logo

Archos et le téléphone : une longue histoire

samedi 27/04/2013 par

Commentaires 10 commentaires

C’est lors de la conférence du 15 septembre 2009 (lancement de la gen 7) qu’Henri Crohas avait montré à la foule un prototype d’ArchosPhone, dont la construction s’apparentait à celle de l’Archos 43 IT. Ce téléphone devait sortir fin 2010. La suite on la connaît, cet ArchosPhone ne sortira jamais. Archos vient d’annoncer trois smartphones, la situation a entre temps bien changé…

En 2009, Archos n’en était qu’à ses débuts en matière de ce que l’on a appelé « rebadgage ». Le prototype qui avait alors été présenté semblait être une pure construction des ingénieurs d’Igny. Le fameux brevet qui permet d’affiner la construction du produit nonobstant un léger décrochage de l’écran était bien présent. Depuis le constructeur Archos est davantage devenu le distributeur Archos.

PNG - 143.8 ko

Il est symptomatique des changements intervenus entre temps, de voir qu’aujourd’hui l’expression « ArchosPhone » n’a pas été utilisée. Si la sortie de trois smartphones peut l’expliquer, c’est aussi l’implication a priori moindre des ingénieurs d’Archos dans la construction de ces smartphones qui peut l’expliquer. En effet, le brevet préalablement évoqué n’a a priori pas été utilisé pour ces smartphones. De là à déduire qu’un produit qui n’utilise pas les secrets de la maison n’est pas vraiment de la maison il n’y a qu’un pas.

Une différence dans la construction du téléphone donc, mais aussi une évolution du marché de la téléphonie mobile rendant plus aisée l’introduction d’Archos sur ce marché.

JPEG - 33.8 ko

L’arrivée de Free sur le marché de la téléphonie mobile a, quoi qu’on puisse en dire, radicalement bouleversé ce marché. Désormais, le téléphone subventionné tend à ne plus être la règle au profit des forfaits sans engagement avec lesquels on achète avec plus d’enclin directement son téléphone chez son fabricant.

C’était cette impossibilité pour Archos d’obtenir le privilège de voir son ArchosPhone subventionné qui avait littéralement enterré le projet.

Aujourd’hui le marché est prêt et Archos y entre au bon moment. Le problème, et malheureusement non des moindres pour Archos, est de réussir à rendre disponible sur le marché rapidement ses nouveaux smartphones.

JPEG - 112.2 ko

Archos ne fait que reprendre les bases du succès de Wiko ; d’ailleurs les téléphones des deux marques sont particulièrement ressemblants. Et pour cause, les fournisseurs chinois sont vraisemblablement les mêmes (Tinno, Zopo...).

Archos devra donc user de sa notoriété et de la force de ses applications multimédias pour se différencier.

Il ne reste plus qu’à attendre les premières prises en main de ces nouveaux smartphones, pour voir si Archos aura su relever ce nouveau défi.

En 2009, Archos faisait le rêve d’un téléphone, en 2013 la réalité est moins honorifique mais pas dénuée d’intérêt.


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]

Archos et le téléphone : une longue histoire

Les commentaires pour les anciens articles sont désormais fermés.

10 commentaires


  • cajl - le 27 avril 2013 à 19h04min

    Bonne analyse de fond comme toujours, si en 2009 effectivement le téléphone était un made in archos, en 2013 c’est juste l’adjonction d’un auto-collant et de l’application Archos Vidéo qui en fait un Archos.
    Pa rapport à wikomobile, il faut relativiser les choses car si sur le 35 nous pouvons comparer , avec les Platinum ce n’est pas la même chose car ils sont "Quad Core" et que les wikomobile sont " Dual Core" . J’ai un CINK KING et j’espère de tout coeur que les Archos seront largement supérieurs (comme pour le SIII selon les dires de Loic Poirier)

  • Va84 - le 27 avril 2013 à 19h24min

    @cajl : Je reste un peu d’accord avec toi mais pas totalement... Le Quad-Core et les specs en général ne font pas tout sur un smartphone. La qualité de finition est aussi primordiale... Un smartphone de mauvaise qualité avec de superbes specs ça sert à rien, et la qualité c’est pas trop le point fort d’Archos...

  • ncommiss - le 27 avril 2013 à 20h04min

    Archos devra user de sa notoriété.

    Sauf qu’Archos n’en a plus...

    Suffit de voir sur Internet, lors de l’annonce des smartphones. Plus de la moitié des commentaires étaient du genre
    "J’ai acheté une tablette Archos, tombée en panne juste après, je me suis fait rembourser, Archos, plus jamais."

  • cajl - le 27 avril 2013 à 20h09min

    @Va84 : c’est pour cela que les tests seront importants
    la finition de mon Wiko est bonne sans être géniale.

    @ncommiss : Et oui, c’est une histoire sans fin !

  • Marien alias Nastyatak - le 27 avril 2013 à 20h27min

    C’est drôle quand j’ai écris l’article, l’adjectif que j’avais initialement choisi était renommé.
    J’ai changé par notoriété.
    Un terme qui se veut neutre.

  • cajl - le 27 avril 2013 à 21h00min

    La notoriété d’Archos, vaste débat....

  • Va84 - le 28 avril 2013 à 09h15min

    @cajl : Sur le Cink + ele n’est pas exceptionnelle mais pour le prix je vois pas comment faire mieux à part changer la coque en plastique par une matière " gomme " et c’est pas vraiment de la finition mais pour qu’elle se raye moins et soit plus agréable et moins glissante

  • Wewewi - le 29 avril 2013 à 22h31min

    Aucune mention de l’Archos 5 by SFR..?!
    Une bonne analyse de fond se devrait pourtant d’aller au fond du baril..! ;-)

    @Cajl : Les Wiko ne sont "que" dual-cores, mais c’est du Cortex A9 régulier avec support des instructions NEON... Alors que du Quad-core A7, dieu seul sait comment ça va se comporter..
    Une chose est sûre, c’est que c’est clairement présenté comme le début de l’entrée de gamme par Qualcomm. En dessous de leurs propres Cortex A9 dual-cores.

  • - le 30 avril 2013 à 10h23min

    Hmmm, c’est pas trop tôt...

    Mais comme on le aura aue début 2015 >_< c’est un peu dommage...

    Car comme d’habitude Archos ne va pas respecter ses délais, et oui, nous avons bien à faire à une entreprise et managers qui ne sont pas sérieux.

  • Hamrad - le 19 mai 2013 à 09h56min

    Ne pas oublier les téléphones DECT Archos 35 Smart Home Phone
    Une catastrophe !
    Archos devrait mieux apprendre à choisir ses sous-traitants chinois.
    Une véritable fabrication française serait certainement plus compétitive au lieu d’apprendre le chinois.