logo

Le Kindle Fire représentatif des difficultés d’Archos

mardi 1er/05/2012 par

Commentaires 24 commentaires

Le Kindle Fire fut passé quasiment sous silence par Henri Crohas pendant la conférence de presse de la mi-mars, puisque rangé à part des autres tablettes compte tenu de son business model spécifique (la marge étant réalisée sur les ventes de contenu - les livres numériques notamment - et non pas sur le produit).
Simple appréciation ou réelle tactique du PDG d’Archos pour éviter d’éveiller les actionnaires aux limites de la stratégie du low-cost, difficile à dire. En revanche, il est désormais certain que le produit d’Amazon restructure à lui seul le marché des tablettes Android... du moins au USA comme le montre l’article de PCINpact

Ainsi, le Kindle Fire a quasiment doublé en 3 mois pour passer de 29,4% de parts de marché aux USA en décembre 2011, à 54,4% en février 2012.
On remarquera également qu’aucun produit d’Archos n’est présent dans le Top10 / produit - probablement du fait de l’éclatement de la gamme en de nombreux produits (Archos et Arnova). Mais la catégorie "Autres" - dans laquelle les produits d’Archos sont forcément présents - s’effondre littéralement au cours de ces 3 mêmes mois pour passer de 8,9% à 1,6%.

Or, si le chiffre d’affaires d’Archos a augmenté faiblement en Europe et Asie (respectivement 12% et 9% entre le T1 2011 et le T1 2012), il a baissé de 8% en Amérique du Nord. Simple coïncidence ? Probablement pas.

L’alerte est donc réelle pour Archos qui voit ainsi sa stratégie principale - et couronnée de succès jusqu’à présent - attaquée massivement par Amazon. Avec un double effet Kisskool : non content de perturber directement l’entrée de gamme d’Archos, elle va obligatoirement amener tous les concurrents à se repositionner. Dont Google lui-même, qui ne peut voir que d’un mauvais œil Amazon truster le marché et détourner son business model, puisque passant par ses propres portails d’applications et de livres.

Archos n’est d’ailleurs pas le seul à souffrir : la liseuse Kobo de la Fnac vient de tomber à moins de 100€ pour contrer l’arrivée du Kindle Touch, son concurrent d’Amazon.
Bref répit pour Archos, en revanche : le Kindle Fire ne semble toujours pas décidé à débarquer d’outre-Atlantique. Pour combien de temps ?

Source : ComScore via PCINpact


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]

Le Kindle Fire représentatif des difficultés d’Archos

Les commentaires pour les anciens articles sont désormais fermés.

24 commentaires


  • creapy - le 1er mai 2012 à 23h00min

    http://www.cdiscount.com/informatique/tablettes-tactiles-ebooks/storex-ezee-tab7-color-noir-8go/f-10798010223-BUNTV21608.html?rr_product=true
    voila ce qu’on peut avoir pour - de 100€ en 2012 aussi...

  • switcheremac - le 1er mai 2012 à 23h32min

    creapy : je n’aurais pas donné Storex en en exemple ...Surtout que la précédente version de ce modèle avait un boitier très médiocre et un haut parleur aphone ... Cependant en effet les machines à processeurs AllWiner sont parfois surprenants , j’aurais plutôt cité le MPman MID 74C ... Mais bon , l’agrément n’y est pas , Archos a quand même des produits plus séduisant ...

    Cependant quand on voit certains produits Ainol ou Coby , on se dit qu’ Arnova est condamné sur le marché asiatique et qu’avec la progression et le dynamisme de certains fabricants chinois , Archos a intérêt de se bouger , ce qu’il ne sait pour l’instant pas faire ...

