logo

Factory Les Numériques : le compte rendu complet (photos et vidéo)

jeudi 11/10/2012 par

Commentaires 5 commentaires

Après un premier article basé sur le live tweet de l’après-midi, voici un compte rendu complet de notre visite au stand d’Archos du salon Factory Les Numériques.

Deux commerciaux étaient présents pour accueillir les visiteurs, quatre produits étaient en exposition :
- L’Archos 101xs (et son clavier), dont un des exemplaires tournait sous Jelly Bean
- L’Archos 97xs (et son clavier)
- Le GamePad
- La Boombox

Archos 101xs en Jelly Bean

Commençons rapidement par l’Archos 101xs. Archos souhaitait visiblement montrer qu’il tenait la corde pour proposer rapidement un passage sous Jelly Bean : difficile pour autant de déterminer l’état de finalisation du firmware sur un simple stand, mais ne boudons pas notre plaisir :

JPEG

4.1, nous sommes bien sur Jelly Bean


Archos 97xs et son clavier

Passons ensuite à l’Archos 97xs. Là encore, difficile de se rendre compte du potentiel réel de la tablette : l’écran semblait de bonne facture - du même ordre en tous cas que celui du 101xs, les angles de vision étant bons - et nous avons bien là un format 4/3 plus adapté à la navigation internet. Côté épaisseur, même combat, au millimètre près semble-t-il.

JPEG

101xs au-dessous, 97xs au-dessus



JPEG

101xs devant, 97xs derrière



JPEG

101xs à droite, 97xs à gauche



En revanche, le clavier méritait qu’on s’y penche d’un peu plus près : largeur moindre oblige, on pouvait craindre un resserrement des touches mais cela ne semble pas le cas : le clavier de la 101xs dispose de bordures assez larges, qui sont réduites au strict minimum pour celui du 97xs. Bilan : la disposition des touches semble quasi-identique et le confort de frappe ne devrait donc pas en être altéré.

JPEG - 557.7 ko
Clavier 101xs au premier plan, celui du 97xs au second


JPEG - 485.8 ko
Clavier du 97xs en gros plan


Le GamePad !

Passons maintenant au GamePad, assurément le produit le plus attendu :

JPEG - 354.5 ko
JPEG - 420.5 ko



Côté design, pas de doute, nous sommes dans les plastiques bas de gamme - type Arnova. Bas prix oblige... (150€, rappelons-le) La forme est relativement singulière puisqu’on ressent bien la tablette 7" simplement encapsulée de blocs boutonneux. Ni sexy ni horrible, l’intégration est moins poussée qu’une Vista, par exemple. En revanche, elle est légère. Largement en tous cas pour une utilisation de console portable. Bon point.

JPEG - 441.3 ko
JPEG - 442.3 ko



Elle est largement fournie en connectiques (port SD, HDMI notamment), d’une bonne palette de boutons et... de deux boutons analogiques. A l’usage, ceux-ci ne se révèlent a priori pas forcément ultra précis et peut-être pas assez sensibles. A voir lors d’un test réel, réalisé par un amateur de console portable éclairé. Deux gâchettes type PSP viennent compléter l’ensemble. Très appréciable dans les FPS.
La prise en main est relativement confortable. A voir à l’usage, là aussi.

JPEG - 531.3 ko
Arg, pour le mode macro, c’est raté...


JPEG - 710.9 ko
Je fais des progrès...


JPEG - 263.4 ko
Le port micro-SD


L’écran de 7" reste à tester : les conditions d’éclairages, lors de la manipulation, n’ont pas vraiment permis de se faire une idée précise du sujet.

JPEG - 471.3 ko
JPEG - 490.9 ko
En tous cas, ça reflète...


Et côté jeux, quel résultat ?

Archos proposait quelques jeux : PES 2012, Dead Trigger, Corby et Riptide GP. Sans surprise, le RockChip 3066 les fait tourner de manière fluide. Seul Riptide - en version optimisée Tegra3 - montrait des signes de fébrilité avec un framerate suffisant, mais à la limite. Archos avait également mis à disposition des émulateurs : Sonic, par exemple, tournait parfaitement bien.

JPEG - 461.1 ko
Dead Trigger



Et les contrôles ?


Il fallait garder le meilleur pour la fin : brevet à l’appui, Archos a développé un "mapping tool" tout simplement magique, puisqu’il permet de configurer un par un, tous les jeux installés. Contrairement à la concurrence (le JXD par exemple), Archos ne se limite pas à activer les boutons physiques pour les jeux qui le gèrent nativement (possible depuis Android 4.0). Il permet également de les activer et les paramétrer par un système de mapping, proposant d’associer des actions à chaque bouton, chaque croix directionnelle analogique. Avec apparemment un paramétrage spécifique pour les FPS qui utilisent habituellement une visée au "glissement de doigt sur l’écran". Un outil dont ils semblent particulièrement fiers et qui constitue, d’après eux, une valeur ajoutée et un élément différenciant majeur par rapport à leur concurrent.

Testé avec un FPS, le système fonctionne : dans Dead Trigger, le stick analogique de gauche servant à avancer/reculer, celui de droite à viser et s’orienter... Reste à voir si la qualité de manipulation des sticks et boutons sera appréciée des habitués...

Une petite vidéo :




Outre la possibilité de paramétrer soi-même ses jeux, Archos semble pouvoir proposer d’ores et déjà plus d’une centaine de jeux pré-paramétrés.
En revanche, une inconnue subsiste : le commercial n’a pas voulu répondre à une question pourtant simple - en restant volontairement mystérieux : où et comment récupérer ces paramétrages ? Sa réponse fut : en téléchargeant les apk. Certes, mais où ? Sur l’AppsLib ? Sur le site d’Archos ? Sur GooglePlay avec des apk spéciales pour Archos ? Il n’a pas voulu répondre...

Boom... box !

Pour finir, Archos présentait également la Boombox, que nous n’avions pas encore eu l’occasion de voir :

JPEG - 457.4 ko
Une Boombox, un 101xs... l’amour...


Ainsi, à l’occasion de ce salon techno des Numériques, Archos a pu faire état de quelques nouveautés intéressantes. GamePad en tête. Le public accrochera-t-il ? Réponse début 2013...

JPEG - 439.3 ko

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]

Factory Les Numériques : le compte rendu complet (photos et vidéo)

Les commentaires pour les anciens articles sont désormais fermés.

5 commentaires


  • 7&trang - le 11 octobre 2012 à 23h43min

    Beau travail

  • Idargos - le 12 octobre 2012 à 01h34min

    La console est peut-être pas sexy niveau design, mais si le systeme de mapping tient tt ces promesses, chapeau bas à la PME d’Igny pour son travail.

    Maintenant, ce serait bien que le hardware de cette GamePad se retrouve ds la gamme Element voir Arnova...

  • - le 12 octobre 2012 à 09h01min

    l’intégration est moins poussée qu’une Vista <---- Vita plutot ????

  • Willimoys - le 12 octobre 2012 à 12h38min

    Que vaut la Boom Box niveau son ?

    Merci d’avance :)

  • tigeraslan - le 12 octobre 2012 à 20h43min

    Game pad 150€ hahaha TROP BIEN !!!! Je suis pret à prendre !