logo

Le cadeau de Noël que s’est offert le management d’Archos

lundi 15/12/2014 par

Commentaires

Alors que le parcours boursier d’Archos ressemble à un chemin de croix pour la plupart des actionnaires qui se sont lancés dans l’aventure depuis 15 ans, ces derniers ont pu découvrir la semaine dernière qu’ils n’avaient pas encore tout vu.

Dans un communiqué épique que Loic Poirier tente de valoriser, la réalité ressemble pourtant une fois de plus à une belle farce : alors que l’action est retournée proche de ses plus bas historiques et que les derniers communiqués financiers sentaient bon la débandade plus ou moins bien masquée, le PDG d’Archos informe la bouche en cœur les actionnaires d’une nouvelle augmentation de capital.
Pas de quoi fouetter un chat, les actionnaires en ont pris l’habitude ? Sauf que non. Cette fois-ci, l’AK est réservée au management de l’entreprise qui aura ainsi la chance de pouvoir rentrer avec une décote de 35% sur le prix initial. Et sur le dos des actionnaires évidemment. Car sans surprise, le cours à plongé de 10% - avant toutefois de remonter aujourd’hui.

Traduction pour les actionnaires : le management croit à mort dans Archos, ha ça oui ! Mais à 35% en dessous du prix actuel. Faut pas déconner non plus, hein...

Aujourd’hui, ce sont Les Echos qui taclent avec ironie acerbe cette opération - légales - mais pour le moins contestable. Preuve que cette annonce n’a pas fait que remuer les communautés d’actionnaires.

Car entre la vente d’actions par Loic Poirier il y a un an (a priori pour investir dans Logic Instrument) et celles d’Henri Crohas auparavant, la direction d’Archos est passée maitre dans l’art d’engranger les plus-values. Et l’élève semble être aussi doué que son maître.

On notera d’ailleurs avec ironie que Henri Crohas - disparu des écrans radars depuis deux ans - réapparait dans le cadre de cette augmentation de capital. C’est d’ailleurs probablement la véritable bonne nouvelle de cette annonce : l’actionnaire est floué, certes, mais il peut être rassuré. Cette entrée massive du management dans le capital d’Archos est malgré tout un signe fort d’un rebond attendu. Mais peut-être pas de 35%.


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]