logo

L’innovation chez Archos en 2016 : réalité ou mythe ?

samedi 12/11/2016 par

Commentaires

Derrière ce titre quelque peu trollesque, une mise en contexte s’impose :

Lors d’un évènement récent visant à découvrir le catalogue de produits Connected Avenue, l’humble rédacteur que je suis s’est vu pris à parti par Loic Poirier lui-même.
La raison de son courroux : l’attitude d’Archoslounge, considérée par le PDG d’Archos, comme partisane et injuste vis-à-vis de son entreprise. Nos articles étant considérés comme trop critiques et dénigrant la marque sans avoir suffisamment de hauteur de vue sur le marché actuel.

L’objectif et la raison d’être d’Archoslounge étant, justement, de prendre du recul sur les communiqués, de conserver son indépendance vis-à-vis de la marque et de juger le plus pertinemment possible les produits passant entre nos mains, un échange long, franc et direct s’en est suivi.

Dès lors, cet article s’imposait de lui-même. Non pas pour évoquer nos tests produits - chacun pourra juger par lui-même de leur pertinence ou non, mais sur la réalité du niveau d’innovation actuel de la PME française.

L’entreprise Archos a-t-elle conservé son âme d’autrefois ? A-t-elle su évoluer dans le bon sens ? A-t-elle adopté une bonne stratégie face à ses concurrents ? S’est-elle intelligemment adaptée à l’évolution du marché ? Continue-t-elle d’innover suffisamment ?
C’est à toutes ces questions que cet article essaiera de répondre, de la manière la plus factuelle possible. Car, si le débat était déjà lancé il y a 6 ans (voir notre article de l’époque...), les derniers choix stratégiques de la marque rendent la question plus pertinente encore aujourd’hui.

JPEG - 152.3 ko
La tagline de l’ADN d’Archos


En effet, la marque est régulièrement dénigrée dans les échanges de spécialistes : la critique est régulière, tant dans nos forums, que sur d’autres sites ou dans les conversations privées. En substance, l’entreprise innovante de la première décennie n’existerait plus et se serait transformée en réseau de distribution à bas coût alimentée par les usines chinoises.

Mais derrière ce discours facile, quelle réalité et quels faits concrets ?

Nous tâcherons de répondre à cette interrogation en plusieurs étapes :
1. L’innovation par les produits
2. L’innovation par les investissements financiers
3. Un repositionnement vital face à la transformation du marché
4. L’innovation est-elle réellement nécessaire ?
5. Conclusion

En terme de démarche méthodologique, nous appuyons nos propos sur des nombreuses sources journalistiques ou financières, que chacun pourra consulter.
Par ailleurs, cet article a été transmis dans une version quasi finale à Archos, afin de pouvoir obtenir des compléments ou correctifs. La version présentée ici tient donc compte de certaines remarques remontées et jugées pertinentes.

>> Chapitre suivant : l’innovation par les produits


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]