logo

Henri Crohas sur BFM Business Club de France

dimanche 11/12/2011 par

Commentaires 17 commentaires

Toujours intéressants pour les profanes, généralement avare en informations nouvelles pour les aficionados de la marque, les émissions radio constituent néanmoins des moments clef pour la communication d’Archos.
L’émission BFM Business Club de France, animée par Michel Picot, a accueilli samedi soir Henri Crohas, PDG d’Archos, pendant près de 30min... et révèle de nombreux sujets prometteurs.

JPEG - 21.2 ko

Si l’occasion fut évidemment de revenir sur l’historique du fondateur et de sa société, avec au passage son coup d’avance technologique sur Apple tout au long de la décennie (malheureusement tout sauf concrétisé dans les résultats financiers), quelques révélations furent heureusement aussi de la partie.

MP3 - 36 Mo

En premier lieu une information qui pourrait enthousiasmer les actionnaires, même si l’histoire - y compris récente - a montré à de nombreuses reprises toute la fragilité des prévisions de la direction d’Archos : Henri Crohas croit enfin être arrivé au point de bascule de sa société, lui permettant d’atteindre et dépasser les 200 millions de chiffre d’affaires annuel. Et voit bien plus loin, en espérant atteindre le milliard d’ici 3 ou 4 ans ! Un gros risque pris ici par le PDG : les actionnaires ont peu l’habitude d’apprécier les prévisions euphoriques si elles ne débouchent sur rien...

Mais quelles sont les raisons qui poussent le PDG de la PME française à de telles prévisions ?

Le marché des tablettes tactiles, au cœur du positionnement actuel de l’entreprise, et - fait rare dans l’histoire d’Archos - au cœur également de toute l’agitation technico-marketo-médiatique actuelle. Le marché mondial des tablettes est estimé à environ 50 millions d’unités en 2011 : dont probablement 35 millions pour Apple et... 2 millions pour Archos dixit Henri Crohas). Une évidente très bonne nouvelle pour Archos, sachant qu’à quelques semaines de la fin d’année, tout porte à croire que le PDG d’Archos peut être confiant de la solidité des chiffres qu’il annonce. Tout comme Archos a doublé son volume de vente depuis l’année dernière, Archos est en passe de doubler son chiffre d’affaires cette année : soit 160M€ au lieu des 83,3M€ de 2010.
Tout l’objectif pour Archos est donc de maintenir sa part de marché ces prochaines années (aux alentours de 4 à 5%), afin de pouvoir atteindre le milliards comme annoncé grâce à la dynamique du marché.

Interrogé également sur le positionnement tarifaire sans concurrence (du moins en 2011), Henri Crohas explique la volonté de se démarquer de la concurrence d’Apple - contrairement aux précédentes années ou la marque faisait face au géant de Cupertino avec des produits aux prix d’appel similaires. Toute l’innovation d’Archos a donc été de concevoir des produits aux capacités technologiques globalement identiques à des prix inférieurs de près de moitié à ceux d’Apple. Et de vanter au passage les partenariats effectués avec une petite dizaine de fournisseurs chinois ayant permis à la société de créer un modèle de fabrication/production la positionnement de facto en championne des coûts.
Au final, Archos est donc désormais aujourd’hui n°1 dans l’entrée de gamme grâce à sa filiale Arnova et très bien positionnée dans le milieu de gamme avec la marque Archos.

Quels produits pour l’année 2012 ?

Archos a reconstitué ses forces de R&D, mis à mal ces dernières années par les difficultés financières traversées.

- Premier sujet abordé : des tablettes très fines. Archos espère ainsi pouvoir obtenir la tablette la plus fine du monde, en frôlant les 7mm. Soit 20% de moins qu’un iPad et loin, très loin de l’actuelle Gen9 et ses 12mm. Cette finesse serait atteinte, aux dires d’Henri Crohas, par de nouvelles technologies inventées depuis deux ans, notamment dans la structure et la mécanique de la coque.
On espèrera juste que cette finesse ne se fasse pas - comme ce fut le cas ces dernières années - au détriment de la robustesse et de la fiabilité.

- Deuxième sujet, un clavier extrêmement fin, pouvant être arrimé à la tablette. Le tout en conservant une épaisseur globale en deçà de ce que propose Asus avec sa Transformer, puisqu’espérant atteindre les 11mm.

- Troisième sujet : the robot. Archos est donc bel et bien en train de développer un robot (comprendre : ce n’est pas un simple rebadgage d’un produit chinois existant), de la taille d’un enfant (mais non humanoïde !) qui s’associera à une tablette, à un prix de l’ordre de 200 à 300 euro. Pour quel usage ? Henri Crohas reste volontairement muet pour l’instant...

