedi 27/11/2010 par

Commentaires 2 commentaires

Alors que l’Archos 5 Internet Tablet est jusqu’à présent resté bloqué en version 1.6 (Donut) d’Android - et devrait a priori y demeurer, Archos propose heureusement ses nouvelles tablettes sur une version plus avancée, Eclair (v2.1). Mais cette version est néanmoins déjà obsolète puisqu’une version plus récente, Froyo (v2.2), est d’ores et déjà utilisée par les derniers produits des fabricants de tablettes et de téléphones tels que Samsung ou HTC.

Archos ne pouvant passer outre, une mise à jour est donc prévue très prochainement pour les tablettes de 8ème génération (dont une bêta a donc pris part à ce test). Cette nouvelle version d’Android permet notamment des améliorations sensibles en termes de performances, permet d’alléger la mémoire interne en déportant sur la carte SD les applications installées et permettra de supporter le flash pour la navigation internet.

L’Archos 5IT de 7ème génération disposait d’une surcouche pour les applications historiques de l’entreprise (audio, photo, vidéo, jeux flash...), toutes ces fonctions étant reprises directement des générations antérieures afin d’en conserver la performance. Mais cette surcouche présentait un inconvénient majeur : elle générait une rupture assez déstabilisante dans l’interface, où les deux mondes - celui de Google et celui d’Archos - cohabitaient de façon dissonante.

Avec sa 8ème génération, les progrès de l’environnement de Google ont permis à Archos de s’affranchir de cette surcouche : les fonctions audio, photo et vidéo sont désormais directement reprises de celles de Google, avec plus ou moins d’améliorations (voir chapitre idoine).
En revanche, la rubrique des jeux flash est quant à elle rangée au placard (même si Froyo permettra de nouveau d’en installer) et l’Archos Media Club a été fermé en décembre 2009. Il n’est donc évidemment pas repris.

Un environnement fluide... ou presque

D’une manière générale, l’interface se révèle globalement réactive et fluide même si des saccades viennent de temps à autre gâcher un peu la fête, multi-tâche oblige : avec l’interface par défaut d’Android et une simple photo en fond d’écran, le défilement des différents bureaux est rapide et fluide, tout comme l’ouverture / fermeture du porte-application. En revanche, avec le firmware sous Eclair, la sélection d’un fond d’écran animé (une nouveauté de cette version d’Android) rend l’interface saccadée. A éviter, donc. Du moins jusqu’à la mise à jour du firmware sous Froyo dont les tests réalisés en bêta laissent espérer une nette amélioration de ce coté là .

On notera également que certains menus déroulants (notamment quelques menus de paramétrage), pourtant simplistes, sont parfois réellement saccadés. à‰trange.

Gestion de l’accéléromètre :

Comme pour toute tablette Android qui se respecte, l’accéléromètre est de la partie. Utile dans certaines applications (certains jeux ou certaines applications type ebook-reader), il peut également être activé sur le bureau afin de le basculer en mode horizontal (par défaut) ou vertical.
Sa réactivité à faire basculer le mode d’affichage de l’interface est correcte, sans pour autant être transcendante : une seconde est souvent nécessaire pour que le mouvement soit pris en compte, parfois plus si de nombreuses applications lourdes sont chargées en mémoire. Un délai qui semble davantage être du fait d’Android que d’Archos, puisque les produits concurrents sous Android semblent réagir de même.

JPEG - 82.3 ko
Les widgets d’Archos en affichage vertical

Android oblige, le changement de mode d’affichage du bureau se fait de manière "sèche", sans transition iPhonesque. Si le gain ne serait évidemment que visuel, on espère néanmoins que Google pourra, dans ses prochaines versions, apporter un peu de ce confort visuel supplémentaire.

