logo

AppsLib v2 : de belles noces en perspective ?

samedi 2/10/2010 par

Commentaires 5 commentaires

Une fois n’est pas coutume, Archos vient de réussir une belle communication en gagnant un bel article sur le site internet du Figaro. Profitant visiblement du buzz continu sur les tablettes, Henri Crohas donne ainsi des détails sur son portail d’application, l’AppsLib.
Assez étrangement d’ailleurs puisque, contrairement à ce que l’article sous-entend ce portail ne vient évidemment pas d’être lancé puisqu’il l’a l’année dernière, à peu près à la même période.

Dans cet article, le PDG d’Archos semble tout de même tirer quelques plans sur la comète puisqu’il évoque une trentaine de partenaires chinois (le site n’en affiche pourtant qu’une quinzaine) et 10 000 applications disponibles (pourtant, ce chiffre n’était jusqu’à présent communiqué qu’en termes de cible pour la fin d’année).
Au passage également, Henri Crohas nous éclaire davantage sur le business plan de ce portail : Le chiffre d’affaires généré par la vente d’applications sera reversé à 70% à l’éditeur de logiciels, 10% sera prélevé par Archos pour ses frais techniques et le solde sera partagé entre l’entreprise française et chaque fabricant de tablettes. « L’objectif n’est pas de faire fortune avec ces applications. Ce qui compte énormément est de nous constituer une large base de développeurs et de clients grâce à Appslib », explique le PDG d’Archos. Il pourra leur proposer ses futures tablettes.

Et espère enfoncer le clou en rappelant que la légèreté, la finesse et le prix de ses produits sont bien inférieurs à ceux de son concurrent pommé.

Si toutes ces belles explications sont évidemment les bienvenues, elles ne doivent en revanche nullement masquer la réalité de ce portail : avec l’arrivée tardive mais bien réelle des applications payantes sur l’AppsLib, le portail d’application d’Archos s’est octroyé durant l’été un nouveau numéro de version, emblématique : v2.0.
Retour d’expérience.

Du côté des points positifs :
- Il est enfin possible pour les développeurs d’afficher des captures d’écran dans le descriptif de leur application (primordial pour l’utilisateur !)
- Les applications payantes sont enfin de la partie et peuvent par conséquent apporter de la valeur au portail d’Archos grâce aux rémunérations pour les développeurs (si les applications se vendent évidemment, ce qui ne semble pas le cas pour l’instant compte tenu qu’une seule et unique application payante réussi actuellement à dépasser les 50 téléchargements !)
- Le système de paiement est international (et non limité à certains pays comme l’Android Market)
- Les applications approuvées par Archos sont plus lisibles, semblent relativement nombreuses et ce système (qui se situe à mi-chemin entre le laxisme total de l’Android Market et le processus de validation dictatorial d’Apple) s’avère intéressant

Malheureusement, les points négatifs sont encore nombreux :
- L’interface a été refondue, certes, mais sans réellement bouleverser l’ergonomie ; la taille de l’écran reste d’ailleurs finalement sous-utilisée
- La performance est toujours aussi perfectible (le logiciel est mou du genou, avec des saccades régulières des défilements de page, un chargement de quelques secondes à chaque changement de vue...)
- Des fausses compatibilités sont encore affichées (par exemple une fausse compatibilité de certains jeux avec l’Archos 7HT)
- La nécessité de passer par Paypal pour acheter des applications (on aurait aimé un système plus souple comme celui de l’Android Market - mais sans la restriction de pays évidemment...)

Au final, si la situation globale s’arrange largement grâce aux applications payantes et aux captures d’écran, la qualité de développement du portail reste très en deçà de ce qu’on pourrait attendre, tant l’application semble peu optimisée.
Difficile de savoir qui d’Archos ou de Diotasoft (la société en charge du développement) est le plus responsable, mais la relative pérennité de cette médiocrité pourra se révéler à terme préjudiciable vis-à -vis des partenaires.
Pourtant, il existe de nombreuses façons de s’affirmer face au portail de Google - lui-même perfectible. Meilleures catégories, davantage de filtres, possibilité d’en imposer par défaut, espace de discussion sur les applications... le choix ne manque pas.

Néanmoins, admettons qu’après un an de vie tourmentée, l’AppsLib est plus en forme que jamais. Après les échecs ou abandons successifs des ArchosLink, ACP/AMC, Henri Crohas serait-il en passe de réussir son dernier pari ?


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]

AppsLib v2 : de belles noces en perspective ?

Les commentaires pour les anciens articles sont désormais fermés.

5 commentaires


  • cajl - le 2 octobre 2010 à 08h45min

    pour la taille des écrans, je ne suis pas d’accord car sur l’Archos 7HT l’interface est différente.

    pour paypal sur l’android market maintenant c’est possible et il y a le système de google pour payer qui est plus simple je l’admets.

    il te manque un point négatif : sur la gen8 nous ne pouvons voir la partie payante.

  • Thocan - le 2 octobre 2010 à 10h14min

    Ha, je ne savais pas pour la Gen8. Merci.

    Pour l’A7HT, oui c’est vrai l’interface d’accueil est distincte. Mais comme c’est uniquement sur ce produit pour l’instant (à ma connaissance), j’en ai pas parlé.

  • cajl - le 3 octobre 2010 à 16h21min

    je viens de mettre la V2.0 Build 21 et j’ai les apks payants

  • thoout.com - le 4 octobre 2010 à 11h21min

    Pour info la version actuelle c’est la V2.0 Build 31 et ce depuis le 16 septembre.

  • cajl - le 4 octobre 2010 à 14h06min

    ok je viens de pouvoir la mettre sur la gen 8