logo

Entretien avec Henri Crohas (5/7) : Partenaires

vendredi 13/11/2009 par

Commentaires 3 commentaires

Épisode 5 : PARTENAIRES

AL&JBMM : L’Archos Media Club et Archos Content Portal semblent désormais au point mort : quelle est exactement la situation et que deviennent les partenaires ?





HC : L’idée de l’époque, c’était que la vidéo primait et que la VOD allait beaucoup se développer. Nous avions donc mis en œuvre cette technologie de portail, qui était pour nous une excellente exposition marketing. Mais la vente de vidéo a évolué différemment puisqu’il y a, plus que jamais, de la vidéo sur internet, mais qu’elle est offerte sous d’autres formes : piratage, publicité, catch-up TV... L’AMC a donc perdu de son intérêt et la volonté d’avoir un iTunes vidéo fédérateur. Les services de VOD ne sont pas dans une forme extraordinaire et se font désormais différemment.

AL&JBMM : Est-ce pour cela que vous avez ensuite proposé des WebTV et des WebRadios ?

HC : Oui, c’est pour cela que nous avons mis ensuite l’accent dessus…

La stratégie des AMC et ACP nous a cependant apporté beaucoup de visibilité mais aujourd’hui, les temps ont changé.

AL&JBMM : Est-ce difficile de jongler avec les partenaires ? Lors des conférences, voir Microsoft monter sur scène alors que vous parliez au départ d’Android...

HC : Non, ce n’est pas simple, mais en termes d’exposition c’est très important. En termes de partenariats également, même si on ne peut pas toujours en parler de manière ouverte. Tant que les produits ne sont pas sortis, il n’est pas forcément utile de parler des partenariats conclus...
Nous avons aujourd’hui un produit qu’Intel et Microsoft considèrent comme révolutionnaire, et j’en voudrais pour preuve qu’Intel a montré ce produit lors de la conférence des développeurs. C’est l’Archos 9 qui a tout focalisé. Ce sont des gens qui aident bien, avec de gros budgets marketing. Et pour Orange, c’est qu’il y a un intérêt...

AL&JBMM : C’est tout de même amusant de voir Orange et son « 4ème écran » six mois après SFR et son Archos 5 3G+ ! Les actionnaires sont désespérés de ne pas voir de partenaire pérenne…

HC : Ca prouve surtout que les relations sont bonnes avec ces deux sociétés ! On entend des rumeurs qui se plaisent à dire que les relations sont devenues exécrables, mais c’est tout à fait faux...
On peut désormais en parler a posteriori, mais nous avions effectivement avec Orange, il y a quelques années, un produit qui n’a pas abouti pour des raisons technologiques… Un produit qui ne collait pas dans le déploiement d’Orange. Aujourd’hui la relation avec Orange est demeurée très bonne, la preuve ! Alors oui, tout ne débouche pas sur des partenariats stratégiques, mais c’est le jeu de ce métier. Et la relation avec SFR est également très bonne.

Le fait que nous puissions afficher de bonnes relations avec les deux opérateurs français est un bon signe !

AL&JBMM : Et le projet avec Alcatel annoncé en 2006 ?

HC : On parle ici de TV mobile par satellite. C’est une technologie qui finira par percer. EchoStar fait des choses aux USA, Alcatel fait des choses en Europe en promouvant le DVB-SH. Ce sont des technologies extrêmement intéressantes, mais il faut désormais que le déploiement se fasse.
Il y a eu un satellite lancé récemment par Solaris, après Barcelone (Ndlr : lors du Mobile World Congress, en février dernier) mais aujourd’hui, le satellite a des problèmes techniques. Donc tant que le réseau ne sera pas important, le projet ne se concrétisera pas.

Le DVB-SH, c’est recevoir la TV partout, avec des antennes que nous pouvons mettre dans nos produits. C’est plus intéressant que le DVB-H, la TNT mobile qui est également une technologie extraordinaire mais qui bute sur un modèle économique basé sur le déploiement coûteux d’émetteurs.
Et pendant ce temps là , les débits de l’internet augmentent à tout allure et la TV sur internet se déploie même si elle reste encore très balbutiante…

AL&JBMM : L’Europe investit sur le DVB-SH...

HC : Oui, pour moi, c’est une technologie qui finira par percer. Mais il faut que quelqu’un puisse investir dans un réseau satellitaire. Ce sont des satellites qui doivent être très puissants, car ils doivent compenser le fait qu’il n’y a plus de parabole.

AL&JBMM : Vous avez évoqué le pôle System@tic lors de la dernière conférence. Que pouvez-vous nous en dire ?

HC : C’est une politique très intelligente de la part de l’Etat, ce qui n’a pas été toujours le cas, et qui ne fonctionnent pas mal. Il y a des projets avec un leader pour chacun d’entre eux : Archos était leader du projet E-compagnon, projet désormais terminé, qui nous a permis de développer des briques de l’Archos 5. Nous cherchons actuellement à lancer d’autres projets de ce type là .
Cette politique est gérée au niveau de la région, sous forme de pôles. C’est la région et le pôle qui décide des projets. C’est une fédération régionale intelligente. Le siège est à Saclay, il y a un pôle parisien dans lequel nous sommes.

