logo

Chrome OS, nouveau cheval de bataille d’Archos ?

mercredi 14/08/2013 par

Commentaires

Dans son dernier communiqué de presse, la direction financière a prévenu : d’ici le début de l’année 2014, Archos devrait proposer des produits de rupture. Avec si peu de détails, toutes les conjectures peuvent donc être imaginées et nous pouvons nous intéresser à l’une d’entre elles en particulier : celle de voir la PME d’Igny se lancer dans l’aventure Chrome OS.

Pour rappel, Chrome OS constitue aujourd’hui une tentative de Google pour proposer une offre alternative aux sempiternels Windows et, dans une moindre mesure, aux MacBook. Un système d’exploitation en rupture puisque proposant une expérience pleinement connectée, basée sur le seul navigateur Chrome OS et de simples applications web. Avec une contrainte majeure pour le grand public : la nécessité d’être connecté...

Archos a déjà, par le passé, monté son appétence à lorgner du côté du PC : avec son Archos 9 PC tout d’abord, qui a connu 3 versions successives tout de même malgré un succès plus que mitigé, puis du Classemate, le tout avec le support initial d’Intel et de Microsoft (se rappeler leur présence lors de la conférence de juin 2009). Archos a également poursuivi ses tentatives avec les netbooks, via quelques PC portables vite oubliés tels que les Archos 10, 10s et 13 notamment. Symboles de l’errance stratégique d’Archos à l’époque.

JPEG - 185.9 ko
L’Archos 10 dans toute sa... heu... laideur



Avec la focalisation de la PME française sur le monde Android depuis quelques années, Archos dispose aujourd’hui probablement de toutes les connexions nécessaires chez Google pour investir aujourd’hui sur Chrome OS. Car il ne faut pas s’y tromper : même si Archos se fournit de plus en plus de produits asiatiques quasi finis, la R&D logicielle s’astreint à faire passer - et réussir - tous les tests nécessaires à une certification Google Android et un accès officiel à Google Play. Ce que ne font pas nombre de ses concurrents low-cost directs... De quoi peut-être motiver Google à prendre Archos comme partenaire pour son OS portable.

Le contexte est également favorable à une petite entreprise telle qu’Archos : avec encore peu de volumes et peu de visibilité, le marché reste aujourd’hui encore de niche, donc peu sujet à l’investissement de la part des acteurs majeurs même si Acer et Samsung ont d’ores et déjà fourbi quelques armes.

Autre intérêt, les Chromebook visent l’entrée de gamme des 200-300€. Un positionnement tarifaire cohérent pour Archos, qui y place aujourd’hui ses principaux smartphones et tablettes.

Alors certes, le concept même de Chromebook n’en est qu’à ses balbutiements et les contraintes sont actuellement trop importantes pour une démocratisation massive. Mais un positionnement dès 2014 d’Archos permettrait à l’entreprise française de s’ouvrir un nouveau marché potentiel...

De là à penser que Chrome OS sera le nouvel axe de développement d’Archos dès 2014...


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]