logo

Décathlon : Quechua, le smartphone Archos baroudeur

jeudi 5/09/2013 par

Commentaires

Les plus fins limiers avaient pu anticiper l’information : annoncé courant juin, Décathlon dévoilait alors l’existence d’un smartphone Quechua destiné aux baroudeurs et carrossé en conséquence.

Cette fois-ci, c’est officiel : c’est bien Archos qui a été choisi par l’enseigne sportive pour concevoir le produit final - sur la base, on l’imagine aisément, d’un cahier des charges proposé aux fournisseurs habituels chinois.

Baptisé "Quechua Phone 5", il entre désormais en phase de test à partir d’aujourd’hui même : "Afin de finaliser le produit, quinze exemplaires du smartphone sont mis en vente au magasin de Domancy (Savoie), adossé au siège international de Quechua. Les quinze premiers clients à l’acquérir, pour 229,90 euros, deviendront testeurs. A leur passage en caisse, ils échangeront leurs coordonnées contre celle d’un membre de l’équipe en charge de la conception du produit et ils seront invités à rapporter tout problème rencontré lors de l’utilisation du téléphone."

JPEG

Smartphone doté d’un écran de 5", tournant sous Android 4.2.2, il dispose d’un appareil photo de 8Mpx et d’une forte autonomie estimée à deux jours avec GPS activé (à confirmer évidemment lors des tests).
Compatible avec la norme IP54, il résiste par conséquent à la poussière et les jets d’eau, et dispose d’une coque renforcée pour une protection contre les chutes et les chocs.

Objectif : "Séduire un public large, des amateurs de sport de montagne aux "urbains" qui souhaiteraient un appareil à la fois peu cher et plus résistant que la plupart des produits actuellement disponibles".

JPEG

La phase de test devrait durer plusieurs semaines... Oxylane (maison mère de Décathlon) espérant ainsi pouvoir sortir le produit avant les fêtes de fin d’année.

Voilà en tous cas une excellente nouvelle pour Archos, qui peut ainsi pénétrer un nouveau type de distributeur, sur un marché de niche à potentielle forte image de marque. Une image de marque qui ne sera pas forcément visible auprès du grand public, mais qui pourrait servir de porte d’entrée intéressante auprès des autres distributeurs...

Cette opportunité est à l’évidence la résultante de la stratégie low-cost / chinois / marque blanche que la PME français déroule depuis 3 ans désormais.

Source : L’Usine Digitale


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]