logo

Chiffre d’affaires T3 2017 : du mieux dans le pas bon

lundi 23/10/2017 par

Commentaires

Archos va un peu mieux au 3e trimestre. Rien de bien folichon, la tendance reste baissière, mais la chute du chiffre d’affaires semble un peu mieux contenue.

Ainsi, avec 30,2M€ de chiffre d’affaires, c’est une baisse de 12,5% qui est ici communiquée (34,5M€ pour la même période l’année dernière).
Depuis le début de l’année (en "year to date"), c’est une baisse de 25% de ses ventes que le groupe français doit encaisser.

Dans le détail, sur ce 3e trimestre, les ventes de produits d’Archos baissent de -14% tandis que Logic Instrument continue de limiter la casse grâce à des ventes en progression de +14%.
Malheureusement, Logic Instrument ne représente aujourd’hui que 10% des ventes. Pas encore suffisant pour réellement aider au redressement de l’entreprise...

JPEG - 132.2 ko

Avec l’arrivée des fêtes de fin d’année, Archos dispose de plusieurs angles d’attaques :

  • Bas et moyen de gamme avec les Access et Core notamment
  • Gamme durcie avec les Sense
  • Haut de gamme avec les Diamond
  • Mobilité urbaine avec une diversification notable des produits proposés

Malheureusement pour Archos, aucune de ces gammes ne fait aujourd’hui référence : le haut de gamme semble rater sa cible de par sa couche logicielle indigne de son positionnement, le bas de gamme ne se positionne pas dans les topX et la marque française reste encore trop inconnue sur le secteur de la mobilité (à raison, puisqu’elle n’est que revendeuse...).

La montée en gamme de certains produits d’Archos (smartphones et mobilité) peuvent néanmoins permettre à l’entreprise française d’améliorer ses marges si les ventes suivent un minimum.

Par ailleurs, Archos investit désormais - et c’est tout récent - dans des magasins physiques : éphémères jusqu’à présent (La Défense, Vélizy2, Rosny2, Carré-Sénart), un peu plus durables grâce à une première boutique à l’Usine Mode & Maison de Vélizy.

Pour finir, et en toute logique, Loic Poirier anticipe un exercice annuel en décroissance tout en espérant une reprise de dynamique sur ce dernier trimestre et l’année 2018. Et passe sous silence la profitabilité de l’entreprise...

Retrouvez le communiqué financier :

PDF - 82.9 ko

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
Enregistrer au format PDF