- Android sur la TV grâce à une télécommande d’un nouveau style. De quoi rappeler le concept déjà intéressant de la télécommande des anciennes DVR Station...

- Dernier point, sur la domotique : toutes les nouvelles tablettes d’Archos pourront gérer la domotique, sans avoir besoin d’une centrale dédiée comme aujourd’hui.

En conclusion, cette émission fut une magnifique tribune promotionnelle pour Archos, Henri Crohas ayant pu dérouler son discours, ses promesses sans aucun esprit critique de la part du journaliste. Les marketeux d’Archos doivent évidemment s’en frotter les mains. Les esprits critiques pourront en revanche ironiser... ou lire (hasard total du calendrier) notre article complet sur la stratégie d’Archos.

Merci à ArcTablet pour l’enregistrement de l’émission (en attendant qu’elle soit disponible).


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]

Henri Crohas sur BFM Business Club de France

Les commentaires pour les anciens articles sont désormais fermés.

17 commentaires


  • Marien alias Nastyatak - le 11 décembre 2011 à 13h39min

    Ah le retour du petit clavier après celui pévu pour la Gen 7, Gen 8, Gen 9 et pour l’Archos 9 PC Tablet. Cette fois ci on y croit ! Ou pas...

  • cajl - le 11 décembre 2011 à 13h59min

    Il va falloir avec encore plus de temps de libre pour expliquer tout cela !

  • io - le 11 décembre 2011 à 14h46min

    a les gars on compte sur vous...
    Pour accompagner la croissance d’archos va falloir professionaliser archoslounge et jbmm, embaucher,trouver des locaux, prévoir une entrée en bourse...

  • P6x - le 11 décembre 2011 à 14h51min

    Peut-être que ces bons résultats financiers donneront envie à Archos de se repositionner sur le haut de gamme ?
    C’est plutôt dans ce créneau que se trouvent les marges intéressantes...
    Les produits Archos des premières années étaient de bonne facture, et personne n’était la pour contester leur suprématie !

  • - le 11 décembre 2011 à 15h00min

    @pario : salarier les newser ?

  • - le 11 décembre 2011 à 15h01min

    @p6x : justement, c’était ça le problème : personne n’était là. Les ventes étaient bien moindres.

  • jojo - le 11 décembre 2011 à 15h16min

    Selon vous quelle est la définition d’une tablette pour Mr Crohas ?

    Apple ne comptabilise pas les iPod touch au rang de tablette.

    Il semblerait que Mr Crohas compte dans les 2 milllions d’unités tous ses produits" Internet Tablet" de 2,3 et 4 pouces...

  • Guy - le 11 décembre 2011 à 15h59min

    Personnellement je le trouve assez optimiste ...
    1) tout le monde a oublié les problèmes d’approvisionnement ?

    2) les anciennes tablettes haut de gamme sont devenues moyenne de gamme avec par exemple iconia d’Acer , et en terme de choix l’iconia est plus jolie( je ne dis pas meilleure , je dis plus jolie) et c’est ce qui importe pour mde Michu ménagére de - de 50 ans.

    3) la multiplication des produits et des références, qui deviennent des casse têtes ...

    4) le sav d’archos , un produit tomtom en panne , c’est retour au pays bas au frais de tomtom et retour d’un gps dans la semaine , chez archos au mieux c’est une remise de 20 %, je crois sur un nouveau produit, mais un temps d’attente trés long

    5 ) le pire : sur le web des critiques très très négative sur la G9 ..

    Je rassure j’ai aussi de bons arguments pour archos

    1) des partenariats a long terme avec des entreprises et institutions

    2) un positionnement tarifaire bien placé pour arnova ...

    3) ils sont déjà survécu contrairement à d’autres qui devaient inonder le marché , dell , xoom , hanspreed , etc etc , et j’oublie les tablettes indiennes révolutionnaires ..

    notionink avec adam , ou est elle par exemple ?

    Je suis à la fois optimiste et pessimiste sur archos.

  • Guy - le 11 décembre 2011 à 16h15min

    en réponse à P6x

    c’est paradoxal , mais le haut de gamme peut être pas très rentable pour une entreprise, mais cela sert de vitrine et de pub , pour les autres produits de la marque.
    Sauf Apple et ses pourcentages incroyables ...

    Mais a un moment , il faut réfléchir en tant que consommateur
    à quoi sert une tablette à 600 € alors que l’on a un portable" moyen de gamme" à ce prix ? trés puissant face à une tablette ...

