logo

GamePad 2 : conclusions

lundi 11/11/2013 par

Commentaires

Plus d’un mois de manipulations, des dizaines de jeux testés... et deux avis de l’équipe d’ArchosLounge. Voilà de quoi conclure cette revue complète de la toute nouvelle GamePad 2 d’Archos.

JPEG - 231.2 ko

Avis de dkfx77 :

"Un retour en fanfare d’Archos". Voilà une conclusion tentante que l’on pourrait avancer après cette utilisation intensive du GamePad 2. Au fil de ces dernières années, l’orientation technico-économique de la firme Archos n’a eu de cesse d’être critiquée par la presse et déplorée par l’ensemble de cette petite communauté qui s’était formée autour de la PME d’Igny.

Les récents changements intervenus à la tête d’Archos sont et seront peut être la source d’évolutions radicales dans la politique menée par la société. La sortie de cet Archos GamePad 2 le laisse en tous cas espérer.
Sortir un produit innovant avant tout le monde, Archos a toujours montré cette capacité : premiers baladeurs numériques puis vidéo, marché des tablettes tactiles bien avant leur essor suite à la sortie de l’iPad d’Apple, premières tablettes sous Android...Et plus récemment l’Archos GamePad, console de jeu sous Android équipée de sticks physiques.
Oui mais voilà, la seconde habitude (bien plus regrettable) d’Archos était en quelque sorte de proposer ces concepts novateurs avec leurs trop gros défauts (prix, qualité trop cheap, mauvais choix matériels, etc...), mettant finalement le produit en échec face aux capacités des projets.
L’Archos GamePad, première du nom, en est l’exemple parfait. Ce produit a en effet pu bénéficier d’une couverture médiatique suffisante et d’un intérêt du public plutôt conséquent. Malheureusement, ses défauts impardonnables ont fait plus de mal que de bien à la PME déjà en difficulté financière : batterie ridicule, écran bas de gamme, aspect global full-plastique...

En 2013 le miracle s’est produit : Archos a su écouter ces critiques et en faire son atout. La deuxième version du GamePad est proposée, apportant un correctif complet à cette tablette en corrigeant l’intégralité des critiques. Meilleur écran, choix des composants judicieux face aux objectifs du produit, design revu, prix compétitif, solution logicielle intéressante... Un quasi sans faute.
Les défauts en deviennent compliqués à pointer si on cherche à rester objectif en gardant en tête le prix extrêmement compétitif de la tablette.

Quelle concurrence ? Des tablettes chinoises proposent certes des concepts similaires sous Android aussi mais souffrent d’une absence de suivi logiciel (les Mapping Tools et Game Zone sont sans conteste un atout majeur de cette GamePad) et d’une qualité assez faible. L’absence de SAV sera aussi un frein majeur à la montée en puissance de ces concurrents.
Les vraies consoles de jeux vidéos (style PSP ou Nintendo...) seront par contre probablement préférées par les Gamers, les jeux actuellement proposés par le Store d’Android restant en effet d’une qualité relativement inférieure aux "vrais" jeux de console. Ces gamers devront cependant économiser plus : si ces consoles coûtent plus cher que le GamePad d’Archos, c’est aussi le cas de leurs jeux qui atteignent des prix parfois excessifs rendant la dépense en jeux largement supérieure à la dépense réalisée pour la console elle-même.

En 2013 Archos réalise son rêve : être présent sur un marché encore peu inondé par la concurrence, avec un produit de qualité, salué par la presse, attendu par le public. Le succès est devant l’entrée, il ne reste plus qu’à lui ouvrir la porte.

JPEG - 307.3 ko

Avis de Thocan :

Sans conteste, cette nouvelle génération de GamePad d’Archos est une franche réussite. Design, performances, qualité de fabrication, prix... tous les ingrédients semblent réunis pour en faire un véritable succès - au moins d’estime, tant les aléas commerciaux ne garantissent jamais le succès commercial d’un produit, aussi bon soit-il.

Les gamers purs et durs auraient évidemment pu en attendre encore plus : un processeur plus haut de gamme aurait probablement permis une compatibilité meilleure encore et une marge de manœuvre plus importante en terme de fluidité dans les jeux. La webcam aurait pu faire des photos et vidéos de qualité.
Mais à quel prix ? Archos propose ici un prix d’attaque - à peine plus élevé que celui de l’année dernière - pour un produit abouti tant en termes matériels que logiciels. De quoi satisfaire pleinement 99% des consommateurs.
Nvidia, avec sa Shield, plus onéreuse, a pris le pari inverse en proposant un concept résolument orienté jeux, sans compromis. Pour les gamers purs et durs.

Reste enfin que le principal défaut de ce GamePad réside dans son concept même : vouloir faire de l’OS Android une véritable plateforme de jeux. Et là, le challenge sort du périmètre d’Archos puisqu’ils ont peu la main sur la qualité des jeux proposés. Et aujourd’hui, la ludothèque est fournie mais reste évidemment orientée vers des jeux avant tout élaborés pour l’expérience tactile. Il faudrait donc un engouement réel des consommateurs vis-à-vis du GamePad (et ses concurrents) pour motiver les éditeurs à concevoir/adapter des jeux plus complets, plus "console". Et donc pouvoir supplanter totalement les Nintendo DS, Sony PSP Vita & consorts...

JPEG - 292.6 ko

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]