logo

Des tablettes Archos dans des bibliothèques

lundi 12/11/2012 par

Commentaires 30 commentaires

Dans cette actualité quelque peu morose pour Archos, une petite information certes anecdotique, mais appréciable : la bibliothèque d’Alençon prête depuis le 15 octobre dernier des tablettes numériques à ses adhérents. En l’occurence 4 tablettes Archos et 3 iPad.
L’objectif est de tester les contenus proposés par les éditeurs, d’évaluer les besoins des jeunes et les aider à utiliser ces nouveaux outils.

Cette opération fait en fait suite à l’initiative lancée par les bibliothèques universitaires de droit-lettres, sciences et santé de Caen il y a tout juste un an, une opération-pilote soutenue par le conseil régional. « Caen disposait de 23 tablettes. Cette année, c’est à notre tour de les récupérer », précise Ludivine Jehan, responsable de la bibliothèque universitaire d’Alençon. Celles de Cherbourg et Saint-Lo offrent elles aussi ce nouveau service.

Plus d’informations sur le site de la ville

Merci noeppel pour l’information !


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]

Des tablettes Archos dans des bibliothèques

Les commentaires pour les anciens articles sont désormais fermés.

30 commentaires


  • Anodin - le 12 novembre 2012 à 14h54min

    On sait pas quels Archos ? Quelqu’un habite là bas pour aller vérifier ?

  • Youpi ! - le 12 novembre 2012 à 18h19min

    Une ’’news’’ pour nous dire qu’il y a 4 tablettes Archos dans une médiathéque ...

    Cela laisse rêveur.

  • ncommiss - le 12 novembre 2012 à 18h25min

    Un "commentaire" pour critiquer la news, sans réel argument...

    Cela laisse rêveur.

     :)

  • Youpi ! - le 12 novembre 2012 à 19h10min

    Sauf qu’il n’y a aucune sorte de critique dans mon commentaire...

    Tu vois (cherche ?) les conflits partout tout le temps comme ça ?

  • dyonysos - le 12 novembre 2012 à 22h47min

    De façon explicite non. Mais le ton sarcastique parle pour toi. Si nos news t’emmerdent, abstiens toi de commenter.

  • Thocan - le 13 novembre 2012 à 00h31min

    La ’news’ a pour principal objectif de montrer que certains organismes ne jurent pas que par l’iPad mais proposent également des tablettes d’Archos. Ce n’est nullement le nombre de tablettes concernées que le principe même.

  • cajl@free.fr - le 13 novembre 2012 à 08h35min

    Tout à fait, au vue des implications d apple n importe où

  • Herbert Von Caravan - le 13 novembre 2012 à 17h11min

    vu aussi ce matin, un orchestre philharmonique à Bruxelles a innové en remplaçant ses partitions par des tablettes Samsung 10.1, encore des débouchés possibles ...

  • dkfx77 - le 13 novembre 2012 à 18h21min

    Ca c’est classe ^^’

  • fredsnap - le 13 novembre 2012 à 19h30min

    En ce moment je vois chaque jour à la sortie du metro des personnes qui saisissent des questionnaires sur une tablette (android je crois, pas vu le modèle).

    C’est un autre type d’utilisation...

  • anodin - le 13 novembre 2012 à 20h37min

    Moi aussi mais c’était iPad...

  • p6x - le 14 novembre 2012 à 03h21min

    Un de mes collegues vient de faire un training ici a Houston. Les hand-outs etaient sur un Kindle Fire HD offert ! a ajouter aux ecoles, aux companies aeriennes qui ont leurs manuels de vol sur tablette, pour l’instant seul l’iPad a obtenu la validation de la FAA. "In Flight". Delta l’utilise. Air France aussi. C’est a se demander pourquoi le gouvernement Francais ne fait pas un partenariat avec Archos. Il y avait eu le cartable electronique, pourquoi pas les cours sur une tablette Archos ?

  • cajl - le 14 novembre 2012 à 09h05min

    J’ai essayé de mettre des Archos dans ma classe....
    Mais la région n’a pas donné suite !

