logo

Loic Poirier en verve sur Les Numériques

vendredi 31/01/2014 par

Commentaires

Resté dans l’ombre d’Henri Crohas depuis 2005, le nouveau PDG d’Archos semble décidé à passer sous les feux de la rampe : dans une interview fleuve pour nos confrères du site Les Numériques, Loic Poirier a lâché de nombreuses informations.

Sur le chiffre d’affaires 2013, tout d’abord : avec une estimation comprise entre 155 et 160 millions d’euro, Archos semble de nouveau tutoyer ses anciens sommets de 2011 (171M€) et 2012 (155M€). Et ce, malgré un début d’année catastrophique.
La fin d’année en fanfare tant promise semble donc s’être réalisée.

Et alors qu’aucune information sur les volumes de vente ne filtraient sous l’ère de son prédécesseur, le chiffre est ici lâché : 2 millions de tablettes ont été vendues dans l’année. Et de se féliciter de sa place de n°3 européen, conservé tant bien que mal depuis 2011. Et une 7ème place à l’international.

"Mais plus important, le marché, enfin, s’est nettoyé. Tous les petits héros nationaux, des marques qui, à un moment T, savent aller chercher un produit en Chine, voire se constituer une petite gamme de produits, mais n’ont pas la capacité de recherche derrière, vont disparaître. Quand le marché se consolide, comme c’est le cas aujourd’hui pour les tablettes, ces entreprises ne peuvent pas rester dans la course. Technologiquement, ça va trop vite pour eux !"

Mine de rien, on retrouve ici avec plaisir la confirmation - peu évidente de prime abord - que la R&D reste encore ancrée dans la gènes de la PME française. Alors certes, les récentes TV Connect, GamePad2 et autres produits connectés avaient rassuré, mais la déferlante de copy/paste chinois laissait malgré tout sceptique.

JPEG - 51 ko


Et là, ô miracle, Loic Poirier passe aux aveux : "Un autre grand regret c’est d’avoir loupé un beau virage avec la Gen9. Nous avions des idées incroyables pour cette gamme, mais nous avons manqué le coche, il y a eu des cafouillages, des retards... l’horreur."

Voire le PDG d’Archos relayer enfin un sentiment largement partagé par la communauté... Une première.

Et on retrouve également la confirmation du recul progressif - attendu ? - d’Arnova, qui est passée de 25% à 15% : "Aujourd’hui, nos gammes sont beaucoup plus claires pour le consommateur et Archos reprend des couleurs, tandis que la partie Arnova est en baisse, voire en chute libre, ce qui est une bonne chose pour l’entreprise."

Bonne nouvelle également pour les aficionados de la GamePad2 : le PDG d’Archos confirme le succès du produit et leur volonté de le pérenniser, de l’améliorer.

Sur le marché des smartphones, Loic Poirier ironise sur Wiko en assurant qu’ils seront à la traîne sur la 4G - liens avec Mediatek oblige. Et assène au passage un coup de tatane sur les fausses certifications Android produites par certains concurrents low-cost.

Questionné sur les objets connectés et leur forte parenté avec les produits chinois de Transtek, Loic Poirier assume : "Tous ces produits que vous citez, les capteurs d’activité... sont des outils qui ont été testés, améliorés depuis 2 ans. Pourquoi s’entêter à vouloir inventer quelque chose qui existe déjà ? Nous apportons en revanche notre surcouche logicielle."
Les montres connectées sont également évoquées, Loic Poirier assurant que ces produits sont amenés à se multiplier par la suite, avec une cible précise : le grand public, à des prix largement accessibles.

Au final, cette interview exprime à elle seule le renouveau de l’entreprise : une parole plus libre, plus directe... et une envie qui semble toujours autant présente.

Une interview à lire par conséquent d’urgence...


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]