logo

Déballage et aspect général

jeudi 20/10/2011 par

Commentaires 1 commentaires

Archos nous ayant très aimablement prêté un Archos 9 neuf (oui neuf neuf ^^), je peux vous proposer un déballage.
L’emballage, relativement compact, reprend le même style que celui des Internet Tablet Gen8 dans une boîte sobre alliant le noir et le vert. Seulement ici il ne faut pas se tromper, elle n’a rien à voir avec les IT vu que c’est Windows et non Android qui est proposé à l’intérieur.
Seule une petite étiquette « plus rapide avec son disque dur intégré » différencie la V3 de la V2.

PNG - 703.7 ko


En premier lieu nous avons droit à la TabletPC bien protégée qui cache le reste du contenu :

- Une batterie assurant 5 heures d’autonomie selon Archos, que nous n’allons pas tarder à vérifier !

- Un adaptateur secteur bipolaire remplaçant l’encombrant tripolaire de la V2 bien plus pratique à transporter

- Un DVD de réinstallation, très pratique ! En effet pas de partition comme dans la V2 qui mange un bon tiers du disque dur, et si on formate tout, il y a toujours un moyen de revenir aux réglages d’usine, cependant cela exige un lecteur DVD usb.

- De la documentation pour ceux qui aiment lire.

PNG - 579.1 ko
L’A9 dans son plus simple appareil

Notez l’amélioration au niveau du chargeur qui devient bien plus compact :

JPEG - 26.9 ko
Archos 9 V2


PNG - 506.2 ko
A9 V3




Il est dommage de voir que rien n’est livré pour protéger son Archos9, même pas une petite pochette, il faudra alors passer par le store pour en avoir une basique, ou acheter chez un spécialiste. D’ailleurs une pochette a été testée par Thocan.

Dès qu’on sort l’Archos 9 de sa boite, on se rend compte que la V3 est un peu plus légère que la V2. Après l’épreuve de la balance, voici les résultats :

TabletteSans batterieAvec batterie
A9V2 (HDD) 662 826
A9V3 (SSD) 623 787

Nous sommes donc sous la barre des 800g même avec la batterie !
Ces quelques grammes de gagnés seront un avantage pour le transporter et pour celui qui tient la tablette dans la main durant un long moment.
Mais 787 grammes c’est quand même assez lourd à la longue et on aura tendance à poser la tablette sur sa béquille et à l’utiliser comme un netbook. On se retrouve donc avec une produit relativement lourd, même pour une tablette, mais qui équivaut aussi à un netbook très léger !


L’écran est protégé par un film à enlever vu que celui-ci contient des informations :

- Il indique en premier lieu comment activer/désactiver le sans fil, pratique sachant que la commande « clavier + clic droit/gauche » n’est pas intuitive…

- Ensuite il nous montre comment afficher le clavier virtuel pour la première utilisation ;sinon c’est un peu difficile de rentrer son nom, le mot de passe etc.

- Enfin il nous rappelle que l’A9 décode le Full HD mais qu’il est important de ne pas changer les codecs ; plus de détails en lisant cet article

La bestiole sortie, nous pouvons voir que physiquement elle est absolument identique à la V2, seul le poids diffère, il n’y a aucune différence de taille ni de couleur, malgré ces quelques grammes en moins elle n’est pas plus fine.
Nous retrouvons donc les mêmes avantages et inconvénients relevés par Thocan lors de son test de la V2.

PNG - 884.4 ko
La V2 en haut, la V3 en bas… Ou l’inverse !

La tablette a un format compact très convainquant. Je pense ne pas me tromper si je dis que c’est le netbook 9’’ le plus fin et le plus léger (l’absence du clavier oblige…).


PNG - 324.5 ko
Plus petit qu’une pièce de 10c

L’absence d’aération a le triple avantage d’offrir un design sympathique "monobloc" sans aucune bouche d’aération, de permettre une utilisation silencieuse (couplé au silence du SSD) et enfin d’interdire à la poussière de rentrer et de détériorer l’appareil rapidement. L’A9 est l’une des seules tablettes sous Windows totalement dépourvue de d’aération (ni ventilateurs, ni trous), grâce à l’Atom série Z. En effet, Intel a conçu ses processeurs dans le but de les intégrer dans des périphériques mobiles, capables de fonctionner sans ventilateur. Bien entendu un AtomZ sacrifie sa puissance pour avoir une dissipation thermique faible.

Cependant, le tableau est un poil terni par deux points :
D’un, les bords latéraux et les coins de la tablette sont tranchants, ce qui, surtout en utilisation paysage, peut gêner, les 800g n’aidant pas cela. Quand on prend la tablette à deux mains les coins inférieurs se plantent dans les paumes, ce qui n’est pas des plus agréables.
De deux, Archos a choisi de minimiser le nombre de bouton pour un résultat esthétique réussi. Seulement les boutons étant tous (sauf le bouton d’allumage) sur la gauche, les manipulations comme l’activation du wifi ou la modification de la luminosité sollicitent nos deux mains sur une même tranche... Pas très pratique. Ceci peut être corrigé grâce à un membre du forum qui a conçu un logiciel améliorant considérablement l’utilisation des boutons de réglages.
Les boutons droit/gauche de la souris sont ici « verticalisés » ; cela n’est pas contraignant du tout et nécessitera un petit temps d’adaptation.

Les plastiques et l’écran étant mats, il est agréable de l’utiliser sans pour autant voir des traces de doigts s’accumuler ; un bon point.
Autre bon point : le stylet intégré est très discret. On peut le retirer facilement de son socle, sans quitter l’écran des yeux vu qu’on le sent bien sous les doigts. Par contre pour le remettre, il faudra généralement tourner l’Archos pour repérer son emplacement.
En revanche, le stylet fourni est composé d’un plastique « mou » qui se courbe facilement à la pression. Cela peut en dérouter plusieurs, dont moi. J’ai ressenti un manque de précision face aux stylets rigides et des fois, c’est franchement désagréable.
A l’utilisation, les plastiques ne craquent pas et la batterie a très peu de jeu avec le reste une fois insérée. Ayant un Archos 9 V2 plus ancien, on voit qu’il peut s’installer un léger jeu avec le temps, mais c’est minime.
La batterie amovible est d’ailleurs un avantage conséquent : peu de tablettes offrent la possibilité d’accéder à leur batterie, ce qui permet d’augmenter l’autonomie en prenant une autre batterie (ou une batterie double capacité vendue sur des sites spécialisés), mais aussi de préserver la longévité des batteries en les enlevant lorsqu’on utilise la tablette sur secteur.

> Chapitre suivant : Prise en main


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]

Déballage et aspect général

Les commentaires pour les anciens articles sont désormais fermés.

1 commentaires