  • Little_iki - le 14 novembre 2012 à 17h41min

    @p6x

    Quoi des manuels de vols dans du matériel Archos ... Aille ... Entre les freeze et update de Firmware qui plante et la solidité/qualité de fabrication légendaire .... Je ne monte pas dans l’avion !

    Le patriotisme est le meilleur moyen de subventionner une industrie archaique qui aurait du mourir depuis longtemps !

    Donc désole mais mes impôts, iront je préfère payer un prof supplémentaire qu’à maintenir Mr Crohas à la tête de la R&D.

  • Gorfu - le 14 novembre 2012 à 18h33min

    Quel beau raisonnement ! Tous les fleurons de l’industrie française ont, à un moment ou à un autre de leur histoire, été aidés directement ou indirectement par l’Etat. Laisser mourir les entreprises de pointe, voilà le plus sur moyen de revenir à l’age de pierre. En ce qui concerne la faculté d’Archos à remporter des marchés publics, et à trouver des débouchés au sein de la défense ou de l’éducation nationale, il est vrai que c’est une autre histoire...

  • Youpi ! - le 15 novembre 2012 à 09h52min

    Faut arrêter de croire qu’Archos est ou a été un fleuron de quoi que ce soit...

    Innovant oui, moteur de l’économie française, non.

    Il n’y a aucune raison que l’état favorise Archos par rapport à toute autre entreprise de même taille.

    Archos, combien de (divisions) emplois ?

  • Gorfu - le 15 novembre 2012 à 10h26min

    @Youpi : Archos est une PME et le terme "fleuron" ne s’appliquait bien évidemment pas à elle. Mais force est de constater qu’il s’agit d’une des rares entreprises françaises présentes sur le marché de l’électronique grand public, et qu’à ce titre elle a une importance particulière. Il me semble donc logique que sur les petits marchés publics non soumis à concurrence, Archos soit préféré à d’autres si ses tablettes font bien le boulot.

  • Little_iki - le 15 novembre 2012 à 10h58min

    @Gorfu

    Cela s’appelle le clientélisme .... On ne sait pas toujours ou cela commence mais je sais ou cela fini .... Abus de bien sociaux et sociétés obsolètes qui ne tient en place que par les marchés publics.

    Concernant Archos, l’histoire prouve malheureusement que ce n’est pas les subventions ou les marchés publics qui peuvent la faire vivre ou développer. Les subventions elle en bénéficie déjà pour des projets ... Il lui manque simplement un business modèle cohérent.

  • Gorfu - le 15 novembre 2012 à 11h09min

    @Little-iki : Certainement pas ! Les seuils en deçà desquels la mise en concurrence n’est pas obligatoire sont ridicules. Et lis bien mon message, le fait qu’Archos soit préféré à d’autres me semble normal sur ces petits marchés si leurs tablettes "font bien le boulot". L’intiative de la bibliothèque d’Alençon en est un bon exemple :ça ne sauvera pas Archos, c’est purement symbolique.
    S’agissant des gros marchés publics, ceux sur lesquels peut se jouer l’avenir de l’entreprise, pas de de place au hasard : ils doivent etre les meilleurs.

  • Little_iki - le 16 novembre 2012 à 11h20min

    @Gorfu

    Donc si je te comprends bien les tablettes Archos font leur boulot pour le public, c’est à dire les bibliothèque musée etc, sans les appels d’offres,

    mais

    Au vue des ventes au public réel, lui qui regarde ses sous, c’est à dire le consommateur privé (qui doit en terme de volume assurer la pérennité de la boîte) cela bugue, il suffit de voire les ventes qui s’écroulent.

    Donc si je simplifie, pour Mr Michu Archos ne vaut pas la peine d être acheté car il y a mieux (rapport qualité prix / fonctionnalité / blabla ) mais pour des petits marchés soumis à aucun appel d’offre tout d’un coup la tablette se transforme et devient super attractive ?

    Moi pas comprendre la transformation, c’est Hulk ou cendrillon cette tablette ?

    Donc je trouve ton raisonnement dangereux et souvent lié à des abus de bien sociaux, pas au début car cela part d’un bon sentiment mais comment garder ensuite le marché ?. Comment justifier qu’un produit de grande consommation puissent à ce point être déconnecté de la réalité, c’est à dire de son utilisation privé et publique ?

