logo

Design et qualité de fabrication

lundi 23/11/2009 par

Commentaires 0 commentaires
JPEG - 646.6 ko

La preview avait donné le ton et le constat ne change pas : avec cet Archos 5IT, Archos reste dans la lignée du design de la génération précédente, largement plébiscitée, sans pour autant en conserver l’excellence :
D’une part, la recherche de finesse extrême de la part des équipes d’Archos - du moins pour la version flash - a obligé les ingénieurs à augmenter la surface du baladeur, notamment pour y placer les antennes GPS. Conséquence, les arrondis sont relativement proéminents et leur structure plastique colle mal avec le chrome du reste du baladeur.
D’autre part, ce même chrome - aussi classieux soit-il - perd très rapidement de son charme avec les empreintes de doigts qui s’accumulent aussi rapidement que des boutons sur le visage d’un adolescent en pleine puberté. Avec l’avantage cependant qu’un simple coup de chiffon un peu appuyé permet de les effacer...

Dimensions et poids

Si les deux versions disposent de la même surface, leurs poids et épaisseur varient considérablement de par la différente nature de stockage :
- Version flash : 143,2x78,8x10,4 mm pour 182g
- Version disque dur : 143,2x78,8x20 mm pour 286g

JPEG - 389.4 ko

Plus de photos dans cet article...

Finition

Pour notre plus grande joie, aucune vis n’est visible puisque les rares existantes sont cachées sous des "picots" judicieux, au dos de la tablette, et qui permettent également d’éviter une friction trop régulière entre le chrome et la surface sur laquelle le produit est posé.

JPEG - 557.8 ko

En revanche, on peut critiquer l’agencement des deux blocs de la coque : la rainure qui courre sur la tranche du baladeur affiche parfois un peu de jeu. Rien de rédhibitoire, certes, mais c’est ce qui fait la différence avec les produits à la finition irréprochable d’Apple...

Boutons et béquille

L’Archos 5IT ne propose que deux boutons physiques, qui se font relativement discrets : le volume et On/Off, tous deux situés sur le bord gauche de la tranche supérieure de la tablette.
On notera qu’ils sont inversés par rapport à la génération précédente.

La béquille légendaire est toujours présente, encore une fois décentrée sur un bord (le droit), ce qui n’est évidemment pas optimal pour la stabilité. Mais, sur une surface plane, le produit reste cependant bien en place.

JPEG - 492.4 ko

Pour les plus tatillons, on pourra regretter néanmoins l’aspect un peu fragile de cette béquille et l’impossibilité de régler sa longueur ou son inclinaison.

Portabilité

Grâce à sa finesse impressionnante, la version flash de l’Archos 5IT sait se faire oublier malgré sa surface importante : le test de "poche de veste" (TM) est pleinement concluant, grâce également à un poids largement acceptable.

La version disque dur, en revanche, se révèle bien plus imposante et donc moins discrète. Elle ne sera donc pas forcément justifiée pour une utilisation quotidienne dans les transports en commun, par exemple, qui nécessite d’avoir le produit à portée de main en permanence. Un sac sera donc préférable pour le ranger sans craindre de déformer sa poche de veste ou de manteau...

Bilan

JPEG - 609 ko

Pour conclure, si cette tablette dispose d’un charme certain (elle semble plaire à tout le monde...), Archos n’a cependant pas réussi à reproduire la très bonne surprise de l’année dernière puisque le niveau du design n’a pas progressé.
Côté qualité de conception, en revanche, on attendra que le temps fasse son œuvre : les mauvaises surprises de la génération 6 (prises jack notamment) ont laissé des traces dans les esprits, même si on peut pour l’instant rester confiant : deux mois après la sortie du produit, aucun problème majeur et généralisé n’a encore été remonté dans nos forums...

> Chapitre suivant : Écran tactile


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]