logo

Nvidia devrait sortir du secteur des smartphones

vendredi 23/05/2014 par

Commentaires

La vague de fondeurs asiatique continue visiblement de noyer ses concurrents...
Après le retrait de Texas Instrument il y a deux ans, qui a obligé au passage Archos - un partenaire historique - à se tourner vers les Mediatek et autres Qualcomm, Nvidia s’apprêterait sans grande surprise à faire de même.

C’est dans une interview accordée à CNET, que le CEO a en effet avoué que la concurrence asiatique tirait trop fortement les prix vers le bas et qu’il ne souhaitait pas s’engager dans une course au moins-disant aux dépends de la performance de ses produits. Sa nouvelle cible : les composants embarqués (dans les voitures, notamment) ou encore le jeux vidéo. Des secteurs de marché où la concurrence est aujourd’hui moins importante et donc les marges meilleures.

Si le CEO assure en revanche continuer de s’intéresser au segment des tablettes, on peut néanmoins en douter : les composants et usages étant très similaires à ceux des smartphones, la concurrence s’alignera rapidement...

Quel impact pour Archos ? A priori aucun, le fabricant français n’ayant jamais fait appel à ce fondeur - davantage orienté vers le haut de gamme.
Pourtant, le dernier produit de Nvidia, le Tegra 4i, devait se positionner sur l’entrée/milieu de gamme. C’est d’ailleurs le parti pris par le principal concurrent d’Archos sur le marché français, Wiko, qui propose depuis peu son premier smartphone 4G, le Wax. Un produit performant, davantage que ses concurrents sous MediaTek ou Qualcomm tel que l’Archos Helium, mais dont la pérennité se voit pour le coup largement remise en question par cet abandon de son géniteur. Pour sûr, Wiko risque bien de rester l’unique utilisateur de ce processeur Tegra 4i - ce qui n’est jamais de bon augure pour assurer la compatibilité maximale avec les applications et jeux sur le store par exemple (Archos ayant, par le passé, régulièrement essuyé ce type de plâtres...).

A noter enfin que, ces dernières années, nous avions questionné assez régulièrement Loic Poirier, le PDG d’Archos, sur son intérêt éventuel pour les processeurs Nvidia. Ses réponses de l’époque se révèlent aujourd’hui pleines de bon sens puisqu’il assurait alors ne pas voir Nvidia résister très longtemps aux assauts de la concurrence chinoise...


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]