Homes alternatives :

Histoire de comparer à la concurrence de l’iPad justement, n’espérez pas retrouver avec l’interface d’Android (Archos n’y est pour le coup pour rien...), les mêmes effets de transition et la même fluidité irréprochable : il reste encore entre les deux OS un gap assez sensible, qui tend néanmoins à fortement s’atténuer au fur et à mesure des montées de version de Google.
Néanmoins, pour améliorer l’ordinaire, on pourra se tourner judicieusement vers certaines "home" alternatives : LauncherPro constitue aujourd’hui - notamment dans sa version payante - la meilleure solution pour améliorer l’interface de sa tablette ; assez stable, jolie, proposant des widgets sympathiques et esthétiques, elle est surtout très fluide (davantage que l’interface par défaut). Seule ombre au tableau, elle comporte encore à l’heure actuelle deux bugs principaux sur les tablettes grand écran d’Archos :
- un positionnement du bureau décalé d’une colonne par défaut, qu’il convient de repositionner régulièrement au doigt (problème un peu amoindri avec Froyo)
- plus gênant, l’impossibilité à l’heure actuelle d’y positionner les widgets d’Archos (tous les formats sous Eclair, uniquement les grandes tailles sous Froyo) ; ces widgets étant visiblement les seuls à poser problème, la solution proviendra donc probablement d’une future mise à jour d’Archos...

PNG - 406.4 ko
Les widgets de LauncherPro

Une solution très intéressante aujourd’hui qui deviendra, on l’espère, parfaite dans un futur assez proche.

A noter que le home "ADW Launcher" semble également donner pleine satisfaction.

Fonds animés :

Même s’ils sont donc plutôt à éviter pour l’instant, des fonds animés sont proposés par défaut et des fonds supplémentaires peuvent être téléchargés.
Contrairement aux fonds animés instaurés par Archos avec la génération 6 (l’Archos 5 TIM) qui permettaient de visualiser de courtes vidéos en boucle, ceux d’Android constituent en fait des animations sur lesquelles l’utilisateur peut interagir (créer des vaguelettes, des flashs, etc.). Totalement inutiles certes, réduisant probablement l’autonomie, mais assurément sexy.

Une compatibilité assurée... au dépend de la HD :

Avec la génération précédente, Archos avait osé un pari : proposer sa tablettes avec un systèmes de fichier Ext3 au lieu de Fat32, afin de permettre de simplifier la copie des fichiers HD (la Fat32 ne permettant pas d’y copier des fichiers de plus de 4Go).
Problème : l’Ext3 n’est pas forcément reconnu de manière native par toutes les versions de Windows (notamment celles en XP et inférieur) et n’est absolument pas reconnue par le système MacOS. Une population d’utilisateurs pas forcément représentative, certes, mais qui a généré son lot de frustration... jusqu’au jour où Archos a implémenté la possibilité salvatrice de revenir en Fat32.

Conséquence : cette année, Archos a préféré se rabattre sur le sempiternel système Fat32, à la compatibilité assurée. Il sera donc nécessaire de découper en plusieurs morceaux tous les fichiers de plus de 4Go, phénomène assez courant dès qu’on commence à regarder des films en 720p...
Initialement, Archos devait proposer le passage de Fat32 en Ext3, comme c’était le cas avec la génération précédente. Fonction toujours à l’ordre du jour, mais plus forcément prioritaire...

Pour finir, une petite vidéo de l’interface :


>> Prochain chapitre : Menus audio / photo / vidéo


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]

OS et interface

Les commentaires pour les anciens articles sont désormais fermés.

2 commentaires


  • Mathieu - le 28 novembre 2010 à 00h02min

    Si le grand widget d’Archos ne fonctionne pas sur Launcher Pro par défaut, c’est très certainement parce que le nombre de colonne/ligne de Launcher Pro par défaut est inférieur au nombre de colonne/ligne par défaut du Launcher d’Archos (qui n’est pas exactement le même que celui d’Android par défaut ;))
    Je suis plus un utilisateur d’ADW Launcher que j’utilise sur tous mes appareils Android (dont l’Archos 5 IT).

  • nikokroko - le 28 novembre 2010 à 03h10min

    Merci Mathieu pour ta suggestion, ça m’a rendu service, j’arrivais justement à mettre des widgets grand format. Donc il faut bien augmenter le nombre de lignes (rows)