    Les subventions doivent servir à la création ou au soutien de nouvelle technologie, pas a maintenir sous respiration artificielle une industrie qui n’a pas compris le sens du marché.

    Il est plus important d’investir dans des star-up qui ont un business modèle original et qui peuvent créer de la richesse que maintenir au pouvoir Mr Crohas.

    Mes impôts, avis personnel, doivent bénéficier à des structures de leur temps. Regardons un peu le cas de à société QooQ qui a profile qui aurait pu correspondre à Archos ...

    Un petit sympa : http://crise.blog.lemonde.fr/2012/11/06/made-in-france-2-qooq-une-tablette-francaise-sinvite-a-la-table-des-ogres-du-numerique/

  • Gorfu - le 16 novembre 2012 à 12h00min

    Little_iki, tu as un don pour l’exagération et tes informations sont erronées... D’abord, les ventes ne "s’écroulent" pas, ce sont les marges qui fondent, en raison d’un environnement concurrentiel plus tendu. Ensuite, je t’invite à lire les excellents retours des utilisateurs de la gen 10 et les tests globalement bons, pour te réconcilier avec l’idée selon laquelle Archos est capable de produire de bonnes tablettes. Je maintiens donc que les tablettes Archos sont capables de répondre à des besoins privés ou publics, donc nulle transformation d’Hulk en Cendrillon n’est requise. Enfin, en ce qui concerne la possibilité d’adapter le modèle de Qooq à Archos, je te renvoie à Thocan et aux nombreux débats sur le forum.
    Ah...et je ne vois décidément pas ce que l’"abus de biens sociaux" vient faire dans ton raisonnement !

  • Little_iki - le 16 novembre 2012 à 14h43min

    Tu as tout à fait raison .... C’ est sur ... Dans une bibliothèque mettre des tablettes Archos ou iPad ... C’est des dépenses pour le bien public.

    Aux dernières nouvelles, je ne vois pas Archos commercialiser d’écran e-ink qui sont quand même la seule alternative pour une lecture au long cours, une fatigue visuelle moindre et une autonomie pertinente pour des étudiants.

    Autant je peux comprendre le fait d’avoir des iPad comme tête de gondole pour attirer les foules, car c’est un objet valorisant attractif et pour l’instant la référence du marché aussi bien en terme de fonctionnalités que de contenus mais justifier l’achat Archos par le seul qu’il soit français ... Aille

    Car oui quel est le but réel de ce test en bibliothèque .. Faire lire ... Donc au final 1 Archos = 2 ou 3 liseuse ... Pour LA même utilisation

    Donc désolé et c’est mon avis, c’est exactement ce type d’exemple que je trouve inadmissible avec les deniers publics, des dépenses qui ne correspondent à rien : on mets des tablettes pour faire hype, in enfin un truc a la mode.

    Une dépense = une utilisation précise cela s’appelle un cahier des charges.

    Et Archos bien qu’il soit français ne possèdent aucun avantage pour le service publique vis à vis de la concurrence.

    Car au final quelle est la valeur ajoutée Archos, le matériel ... Non entièrement soustraitee en Chine, le contenu ... Non plus GooglePlay car le store Archos est obsolète, ridicule ... Alors l’expérience multimédia, des service supplémentaire .. Heu non aucune exclusivité

    Parlons maintenant avec en vue un investissement à long terme, la solidité du produit ... .aille non c’est pas vraimment le point fort Archos ... Donc alors le SAV ... Aille aussi ....

    En face il y a Apple / kindle (la gamme) / kobo ... Qui elles ont des avantages et bien sur des inconvénients.

  • Little_iki - le 16 novembre 2012 à 14h51min

    Et pour QooQ il ne s’agit pas d adapter le modèle de celui-ci a Archos, c’est trop tard et ce n’est pas la voie choisi par mister C, non il a préfèré lutter contre les plus grand sans aucune maîtrise de l’outil industrielle sans dégager de valeur logiciel. Cela a été un des choix lors du passage à android ... Qu’elle allait être la valeur ajoutée par rapport aux autres tablettes sous android ? Interrogation de l’époque .. J’ai la réponse maintenant ... Et elle m’attriste.

