logo

Design, connectiques et qualité de fabrication

samedi 27/11/2010 par

Commentaires 6 commentaires

Design général

Dévoilée succinctement en septembre dernier, la nouvelle tablette 7" d’Archos - à l’époque encore à l’état de prototype - ne nous avait pas laissé une impression impérissable. Surprise : en version finale, le design est clairement plus aguicheur. Son atout principal réside d’ailleurs dans un form factor tranchant avec les canons en cours, imposés par l’iPad d’Apple et suivi par la plupart des autres fabricants.
Par le format d’abord : oublions le format 4/3 du produit pommé et apprécions ce format 16/9ème, bien plus adapté aux visionnages de films. Archos montre là que la concurrence ne lui fait pas oublier ses origines.
Par les matériaux ensuite : Archos propose un assemblage de parties métalliques (l’entourage de l’écran et la tôle arrière sont en inox traité en PVD - Physical Vapor Deposition) et de plastique (ABS-PC peint). Les deux surfaces métalliques sont traitées différemment, ce qui leur donne un aspect chromé (ultra salissant) pour l’entourage de l’écran, un aspect type aluminium brossé très classieux pour la plaque arrière. On aurait préféré n’avoir que ce dernier aspect, à l’instar de l’Archos 101IT.

JPEG - 387.6 ko
Le dos de la tablette est réussi

Autre petite déception : éteint, l’écran renvoie une couleur noire teintée pétrole un peu surprenante.

Enfin, deux haut-parleurs sont incrustés de chaque côté de l’écran, ainsi que l’objectif de la caméra au-dessus de celui de gauche.

Dimensions et poids

N’ayons pas peur des mots : cette tablette impressionne par sa finesse et sa légèreté. En version flash, même la Galaxy Tab de Samsung fait presque mastodonte à côté.

JPEG - 479.9 ko
JPEG - 417.3 ko

A chaque version, ses caractéristiques :
- Version flash : 201 x 114 x 10 mm – 300 grammes
- Version disque dur : 201 x 114 x 14 mm – 400 grammes

Le disque dur utilisé pour la deuxième version a a priori un format 2,5" faible épaisseur.

Finition

Pas de surprise particulière : Archos ne s’étant jamais particulièrement distingué pour la finition de ses produits, cette génération reste fidèle à la marque. Si l’assemblage ne souffre pas de défaut majeurs, les coques sont emboîtées assez simplement et les matériaux utilisés ne renvoient pas l’image de luxe des produits haut de gamme concurrents, à l’exception peut-être de celui utilisé pour le dos de la tablette.
On notera toutefois un surprenant léger interstice entre les deux coques qui peut parfois laisser deviner des composants. à‰trange.

Les habitués des produits Apple, généralement engoncés dans un boîtier totalement rigide, pourront également être quelque peu surpris par la relative "mollesse" de la coque. Cependant, à l’usage, aucun désagrément particulier n’est à prévoir.

Conformément à leur habitude, Archos a disposé quatre petits picots aux quatre coins du dos de la tablette, afin d’éviter de rayer la coque en la posant sur une surface un peu agressive. Appréciable.

JPEG - 553.9 ko
Un picot... et des sigles.

Connectiques

L’Archos 70IT propose une connectique relativement complète pour ce genre de produits.
Sur la tranche gauche vous trouverez :
- La prise secteur, qui permet de recharger la tablette
- Le port mini-HDMI, qui permet de connecter la tablette à sa télévision HD
- La prise jack, pour les écouteurs ou chaîne hifi ; attention, elle n’est pas A/V mais simplement audio et ne permet donc pas malheureusement de branchement sur une TV ; Archos a en effet privilégié le numérique au dépend de l’analogique
- Le port micro-USB, désormais assez standard pour les appareils mobiles
- Et enfin le port micro-SD (uniquement sur la version flash, pas la version disque dur)

Sur la tranche droite :
- Le bouton On/Off pour mettre en veille le produit (appui court), l’arrêter totalement (appui long) ou le rallumer
- Le bouton de volume

Enfin, pour les connectiques sans fil, on retrouve l’incontournable Wifi (802.11 b/g/n), dont la stabilité ne semble pas poser de problème mais dont la portée reste toutefois perfectible, et le bluetooth 2.1 EDR.

Boutons et prise en main

Tout comme la génération précédente, l’Archos 70IT ne propose que deux boutons, situés sur une des tranches latérales : On/Off et le volume. Les autres commandes sont renvoyées sur l’interface tactile elle-même.
Si ce choix est plutôt judicieux pour conserver un design ultra compact, il ne s’avère pas forcément très aisé d’appuyer sur l’un de ses boutons lorsqu’on tient la tablette à deux mains : on aurait aimé des boutons qui tombent directement sous les pouces, mais cet espace est pris par les haut-parleurs.

On regrettera également que ces deux boutons soient trop rapprochés. Il arrive en effet assez fréquemment qu’on appuie par mégarde sur un bouton à la place de l’autre. Dans ses prochains produits, la R&D d’Archos sera bien avisée de les espacer davantage.