    Pourquoi acheter une tablette à 600 € alors qu’une à 300 € fait le même usage ? Qui va se risquer aux heures de pointe à prendre le rer ou le train , avec une tablette bien flashy qui attire les mauvais regards ?

    lire un pdf , surfer , regarder un livre , a t on besoin d’une tablette très puissante ?

    Je suis surpris par le nombre de personne qui râle car leur tablette ne décode pas le 1080 en dts ( j’exagère à peine )
    ...

    mais sur une tablette de 16 Go combien de films en hd peut on mettre ?

    1 , 2 , 3 ?

    quel intérêt , quand un disque multimédia vaut dans les 120 - 150 € , ou pourquoi ne pas acheter un notebook ou un portable avec une simple souris comme télécommande ?

  • Marien alias Nastyatak - le 11 décembre 2011 à 16h23min

    Quand on y pense ne suffirait-il pas, pour que les tablettes Gen 9 soient qualifiées de haut de gamme, que leur coques et finitions soient plus soignées ?

    L’impression du haut de gamme c’est principalement l’aspect qui le fait.

    Et utiliser des matériaux plus flatteurs pour les tablettes Gen 9, il n’y en a probablement pas pour plus de 50 Euros prix public.

    Seul l’écran, qui pourrait utiliser la technologie IPS pourrait parfaire une image haut de gamme.

    Pour le reste, selon moi, le simple changement de l’aspect permettra de faire passer les tablettes Archos sur le secteur haut de gamme, lequel j’espère ne s’analyse pas uniquement en fonction du prix de vente.

  • - le 11 décembre 2011 à 16h55min

    @Guy : les sites webs très très négatifs ne juge pas ce que fait le produit mais combien joli il le fait. Au jeu du "je peux faire un truc que ta tablette ne peut pas faire" Archos est en général gagnant sans problème. Au jeu du "je peux faire plus joliement que toi", Archos est en général perdant.

    or, les sites jugent feature après feature et pas sous forme d’une vue d’ensemble. Peu rappellent qu’aucune tablette actuelle fait autant qu’une 80G9, malgré sa coque sans bord à bord. De même, peu de tablette font aussi peu qu’un iPad mais peu le font aussi joliment.

  • Gorfu - le 11 décembre 2011 à 17h11min

    Tout à fait d’accord avec Nastyatak. Il y a fort à parier qu’une tablette techniquement inférieure, vendue 150 euros de plus qu’un Archos de génération 9 et dotée d’une jolie coque en aluminium soit malgré tout qualifiée de tablette haut de gamme. Je crois que les performances techniques sont passées au second plan. Le haut de gamme, c’est avant tout plus cher et plus beau. Le seul bémol pour Archos étant effectivement l’absence de dalle ips.

  • Iowfi - le 11 décembre 2011 à 17h38min

    Archos, c’est malin, bien pensé, en avance mais mal vendu, en grande partie pour une question d’apparence et d’attitude des vendeurs en magasins.
    Un bon look au bout des doigts, et des vendeurs qui connaîtraient un peu plus la marque,les produits et les ambitions de Mr Crohas seraient en dessous de la vérité.

  • cajl - le 12 décembre 2011 à 07h58min

    D’accord avec Nasty mais :

    l’écran IPS ne fait pas le haut de gamme, il faut que cela soit un ensemble (j’ai une tablette chinoise avec cet écran).
    Connaissez-vous une marque qui intègre le tout (dalle, finition) à un prix correct (mais un prix correct, c’est quoi ?) Entre dire OUI je prends un Archos à 500 € et l’acheter , il y a une grosse différence. N’oubliez pas qu’Archos n’a que 200 salariés et ne peut pas comme de grands groupes mettre en place un politique de haut de gamme sans que cela se ressente sur le prix, en cas d’échec - c’est la mort -.
    Solution : repenser la politique industriel et commercial ?
    surement mais pas en période de crise ou de concurrences importantes.

    Si vous avez de VRAIES idées, écrivez à Archos !

  • pedros - le 12 décembre 2011 à 15h53min

    tu sais archos ont aussi quelques atouts au niveau software qu’il n’exploitent pas et c’est dommage. (ex le lecteur vidéo de la gen9 plait beaucoup)

  • Guy - le 12 décembre 2011 à 22h56min

    @cajl

    j’ai écris à Archos en tant qu’actionnaire , désolé minoritaire ;-)

    bon aujourd’hui +22 % ok , mais c’est 50 % de moins il y a quelques mois ....

    Ce qui m’ennuie , ici on est entre passionné plus ou moins compétent ( je me mets dans les moins compétents)

    Mais je suis désolé Archos et la com ça fait 4 !

    De même , tant que j’ai tort et que l’action monte, moi ça me va !

  • cajl - le 13 décembre 2011 à 12h12min

    Tu as bien raison @Guy.