    Le but de l’exemple est de montrer que l’on peut avoir une valeur ajoutée suffisamment différentiante pour éventuellement dans certaines conditions avoir un avantage dans un marché publique.

    Ex : tablette en hôtellerie, dans les cuisines, en chimie avec un modèle étanche sur les palliasses ... Etc

    Il faudra trouver SA valeur ajoutée, son segment : le JE SUIS une boîte française ne sert à rien, sans le supplément d âme, l’ingrédient supplémentaire qui fait tellement défaut à Archos aujourd’hui

  • Gorfu - le 16 novembre 2012 à 15h32min

    Mon raisonnement ne porte absolument pas sur la pertinence de la définition de leurs besoins par les acheteurs publics. Je m’en moque ! Et en l’espèce, rien ne prouve que les besoins aient été mal définis : ces tablettes ne servent sans doute pas qu’à lire du texte, j’imagine qu’elles hébergent d’autres contenus (vidéos, musique etc), ce que les liseuses traditionnelles ne font pas encore.

    Je le répète, en tant que rare entreprise française présente sur l’immense marché de l’électronique grand public, Archos mérite d’etre soutenue, ne serait-ce qu’à titre symbolique, sur les microscopiques marchés publics non soumis à concurrence, dès lors que ses tablettes répondent aux besoins exprimés. C’est le parti que semble avoir pris la bibliothèque d’Alençon.

    Quant à la VA d’Archos, elle me semble assez évidente : le maintien d’une R et D en France, dans un secteur théoriquement très porteur. Je m’intéresse moins à ce qu’Archos est aujourd’hui, qu’à ce qu’elle pourrait devenir demain, bien que son avenir ne soit pas assuré.

  • Little_iki - le 16 novembre 2012 à 16h08min

    Un extrait de l’articule : « A l’avenir, on souhaite disposer d’une bibliothèque en ligne accessible via les tablettes », précise Ludivine Jehan. Pour l’heure, il existe déjà un catalogue en ligne. Une vingtaine de bibliothèques l’alimentent. « Les livres peuvent venir de ces différents sites. Ici, on dispose de 35 000 à 38 000 ouvrages. On augmente de 2 000 livres chaque année ». L’an prochain, la bibliothèque universitaire devrait développer son offre en culture générale. « Pour l’instant, nous avons très peu de romans. Mais l’idée est d’en proposer pour éviter à nos étudiants de payer une inscription à la médiathèque ».

    Il s’agit d’une bibliothèque universitaire, pas d’une médiathèque :-)

    Sinon Archos en R&D .... Hahahahahahahahahahah oui il y a 10 ans, maintenant c’est devenue via les choix de Mr Crohas le plus grand importateur de produit rebadgés. Ok je suis méchant mais c’est en grande partie la vérité :

    - qui se souvient du smartphone android
    - qui se souvient du robot
    - qui se souvient de l’élan en domotique

    ... Ok j’arrête ...

    Sinon en quoi le secteur est porteur en France, Archos dépose des brevets technologies sur des méthode de calcul, des algorithmes dans les communications, innove avec de nouvelles matières, fait de la recherche fondamentales ou met en pratique les résultats de recherche avancées en les vulgarisants ?

    Non Archos est une devenue une société normale, qui essaie de survivre et qui crée des tablettes normales, sans plus. Elle est malheureusement comparable à de nombreuses sociétés chinoises qui lui revendent des design.

  • Gorfu - le 16 novembre 2012 à 17h47min

    Il est vrai qu’on peut légitimement se demander en quoi le marché de la tablette qui connait une croissance exponentielle est porteur ! Les exemples que tu cites desservent ton propos plus qu’ils ne le servent. C’est à mon sens la preuve que la R et D est active et animée par un certain esprit d’innovation. Il y a des brevets déposés et une R et D en France, à la mesure de la taille de l’entreprise, que tu le veuilles ou non (reste à savoir pour combien de temps encore). Il me semble que la Gen 10 et le Gamepad en sont de bons exemples.

  • Little_iki - le 18 novembre 2012 à 00h02min

    À bon ...
    - tu as vu le robot ?
    - tu as le smart phone ?
    - tu as vu la démotique ?

