logo

L’Archos Diamond 2 finalement repoussé à Juillet

jeudi 9/06/2016 par

Commentaires

Archos a du mal à en finir avec ses vieux démons. Ainsi, la firme d’Igny semble avoir encore une fois des difficultés à respecter ses annonces pour ses futurs smartphone "Haut de gamme".

Comme pour la sortie du Diamond premier du nom, un élément est déjà certain : les stocks seront minces et bien insuffisants face à la demande potentielle. La sortie prévue initialement en mai - et pressentie depuis comme en retard - se fera au mieux avec deux mois de retard, au compte goutte, avec un stock juste suffisant pour que cette sortie reste crédible.

Ainsi, c’est sur Facebook que Archos s’est enfin décidée à sortir de son silence en publiant le message suivant :

Vous êtes nombreux à avoir manifesté votre intérêt pour l’ARCHOS Diamond 2 Plus et nous en sommes très reconnaissants. Comme toujours, ARCHOS a la volonté de proposer la meilleure expérience possible à ses utilisateurs. Quelques difficultés techniques ont été rencontrées lors de l’élaboration de l’ARCHOS Diamond 2 Plus qui nous ont malheureusement obligé à repousser son lancement. Aujourd’hui, nous pouvons sereinement vous annoncer sa commercialisation au mois de Juillet. Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour ce retard mais nous sommes persuadés que l’ARCHOS Diamond 2 Plus vous satisfera à tous les niveaux.
L’Equipe ARCHOS.

Les équipes d’Archos enfin "sereins" sur ce lancement ? C’est assurément une bonne nouvelle.

En parallèle, Archos semble s’être ouvert auprès des journalistes du site Les Numériques, au travers un article éclairant la raison de ces difficultés techniques.

La faute en reviendrait globalement à Mediatek, le fournisseur des puces équipant le produit (ainsi que ceux de la concurrence telle que Wiko - qui rencontrent visiblement le même souci), qui aurait ainsi du mal à implanter correctement certaines des technologies liées à Secure Boot d’Android Marshmallow telles que le lecteur d’empreintes digitales notamment.

Constat amusant, l’auteur de l’article s’arrête quelques lignes sur une des spécificités méconnues de la PME d’Igny : sa relation privilégiée avec Google (construite sur le temps, depuis les premières tablettes mondiales sous Android), qui en fait une des 15 entreprises au monde seulement à passer par le processus du plus haut niveau de validation directement auprès de l’américain. Un privilège qui impose en revanche des contraintes plus importantes que les consortiums de certifications tiers utilisés par d’autres constructeurs (certains se passant même totalement de toute certification Google).

Vous retrouverez le détail des explications techniques sur le site Les Numériques.

Ce nouveau retard est l’occasion de sortir une vieille planche :

PNG - 238.1 ko

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]