logo

L’écran tactile

samedi 27/11/2010 par

Commentaires 3 commentaires

Comme son nom l’indique si bien, l’Archos 70 Internet Tablet propose un écran de 7,0", qui joue donc les intermédiaires entre la taille "in the pocket" de l’A43IT et la taille "home screen" de l’A101IT.

Miroir mon beau miroir...

Pas de miracle à attendre, le marketing fait encore sa loi : l’écran est évidemment glossy, comme tous ses concurrents, malgré tous les inconvénients fonctionnels de cette caractéristique (réflexion au soleil, salissures...). Mais ça fait si joli en vitrine...

JPEG - 614.6 ko
En plein soleil, la lisibilité en prend forcément un coup...

Résistif ? Non, capacitif !

Un changement important pour Archos qui ne proposait jusqu’à présent que des dalles résistives, officiellement pour des raisons de coûts et compacité. Avec l’arrivée de l’iPad et la pression des tablettes grand écran concurrentes, associé à l’intégration par Google de cette technologie dans les version 2.x d’Android, Archos ne pouvait plus passer à côté d’une technologie qui, si elle comprend des défauts, remporte l’adhésion des consommateurs grâce à la réactivité qu’elle permet (un simple effleurement de l’écran suffit là où une réelle pression est nécessaire avec une dalle résistive).

Qui dit dalle capacitive dit également facilité de proposer le multitouch. C’est le cas ici puisque l’écran et l’interface de navigation de cet Archos 70IT accepte la détection de deux doigts simultanés (a priori pas plus, contrairement à d’autres écrans) et donc des "gestures" du type "pincer pour zoomer" etc. Ce qui permet donc au passage à Archos de se débarrasser d’un argument marketing d’Apple récurrent.
Ce multitouch permettra de façon plus intéressante de rendre un certain nombre de jeux bien plus jouables, notamment ceux présentant à l’écran à la fois un pavé directionnel tactile et des boutons (saut, tir, etc.).
Toutefois, j’ai pu noter quelques mouvements indésirables en jouant à certains jeux nécessitant le multitouch (Nova notamment), probablement liés à cette restriction de deux touches simultanées.

Qualité de l’écran

La résolution de l’écran demeure modeste : 800x480. Par comparaison, la très onéreuse Galaxy Tab de Samsung propose une résolution de 1024x600. Si la différence est visible, il faut néanmoins vraiment chercher les pixels sur l’A70IT pour les voir. Le choix d’Archos est donc ici tout à fait pertinent puisqu’il évite ainsi à son produit une augmentation conséquente du prix, pour un confort utilisateur minime.

JPEG - 622.4 ko

Plus important en revanche, les angles de vision. Tentant d’aller au-delà des premières impressions, le test du cercle orange orange.png] permet d’être plus précis : si les angles latéraux sont réellement irréprochables, l’angle par le haut voir le cercle orange s’éclaircir assez sensiblement, tandis que celui par le bas l’obscurcit fortement dès qu’on incline la tablette d’une dizaine de degrés. Un phénomène qui n’existe pas sur la tablette concurrente de Samsung. Dans la pratique, seul l’angle par le bas pourra se faire réellement sentir, comme le montre la vidéo :


Néanmoins, au vu du prix affiché et de l’utilisation essentiellement uni-personnel de ce type de tablette, le choix d’Archos conserve toute sa pertinence. D’autant plus que sa béquille incorporée permet d’éluder ce défaut dans la grande majorité des situations puisqu’elle évite à l’utilisateur de poser sa tablette à plat sur la table (et donc d’avoir un angle de vision oblique par rapport à la surface de l’écran). Seule la lecture d’ebooks en mode portrait peut finalement faire parfois ressentir un léger désagrément pour peu qu’on incline la tablette vers la droite.

Enfin, la qualité de l’image en elle-même semble bonne. Si nous ne disposons pas d’instruments pour la mesurer, les couleurs sont réalistes tant pour les photos que les vidéos. à€ noter que l’écran de l’A70IT semble moins contrasté que ceux des concurrents plus onéreux. Là encore, l’intérêt d’un grand contraste est surtout plus esthétique que fonctionnel.

Intégration de l’écran dans le boitier

Chaque année je râle, et pas de changement pour cette nouvelle génération : contrairement à la plupart des concurrents, l’écran de l’Archos 70IT n’est pas totalement aligné sur celui de la coque mais conserve un léger différentiel (un millimètre à vue de nez). N’y voyez pas ici un défaut de fabrication, mais simplement un procédé de fabrication, breveté par Archos, qui permet au fabricant français d’améliorer la compacité de ses produits tout en limitant ses coûts.
Au final, le produit perd néanmoins un peu en esthétisme (on n’a pas le sentiment de dalle lisse uniforme qu’on peut ressentir sur un iPad) et en ergonomie : quand le doigt appuie sur les bords de l’écran tactile (par exemple pour étirer la barre de notification d’Android), ce léger différentiel peut légèrement gêner. Un détail me direz-vous ? Certes.

Pour conclure sur cet écran, Archos propose ici un produit qui n’est certes pas parfait par rapport aux écrans des produits bien plus onéreux, mais qui reste pleinement fonctionnel et agréable à utiliser.

>> Prochain chapitre : Déballage et installation


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]

L’écran tactile

Les commentaires pour les anciens articles sont désormais fermés.

3 commentaires


  • Pattaf - le 29 novembre 2010 à 09h51min

    Pour les angles de vue, ça ne me gène pas du tout sachant que je suis seul devant l’écran je n’en m’aperçoit pas ! Par contre il est vrai qu’à 2 devant un film c’est plus gênant faut juste trouver la bonne position...( de l’écran bien sur)

  • okens - le 30 novembre 2010 à 12h42min

    « ( de l’écran bien sur) »
    Tu es sûr ? :p

  • Pascal31 - le 22 décembre 2010 à 19h45min

    Perso moi je ne m’en plein pas : ça me rapproche de ma chérie à chaque fois. Bonne stratégie d’Archos ; :)