    À part des slides rien, je peux aussi faire des slides sous ppt si tu veux .. Et je vais demander un gros budget recherche !

    Soyons raisonnable ... Archos ne fait pas de recherche ... Sinon Apple fait de la recherche fondamentale :-)

    Ainsi Apple ne dépose que des brevets logiciel, qui ne sont valables qu’au US pour l’instant ... Avec un peu de chance. Ou alors plus du design .. Suffit de demander à Samsung .... :-)

    Les seuls brevets archos sont leur carcasse emboutie, et la clef 3G sous forme de stick ... Au niveau de la carcasse cela aboutit à une trop souplesse ... Et pour la clef ... Heu ... Une seule génération :-(

    Donc SVP ne pas confondre la recherche et le champs de distorsion propre à Mr C et feu Mr S !

    Quand à la croissance des tablettes, oui elle existe sur un segment qui exclu archos de facto : aussi bien le haut de gamme, que le milieu .. Reste le bas avant les chinois :-(

    Mais qui innove ?
    - Google sur la couche soft voir Apple avec Ios
    - les fabricant hardware (écran mémoire cpu avec ARM ...)
    - un peu les intégrateur en choisissant les bonnes innovations hard qui coûtent un bras

    Et archos la dedans ? Il est ou ?

  • Little_iki - le 18 novembre 2012 à 00h05min

    Et pour la Gamepad ... Haha haha !

    Faut sortie un peu ... Les émulateurs sous androïd avec la forme facteur de Sony existent depuis un moment en Chine ... Et oui on peut les toucher pas comme beaucoup de cette génération.

  • Gorfu - le 18 novembre 2012 à 11h20min

    Tout à fait mon cher Little-iki, Archos est un importateur de produits chinois. C’est la raison pour laquelle, sur la petite centaine d’employés en France, l’essentiel sont des ingénieurs, et Archos Technology Schenzhen emploie également une cinquantaine d’ingénieurs. Une seconde de réflexion suffit à comprendre que l’organisation d’Archos n’est pas encore celle d’un simple "rebadgeur". Je t’invite à t’intéresser à JMI tech et autres MPman.

    Et il faudrait cesser de grossir les traits jusqu’à la caricature, comparer Archos à Apple ou Google n’est pas sérieux. Il s’agit d’une PME (!!!) qui innove à la mesure de ses moyens et produit encore des tablettes originales (au sens premier du terme). Il est vrai que si tu attends d’Archos la mise au point d’un robot ou d’un vaisseau spatial, notre débat risque de durer jusqu’à la fin des temps.

  • Little_iki - le 18 novembre 2012 à 18h03min

    Heu ... Ce n’est pas moi qui compare archos à Apple ou Google ou Samsung c’est le discours officiel de Mr C et surtout le positionnements produit, un peu moins maintenant mais à l’époque de IPad 1, voire 2.

    "Et il faudrait cesser de grossir les traits jusqu’à la caricature, comparer Archos à Apple ou Google n’est pas sérieux. Il s’agit d’une PME (! !!) "

    Donc si tu peux écrire cela à Isigny cela serait sympa. Quand aux recherche de robot, je te laisse chercher dans les discours du monsieur C, sur ce site.

    Pour le téléphone idem ... Au lancement de la Gen7 de mémoire.

    Sinon 100 personnes je t’assure que c’est une petite structure et qu une fois enlevé le marketing / drh / directeur des ventes / logistique ... Il ne doit pas rester beaucoup d’ingénieurs opérationnels ... À la louche ... 20-30 maxi et la dessus combien en recherche .. Heu ... Encore moins.

    Pour des tablettes originales ... Je veux bien le croire ... Il faut simplement quelles trouvent leur public ... Et la encore il faut aussi voire la concurrence !

    C’est mon avis et il n’engage que moi, mais la voie choisie est une impasse car c’est un choix ou le rebadgeage ne procure pas une marge importante pour la recherche de valeur ajoutée et surtout cela positionne les tablettes dans le bas de gamme.

    Donc archos et recherche oui, c’était possible (passé) quand l’OS était maison, quand la Chine n’avait pas une armée d’ingénieur qui implante androïd dans tous les ustensiles possible.