logo

Le clavier

mercredi 22/08/2012 par

Commentaires 6 commentaires

6) Le clavier : ce qui fait toute la différence

PNG - 2 Mo


Le clavier, quel clavier !

Ce petit accessoire qui change tout, vu qu’il est fourni avec chaque tablette pour un prix bien en deçà de ce que l’on peut trouver chez les concurrents !
De quoi changer pas mal de choses, dans le monde des tablettes-clavier mais aussi dans celui du netbook voire de l’ultrabook.
Nous vous invitons encore une fois à lire la petite analyse des "Tablettes-clavier" et donc la place qu’a pris Archos en proposant un produit à la fois pratique, fin et peu onéreux.



Passons à la pratique

JPEG - 349.5 ko

Le clavier fourni est donc, comme décrit dans la partie design, un clavier tout de blanc vêtu extrêmement fin.
Il est doté de touches "chiclet" très agréables et silencieuses.
La frappe courte et la disposition compacte nécessitent un petit temps d’adaptation. Les habitués des netbooks ne seront cependant pas dépaysés ; de plus il est très silencieux à l’utilisation.
La frappe durant des heures continues est agréable et tout à fait possible.

On remarque une ligne de touches de raccourcis très pratique à l’utilisation :
- Retour
- Recherche
- Notifications
- Wifi / Bluetooth
- Luminosité
- Volume
- Multimédia

JPEG - 33.7 ko

A ces touches s’ajoutent des raccourcis classiques de bureautique, Ctrl + C (copier) X (couper) V (coller) A(tout sélectionner) U (souligner) B(gras) I(italique) Z (annuler), des fonctions a priori absentes de la majorité de la concurrence et qui s’avèrent évidemment bien utiles.

A la place de la touche habituelle "Windows et fonction" que l’on retrouve sur les PC portables, on trouve une touche Home et Multitâches. Une touche "menu contextuel" vient parfaire le tout.
Ce clavier est donc vraiment prévu pour tourner avec Android et améliorer le confort d’utilisation.
La touche entrée a, en revanche, été un peu tronquée.

PNG - 268 ko
Conception sérieuse du clavier : pas de touches biscornues


PNG - 221.6 ko


PNG - 882.3 ko
http://www.chrisnsoft.com



Fixation du clavier à la tablette (et réciproquement)

Archos utilise une technique plutôt originale pour lier le clavier à la tablette.
Celle ci se clipse au niveau d’une tranchée située aux deux tiers du clavier. En plus de l’attache magnétique qui n’est pas suffisante pour supporter la tablette toute seule, une béquille est utilisée derrière pour fixer ensemble les deux appareils. Cette béquille est aussi magnétique afin de se fixer soit à la tablette soit au clavier lui même, quand il n’est plus utilisé.

JPEG - 271.2 ko


JPEG - 312.1 ko


JPEG - 333.8 ko
Et ça tient bien...


Ainsi, la tablette solidement fixée ne bouge pas de son dock clavier ; les deux produits ne se séparent pas, même si on la prend dans les mains. L’ensemble est solide et semble durable.
Point faible : la béquille fait un peu fragile et peut être le talon d’Achille de ce système si elle est malmenée. Dans une utilisation normale, on ne voit cependant pas comment on pourrait casser la béquille ; seuls un choc frontal ou une manipulation brutale au delà des 90° autorisés pourraient lui être fatale et rendre le clavier totalement inutilisable, la tranchée magnétique ne suffisant pas pour maintenir la tablette.
De plus, même si le clavier est robuste, il ne faudra pas le tenir à une main alors que la tablette est dockée sur lui, il se courbe sous les 600 grammes de la 101XS. Il faudra alors prendre le tout par la tablette ou à deux mains.

JPEG - 762.7 ko
A manipuler avec précaution...


JPEG - 126.1 ko
Evitez de jouer avec le feu en tenant le clavier d’une main, tout de même...


