logo

Archos en passe d’abandonner son réseau IoT ?

jeudi 13/10/2016 par

Commentaires

Notre dernier échange informel avec lui nous avait laissé comprendre qu’il s’interrogeait, et l’article de Challenges (le dernier paragraphe) le confirme : après avoir annoncé l’année dernière son réseau IoT, puis communiqué largement sur le lancement de son déploiement en cette fin d’année, Loic Poirier semble progressivement se détourner de ce marché.

Et l’IoT dans tout ça ? Archos a lancé en grande pompe PicoWan il y a tout juste un an, un réseau bas débit sur un mode collaboratif à bas coût censé révolutionner l’internet des objets. 2.000 prises picoWans vont être commercialisées cette année en Ile-de-France. Pas de quoi mettre en place un réseau révolutionnaire. En 2015, il tablait sur la distribution gratuite de 200.000 appareils en Europe pour assurer en 2016 un déploiement de son réseau en Europe… « Personne n’a su poser ses marques. L’IoT se cherche encore », admet Loïc Poirier. « J’attends encore le format générique qui va s’imposer. Et nous n’avons pas vocation à dépenser 200 millions d’euros pour créer cette technologie ». En clair, Archos ne veut pas perdre de temps dans l’IoT pour devenir le « leader de l’électronique grand public en Europe ».

Le constat effectué par le PDG d’Archos est ainsi accablant : face aux atermoiements des opérateurs télécoms qui communiquent davantage qu’ils ne déploient (tant Orange, que SFR et Bouygues), le marché n’est effectivement pas aujourd’hui particulièrement lisible, même pour les professionnels.
De plus, Loic Poirier doit aujourd’hui se demander s’il a misé sur le bon cheval : alors que son réseau PicoWAN se base sur la technologie LoRA, c’est la technologie concurrente Sigfox qui reste aujourd’hui la plus déployée en France et qui permet globalement de couvrir la totalité du territoire - à quelques zones d’ombre près. Là où les déploiements de LoRa semblent rivaliser de fausses promesses, quel que soit l’opérateur.

Ce n’est évidemment pas avec 2 000 prises PicoWAN que Archos va rivaliser avec Sigfox. Tout juste pourront-ils éventuellement confirmer la performance de la technologie et obtenir les premiers retours d’expérience.

Ainsi, le seul élément d’innovation fort du constructeur de ces dernières années pourrait rapidement se voir rangé dans un placard. Aux côtés des robots, montres et autres gadgets finalement jamais sortis...
Et ce n’est pas Henri Crohas, revenu chez Archos pour développer le concept PicoWAN, qui semble pouvoir inverser la tendance : il semble désormais de nouveau aux abonnés absents dans les locaux d’Igny...


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]