JPEG - 431.9 ko
Dommage que les boutons soient trop rapprochés

Pour le reste, la prise en main est agréable : les angles (contrairement à l’Archos 9) sont suffisamment arrondis pour éviter de se faire mal à la peaume et, en situation horizontale, l’espace réservé aux enceintes permettent très largement d’y faire reposer les pouces.
En position verticale en revanche, l’espace autour de l’écran n’est pas très large mais je n’ai, au cours de ces longues semaines de test, jamais eu de désagrément particulier (pas de touche involontaire de l’écran par exemple).

Béquille

Comme à son habitude, Archos a intégré une béquille directement dans la coque de sa tablette. Ce qui vous évitera de devoir obligatoirement passer par une housse comme c’est par exemple le cas pour l’iPad. Contrairement à son grand frère de 10", la béquille de l’A70IT n’a qu’une seule position : environ 45°, donc parfaite pour regarder un film assis sur son siège de TGV par exemple.

Plate et large, elle se manipule aisément et se clipse facilement dans le boîtier.

JPEG - 725.1 ko

S’il faut retenir des déceptions, elles seront au nombre de deux :
- l’impression de fragilité de cette béquille, d’une part (L’avenir nous dira ce qu’il en est réellement, mais je n’ai jusqu’à présent jamais rencontré de vrai problèmes avec les béquilles des produits d’Archos)
- le rangement de la béquille dans la coque, légèrement flottant

JPEG - 373.8 ko
La béquille, plate et large

Une tablette qui fait tâche

Que ce soit par la bordure chromée entourant l’écran ou par l’écran glossy, l’Archos 70IT brille de milles feux à la sortie de la boite... pour ressembler à une scène de crime quelques minutes d’utilisation plus tard, tant les traces de doigt s’accumulent.
Si cette tare n’est malheureusement pas l’apanage d’Archos, on peut tout de même regretter cet état de fait qui oblige à passer un coup de chiffon régulièrement et qui rend l’utilisation d’une housse fortement conseillée.

Portabilité

Avec sa Galaxy Tab, Samsung a lancé une pique à son principal concurrent - Apple - en mettant en exergue la possibilité de ranger sa tablette (de 7" également) dans sa poche de veste.
Si cet argument semble largement remis en question par certains testeurs, j’affirme moi que ce test est pleinement concluant avec l’Archos 70IT (moins épais et plus léger) : la totalité des poches intérieures de mes vestes de costume convient à merveille (sans housse, écouteur compris).
En revanche, n’attendez évidemment pas de fourrer la tablette dans la poche de votre jean. Il faut savoir rester raisonnable ou bien se recentrer sur une tablette plus compacte comme l’Archos 43IT.

JPEG - 628.9 ko

Son poids très contenu en fait finalement le compagnon idéal pour une utilisation urbaine, transport ou même à pied, puisque cette tablette se tient sans réelle fatigue d’une seule main.

Bilan

Non content de nous offrir la tablette 7" la plus légère et la plus compacte du marché, Archos réussi également le pari de la rendre suffisamment sexy et complète pour faire bonne figure face à des produits bien plus onéreux. La qualité de fabrication n’est certes pas celle d’un iPad ou d’un Galaxy Tab mais elle reste tout à fait correcte et, après près de deux mois d’utilisation, aucun problème n’est à signaler malgré plusieurs chutes.
En revanche, le choix de la surface chromée autour de l’écran est bien malheureux...

Tour d’horizon :


>> Prochain chapitre : à‰cran tactile


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]

Design, connectiques et qualité de fabrication

Les commentaires pour les anciens articles sont désormais fermés.

6 commentaires


  • Merlin44 - le 28 novembre 2010 à 09h50min

    Bonjour je me permets d’écrire pour signaler que la vidéo du bilan ou tour d’horizon n’est en fait que la vidéo des angles de vue, est-ce normal ?
    Sinon je trouve ce test très intéressant à suivre ^^
    beau boulot

  • Thocan - le 28 novembre 2010 à 10h58min

    Je regarde, merci.

  • - le 28 novembre 2010 à 12h58min

    Sur la video, il y des traces de petit coups avec un objet pointu sur le dos de la tablette, ou c’est juste une impresion ??

  • David.C - le 3 décembre 2010 à 20h24min

    Bonjour,

    Petite question, le port mini HDMI est-il seulement une sortie ou bien est-ce qu’il peut servir d’entrée ?

    Si oui ce serait un super moniteur externe quand on film au reflex comme moi...

    Merci à celui qui détiendra la réponse !

    David.C

  • Thocan - le 5 décembre 2010 à 10h43min

    pas à ma connaissance, non

  • Claude - le 18 décembre 2010 à 23h40min

    Bonjour,
    merci pour ce test bien fait.
    Quelqu’un peut-il me dire si la qualité de l’écran
    de cette 7’ est
    équivalent à la version 101it (c’est à dire ’pas top’)
    ou différente et meilleur
     ?
    Merci

    Claude