Avec ce procédé, le dernier tiers du clavier n’est pas du tout utilisé. Du coup, l’espace de frappe est assez mince, et on ne profite pas de touchpad comme sur la Transformer, pourtant bien pratique pour une utilisation bureautique. Ce petit manque est tout de même comblé par la disposition de l’écran aux 2/3 du clavier : du coup il est plus proche de nos mains et reste relativement facile d’accès au doigt, et rien ne nous empêche d’acheter une petite souris bluetooth ultraplate pour une vingtaine d’euros.

JPEG - 410.5 ko
Un ultranetbook gogo gadget-o-tablette !


Et face à la concurrence ?

PNG - 3.5 Mo


Le système est au final très convainquant et rassurant pour une utilisation sur le long terme. Cependant il est un poil moins beau que l’ultrathin keyboard de Logitech et son iPad qui ressemble à deux gouttes d’eau à la Gen10. Compte tenu de sa ressemblance dans la technologie et les dimensions, il a été pris comme point de comparaison.
Le couple iPad+clavier est sensiblement plus épais (9,96mm vs 5mm pour l’Archos), lié à la présence d’une batterie puisqu’il fonctionne sous bluetooth. Cette épaisseur lui permet en revanche d’avoir plus de profondeur pour fixer la tablette, et donc de se passer de béquille.

Côté poids, surprise : malgré son embonpoint et sa batterie intégrée, le clavier de Logitech se fait poids plume lui-aussi : 900g pour le couple tablette Archos+clavier contre 990 pour l’iPad et l’Ultrathin.
Côté porte-monnaie, outre le prix de l’iPad évidemment, il faudra débourser 100€ supplémentaires. Ce qui fait tendre le package Apple+clavier à un prix presque double de celui de cet Archos Gen10....

Côté Archos, ce système a pour avantages :
- Plus fin que l’Ultrathin, car pas de batterie (5mm vs 9,96mm)
- Un poil plus léger
- Impact négligeable sur la batterie, car n’est pas basé sur du bluetooth
- Flexibilité d’inclinaison faible, mais possible
- Connectique permettant de recharger la tablette via le clavier
- Pas de batterie, pas de panne !
- Inclus dans le prix de la tablette !


Côté iPad + ultrathin on a :
- Design parfait, sans béquille, superbe effet déplié ou rangé (mini ultrabook)
- Charnière façon SmartCover, plus facile à manipuler, à ranger, à sortir
- Fonction mise en veille et sortie de veille magnétique
- Position portrait possible


JPEG - 363.2 ko
iPad à gauche, Archos à droite


L’ultrathin a opté pour des touches plus grandes. Du coup il dispose d’une rangée de moins que le clavier de l’Archos. L’avantage est que la frappe est un peu plus confortable. L’inconvénient est que les raccourcis nécessitent d’utiliser la touche "Fn"

JPEG - 463.7 ko
XS VS iPad (sans béquille)
L’iPad et son clavier font tout de même plus luxueux...

Quelques petits bonus

Le clavier offre d’autres fonctions que la simple saisie de texte :

- Son encadrement est aussi magnétique, ce qui lui permet de se coller à l’écran de la tablette et de protéger celui ci. Un cadre de gomme permet d’éviter les rayures sur l’écran sans augmenter l’épaisseur du clavier.
- De plus, l’interface étant un dérivé de l’USB, le clavier, doté d’un port micro USB, autorise la charge et la synchronisation de données.
- La béquille peut aussi modifier de quelques degrés l’inclinaison de la tablette. Mais attention cela reste limité : trop déplié, la béquille ne supporte plus la tablette et le tout s’effondre.
Ce procédé, associé à un écran aux excellents angles de vue, donne un rendu très agréable. Le TN sur la Gen10 aurait été une grosse erreur !

JPEG - 302.6 ko


JPEG - 344.3 ko



- Enfin, même si le clavier ne permet pas de mettre la tablette en veille quand on le met sur l’écran(comme on peut le voir sur un iPad avec une smartcover), il permet tout de même de la sortir de sa léthargie dès lors que l’on commence frapper dessus.