  • fredsnap - le 1er mai 2012 à 23h56min

    C’est effectivement inquiétant mais tant qu’Archos n’aura pas aussi intégré une stratégie de contenu dans la vente de ses tablettes, ce sera très difficile pour eux de survivre sur ce marché.
    avec Amazon, l’utilisateur voit tout de suite l’intérêt d’accéder à un contenu étoffé avec un matériel dédié.
    En termes de contenu, Childpad est un bon début mais que vaut vraiment cette tablette à l’usage ? Les applis Android pour enfant sont toujours en anglais et d’une pauvreté déconcertante ! Il doit aussi y avoir un marché énorme pour les séniors...
    Vite Archos ! signez des partenariats avec des éditeurs de contenu !

  • milosh - le 2 mai 2012 à 01h39min

    Le kobo n’a pas "perdu 100€". Son prix est passé de 130 à 100€ pour les non adhérents (et c’était déjà le prix pour les adhérents).

  • cajl - le 2 mai 2012 à 05h30min

    Et dire, que des accords avec des éditeurs étaient signés lors d’une ancienne génération,....

  • switcheremac - le 2 mai 2012 à 07h46min

    fredsnap : en effet le contenu est devenu indispensable car c’est ce qui permets de gagner réellement de l’argent sur les achaines : le principe des consoles de jeux , quoi ...

  • Perfectfred - le 2 mai 2012 à 08h22min

    Regardez... La playbook est une excellente tablette, mais le contenu ne suit pas. Du coup elle ne se vend pas.
    Archos fait de superbes tablettes... Mais se repose sur le contenu android sans proposer quelque chose qui se démarque...

  • truite française - le 2 mai 2012 à 09h29min

    moi juste une tablette sans contenu mais bien conçu et à jour me suffira (ecran ips, haut parleur à l’avant (!))

    ah oui aussi pourquoi pas des touches comme sur le Xpéria Play
    ainsi que des gachettes pour s’adonner aux joies de l’ému et contrer le marché chinois (JXP, Yinlips)

    Voila une tablette orientée Lecture/jeux pour 199€ max.

    Archos si vous m’entendez ^^

  • Thocan - le 2 mai 2012 à 09h53min

    @milosh : bien vu, merci. ;-)

  • - le 2 mai 2012 à 10h45min

    je plussois, le contenu est devenu l’argument majeur. Par exemple, j’ai acheté l’ipad2 au nom du contenu et non pour la bestiole.
    Un Archos a un but précis pour moi : vidéo, musique, multimédia divers.. Un peu de professionnel si on maitrise les compatibilités android parfois imparfaites, et un peu de jeu.

  • switcheremac - le 2 mai 2012 à 12h46min

    truite française : Oui mais tu la payera plus cher pour ce qu’elle est ... Amazon et Apple pourraient vendre leurs machines à prix coutant ( même juste le prix de la fabrication ) ils se feraient encore une fortune avec de telles machines grâce aux services ...

  • - le 2 mai 2012 à 14h09min

    @switcheremac

    Sauf qu’Apple fait sa fortune sur le matos pas le service qui n’est là que pour vendre du hardware si possible en captivant le client. L’AppStore ne rapporte pas tant que ça à Apple ;)

    Amazon, par contre, c’est effectivement le business-model inverse : le matos est là pour vendre du service.

  • - le 2 mai 2012 à 14h13min

    @switch

    Non, Apple est toujours une boite de Hardware avec plus de 50% de marge sur ses produits matériels. Relativement, ses revenus sur les logiciels et les contenus (AppleStore) sont ridicules.

    Seules les volumes et les marges sur le matériel "expliquent" la valorisation boursière actuelle.

    Le problème d’Apple : sortir régulièrement des nouveaux types de produits permettant de conserver ces marges "aberrantes" et continuer à masquer ces marges aberrantes par un marketing adapté.

  • neothoms - le 2 mai 2012 à 14h58min

    En fait switch a à demi raison.

    Apple fait encore beaucoup de marge sur le matériel.

    Par contre Amazon vends bien le kindle Fire et certains autres kindle à prix coutant en espérant se rattraper sur les ventes de contenu.
    C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on ne peut acheter le Kindle Fire que dans les pays où les éditions numériques sont rentables.