AL&JBMM : Archos se diversifie et des concurrents font le chemin inverse en venant empiéter sur les terres d’Archos. Quelles sont les sociétés sur lesquelles vous focalisez le plus votre attention... à part Apple ! HTC par exemple ?

HC : Incontestablement, le concurrent dominant, c’est Apple, même si nous ne cherchons pas forcément à le concurrencer. Nous cherchons justement à sortir de notre étagère de produits hauts de gamme concurrents d’Apple, qui est une niche trop étroite.
En entrée de gamme, avec les mp3/mp4, le nombre de concurrents a sérieusement diminué et on retrouve aujourd’hui principalement Sony, Samsung, Philips... et aux USA SanDisk et Creative Labs. Il n’y a pratiquement plus de marques chinoises. C’est la caractéristique d’un marché mature où la reconnaissance des marques joue beaucoup. Il y a deux ans, quand nous nous étions retirés de ce marché, les no-names chinoises étaient partout et aujourd’hui, c’est le retour des marques. Il s’est produit la même chose avec les ordinateurs, par exemple.

Du côté des téléphones, HTC va faire des écrans presque aussi grands que nous, car le multimédia devient une caractéristique du téléphone. Faire du bon multimédia, ce n’est pas si facile que cela.

Du côté du PC et des netbooks, le jeu est complètement inversé puisque c’est Archos qui est nouvel entrant. C’est un marché très difficile, puisque tenu par des "gros", et sur lequel on ne peut entrer que sous deux axes : l’innovation et la thématique. A ce titre, l’éducation est un très bon thème, mais de longue haleine et uniquement français.

AL&JBMM : Les actionnaires se demandent justement quand arriveront les premières ventes de cartables numériques....

HC : C’est un sujet de longue haleine. Surtout en France. Il n’y a pas de politique massive de déploiement d’ordinateurs pour écolier, mais ça se fera. Les écoliers auront ce type d’équipements entre les mains, c’est un sujet dans l’ère du temps et qui va se faire. Il faut savoir que, pour distribuer des cartables numériques dans les écoles rurales, ce sont des processus longs, comme tous les processus de l’état, avec beaucoup d’inertie.

AL&JBMM : Et ce n’est effectivement pas des communes de moins de 5 000 habitants qui vont publier un communiqué de presse !
N’est-ce pas finalement très chronophage ?

HC : Dans ce marché des netbooks auquel je tiens, l’angle de l’éducation a de l’inertie, mais c’est un investissement lourd et à long terme. Il faut savoir que ce n’est pas nous qui allons taper aux portes mais des grossistes distributeurs (la Camif, par exemple) qui proposent ce type de produits packagés avec l’ensemble présenté à la conférence de juin.

L’autre angle, c’est innovation avec l’Archos 9.
Les autres netbooks sont des produits d’opportunités et de négoce. Il n’est pas question de réellement concurrencer Acer...

Retrouvez les autres épisodes :

- Épisode 1 : PREAMBULE
- Épisode 2 : RETOUR SUR LA CONFERENCE
- Épisode 3 : L’ARCHOS 5IT : RUPTURE OU SIMPLE TRANSITION ?
- Épisode 4 : COUVERTURE DE PRESSE ET SANTE FINANCIERE
- Épisode 5 : PARTENAIRES
- Épisode 6 : CONCURRENCE ET EVOLUTIONS TECHNOLOGIQUES
- Épisode 7 : CONCLUSIONS


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]

Entretien avec Henri Crohas (5/7) : Partenaires

Les commentaires pour les anciens articles sont désormais fermés.

3 commentaires


  • - le 13 novembre 2009 à 13h40min

    Merci de nouveau.
    C’est un vrai moment charniére de la société Archos.
    Exit les montages compliqués pour créer des business "improbables", retour sur le hard avec une gamme "geek" et une gamme grand public.
    L’un servant l’autre et reciproquement.
    La T9 s’arrache, Archos n’arrive pas à suivre les commandes, mais les quantités seront livrées fin novembre.
    Bruce

  • labulette - le 13 novembre 2009 à 15h15min

    ..... ouaip..... le seul problème avec une livraison fin novembre (ou début décembre...) c’est que compte-tenu des "usages commerciaux" et de la période de reprise d’au moins 30 jours cela va, une fois de plus reporter le "gros du CA" sur le T1 2010..... enfin...

  • cedricpc - le 13 novembre 2009 à 23h19min

    « AL&JBMM : Et le projet avec Alcatel annoncé en 2006 ? »


    Oh ! Merci d’avoir posé la question ! :D Ils ont donc encore de l’espoir là -dessus, c’est plutôt bon signe... ^^’