Il n’y a pas d’encoche ni de charnière, pour libérer l’Archos de son clavier, il faut "twister" les deux. Un coup à prendre.
L’attraction entre les deux pièces est plutôt forte, aucun risque que la tablette ne se désolidarise de son clavier pendant un transport.

JPEG - 305.4 ko
Bah oui, encore cette photo !


Une suite bureautique livrée d’Office

L’Archos 101G10 XS est fourni avec une suite bureautique complète habituellement payante sur Google Play : Office Suite Pro en version complète (et non une simple démo limitée dans le temps).

PNG

Cette suite, classique mais très complète, ouvre des possibilités très intéressantes pour le monde étudiant et professionnel : prise de notes, présentation Powerpoint, lecture de cours... Le tout associé bien sûr à la force du clavier physique !

PNG - 152.1 ko


PNG - 59.2 ko

Cette suite est la bienvenue et permet d’utiliser immédiatement la tablette pour prendre des notes, sans débourser un centime de plus.
Ce n’est peut être pas la plus belle suite bureautique, mais elle fait bien son travail, que ce soit du texte, du tableur ou des diaporamas.

En conclusion, le clavier fourni avec la tablette est un argument solide et un gros plus pour la 101XS. En plus d’ouvrir de nouvelles fonctionnalités de productivités à la tablette, celui-ci est très bien conçu et travaille en harmonie avec la 101G10.
Les touches de raccourci sont très appréciables et le confort de frappe est bien présent.
Il n’y a pas autant de fonctions que sur sa "concurrente" Transformer d’Asus (batterie, port USB, port SD), mais elle propose quelque chose de différent avec un produit bien plus fin, léger et transportable que cette dernière.
La béquille paraît un peu fragile, espérons ne pas voir fleurir des sujets sur le forum notifiant des soucis de béquille dans les mois à venir ! En tous cas, durant ce test, aucun problème n’a été relevé et elle semble plutôt solide.


>> Prochain chapitre : menus audio / photo / vidéo

<< Retour au sommaire


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]

Le clavier

Les commentaires pour les anciens articles sont désormais fermés.

6 commentaires


  • cajl - le 22 août 2012 à 18h48min

    Tu n’as pas indiqué la touche Application qui se trouve en bas à droite entre le AltGr & le Ctrl

  • Perfectfred - le 22 août 2012 à 19h48min

    C’est ce que j’ai nommé "menu contextuel", puisqu’elle ouvre les paramètres des l’application en cours.

  • Hectopussy - le 22 août 2012 à 23h03min

    Question que j’ai déjà posée sur JBMM : peut-on ranger le clavier au dos de l’écran, de manière à prendre le tout en main comme une utilisation classique de tablette ?
    Pour ma part, contrairement à ce qui est supposé dans un article précédent, c’est l’utilisation multimédia nomade qui prime, même si le concept me plaît pour une pratique bureautique par extension. Bref, devoir se contenter de poser le clavier quelque part ailleurs chaque fois que je veux sortir la machine, avec le risque de l’oublier ou de le perdre, serait un petit défaut. Ceci dit, une housse bien conçue pourrait régler un tel manque...

  • alt - le 22 août 2012 à 23h35min

    Si on ne se sert pas du clavier physique c’est un peu emmerdant, peut-on se brancher au pc sans passer par le clavier ?

  • 69sidou - le 22 août 2012 à 23h53min

    Évidemment :-) L’Archos dispose d’une prise micro-usb.

    Et juste, " Cependant il est un poil moins beau que l’ultrathin keyboard de Logitech et son iPad qui ressemble à deux gouttes d’eau à la Gen10." Tu veux dire : Cependant il est un poil moins beau que l’ultrathin keyboard de Logitech et son iPad qui ressemble comme deux gouttes d’eau à la Gen10.

  • Perfectfred - le 23 août 2012 à 11h52min

    Hectopussy : malheureusement non, la puissance magnétique ne suffit pas à le maintenir au dos. C’est vrai que ça aurait pu être utile, mais ça aurait rendu le tout plus épais, alors que là on profite des 8mm d’épaisseur.

    69Sidou : merci je corrige ça ce soir. :)