  • rafting - le 2 mai 2012 à 15h37min

    Et je croyais qu’en France, on n’avait pas le droit de vendre à perte, la Kindle ne l’est-elle pas aux USA. De toute façon, c’est pas une vraie tablette. Si on enlève le contenu, elle n’arrive pas à la cheville d’une Arnova G2. C’est dire ! Maintenant, il est certain qu’aujourd’hui, si je veux du contenu, je vais chez Apple et non Android.

  • switcheremac - le 2 mai 2012 à 18h01min

    Je n’ai jamais dit qu’ Apple ne fais pas de marge sur le hard , je dis qu’il pourrait , que cela soit l ’ AppStore , iTunes ,le hard , etc ... C’est environ 30 % de marge , mais l’immatériel augmente plus que le matériel ...

  • Thocan - le 2 mai 2012 à 18h21min

    Le principe de la vente à perte ne fonctionne pas sur la fabrication de produits et les services...

  • anodin - le 2 mai 2012 à 18h48min

    D’où les téléphones à 1€

  • scarabai - le 3 mai 2012 à 00h33min

    Jusqu’au mois d’Avril les tablettes Archos étaient pour ainsi dire absentes des classements, depuis la sortie des "ICS" la donne a changé.

    Je parierai pour un augmentation du CA au T2 pour les US

  • - le 3 mai 2012 à 22h27min

    Merci scarabai.

  • - le 5 mai 2012 à 17h33min

    Le vent tourne très vite, au premier trimestre 2012 les vente de tire se sont écroulées pas rapport au dernier trimestre 2011.

  • switcheremac - le 6 mai 2012 à 09h14min

    Oui , mais de façon générale les ventes de presque toutes les marques de tablettes ont légèrement baissées à mon avis c’est pour deux raisons : on est en train de passer d’un marché de première acquisition à celui de renouvellement , il y a aussi le fait que les chiffres qu’on donne sont ceux des grands constructeurs et non des tablettes low-cost.

  • Scarabai - le 6 mai 2012 à 10h03min

    La réalité est tout autre !

    Alors que le marché mondial des tablettes subit le contrecoup logique du trimestre qui suit la saison des fêtes, le Kindle Fire voit sa part de marché divisée par quatre. Apple conforte au contraire sa domination.

    Les ventes de tablettes dans le monde ont repris leur souffle au premier trimestre. Elles se sont élevées à 17,4 millions d’unités, en recul de 34% par rapport au trimestre précédent, selon un rapport préliminaire d’IDC. Un recul très normal, estime le cabinet, puisque la fin d’année booste naturellement les achats. Le marché fait d’ailleurs plus que doubler (+120%) sur un an.

    Dans ce contexte plus réduit, c’est encore une fois Apple qui tire son épingle du jeu avec 11,8 millions d’iPad vendus, soit une part de marché de 68% contre 55% au trimestre précédent. Un succès qui vient, selon IDC, du fait que la tablette d’Apple impose sa polyvalence, aussi bien du grand public que du monde de l’éduction ou des entreprises. La décision de baisser le prix de l’iPad 2 prouverait aussi sa pertinence.

    Le grand perdant de la fin des fêtes est sans conteste le Kindle Fire d’Amazon qui avait accroché la deuxième place mondiale au dernier trimestre 2011 avec une part de marché de 16,8% (4,8 millions d’unités). Trois mois plus tard, sa part est retombée à un peu plus de 4%.

  • switcheremac - le 6 mai 2012 à 12h27min

    De fait , pour le Kindle Fire , il suffisait de lire l’annonce d’ Amazon pour voir que ce serait un bide , je m’en rappelle bien car j’avais ironisé sur l’ annonce et la page de présentation de sa liseuse couleur Fire , car pour moi , le Kindle Fire n’est rien de plus que cela ... Je le mets presque au même niveau que les liseuses Android Archos et Arnova ...