logo

Nouveau brevet : contrôle d’un appareil tactile par un autre appareil tactile

vendredi 28/12/2012 par

Commentaires 11 commentaires

Un nouveau brevet d’Archos vient d’être publié et porte le doux nom de "Procédé et dispositif de contrôle d’au moins un appareil par au moins un autre appareil, système mettant en œuvre un tel dispositif".

Une fois ce nom quelque peu barbare - pardon, juridique - mis de côté, que reste-t-il ?

Ce brevet vise notamment à protéger un système de prise de contrôle à distance d’une interface tactile - au hasard : une tablette - par le biais d’une autre interface tactile elle aussi. La spécificité du contrôle provenant de l’absence de référence visuelle, comme le curseur de la souris, sur l’affichage du produit contrôlé.

Quels sont les moyens novateurs imaginés ?
- l’envoi d’une image de contrôle par le produit esclave (contrôlé) sur l’appareil maître (qui contrôle)
- l’envoi de coordonnées de sélection tactile du maître vers l’esclave
- l’envoi éventuel de grandeurs physiques du maître vers l’esclave (probablement celles de l’accéléromètre par exemple)

A noter que les commandes non tactiles de l’appareil esclave (les boutons par exemple), peuvent être également représentables sur l’écran de contrôle de l’appareil maître...

Pour finir, on notera avec plaisir quelques cas d’utilisation, qui ne sont pas sans rappeler un teasing récemment effectué par Archos :

"[...] l’appareil esclave peut être une télévision interactive ou de façon équivalente un appareil sans écran connectée à une TV. Un exemple d’un tel appareil est une set-top-box ou un TV-Cam. Dans cette implémentation l’appareil esclave utilise la plateforme applicative Android, ou de façon générale une autre plateforme applicative reposant sur un paradigme d’interface utilisateur tactile."

De quoi rajouter un peu de suspense à l’attente du CES...

Pour télécharger le document complet, c’est ci-dessous :

PDF - 1.1 Mo

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]

Nouveau brevet : contrôle d’un appareil tactile par un autre appareil tactile

Les commentaires pour les anciens articles sont désormais fermés.

11 commentaires


  • kikione - le 28 décembre 2012 à 12h02min

    j’ai rien compris !

  • dEcmir - le 28 décembre 2012 à 16h39min

    C’est un brevet pour protéger l’application telecommande archos ou une application telecommande similaire qui servirait à commander sa télé via un boitier.

  • self - le 28 décembre 2012 à 18h40min

    C’est une idée intéressante mais il faut voir comment Archos voudrait l’appliquer.

    Concrètement y aura t-il une application pour ça ?

    - Avec quelle compatibilité (par exemple) entre d’enciennes tablettes qui serviraient à faire le lien avec les tablettes de nouvelle génération ?

  • ncommiss - le 28 décembre 2012 à 22h54min

    self, cette application existe déjà... Elle est même sur le Play Store et fonctionne avec la G8...

  • cajl - le 29 décembre 2012 à 08h15min

    Il faut bien su archos se protege

  • dkfx77 - le 29 décembre 2012 à 10h49min

    Par contre ce genre d’applis exite déjà sur le store et ailleurs si je ne m’abuse... (j’ai Gmote en tête) Comment ça se passe ?

  • nintendophile - le 29 décembre 2012 à 14h41min

    un peu comme la mablette de Nintendo ?

  • ncommiss - le 29 décembre 2012 à 15h29min

    Non pas du tout.

    Le WiiU Gamepad se rapproche plus de l’Archos GamePad.

    Là, le principe, c’est par exemple de pouvoir contrôler un appareil via un autre, par Wi-Fi, comme avec l’Archos Remote Control. Cet appareil peut être une tablette branchée sur la TV en HDMI ou un éventuel boîtier TV/Set-Top Box.

  • skyrail - le 29 décembre 2012 à 17h11min

    ouais, super bonne idée. c’est peut-être un peu tard.
    Et si ça ne l’est pas, alors c’est un grand frein au développement rapide des interfaces sans fil de contrôle des appareils multimédias.
    Merci Archos de mettre des battons dans les roues des concurrents. les clients devront encore attendre des lustres pour avoir un dispositif rapide et qui marche, de façon super intuitive.

  • Thocan - le 29 décembre 2012 à 21h30min

    Genre les concurrents vont s’emmerder à respecter un brevet d’Archos... ;-D

  • jaysen - le 31 décembre 2012 à 00h32min

    Oui, surtout qu’Archos n’est pas Apple. Je pense qu’ils seront ravis de trouver une solution à l’amiable avec les entreprises.