logo

Applications et jeux

dimanche 5/02/2012 par

Commentaires 3 commentaires

Dernier chapitre, mais non des moindres : celui concernant les applications.

Si les deux premières générations Android d’Archos rencontraient la frustration de ne pas pouvoir accéder - officiellement du moins - au market de Google, cette 9ème génération signe l’entrée d’Archos dans le monde des Grands de ce monde avec une certification permettant de préinstaller toute la suite d’applications de Google, Android Market compris.


Test de l’Archos 101G9 turbo à 1,5GHz : jeux par ArchosLounge

Est-ce pourtant la panacée ? Globalement oui, même si l’architecture basée sur le processeur OMAP4 de Texas Instrument rendent invisible certains jeux spécifiques aux processeurs Tegra 2 ou 3 de Nvidia. A ce titre, Gameloft joue toujours les frileux malgré le partenariat annoncé par Archos fin 2011 : à l’heure actuelle, les jeux 3D réellement disponibles de l’éditeur français sont particulièrement peu nombreux : les aventures de Tintin et... c’est tout.

PNG - 1.1 Mo
Tintin fonctionne parfaitement et est le seul jeu Gameloft 3D HD réellement disponible
PNG - 822.7 ko
Asphalt 6... en démo ; le jeu complet se fait toujours attendre

Mais que les joueurs en herbe se rassurent : hormis cet éditeur précis, la plupart des jeux - même récents - sont bel et bien disponibles. Et parfaitement fluides, tant sur 1Ghz que 1,5Ghz. Les jeux 3D haute définition se font de plus en plus nombreux chaque jour, même si à un rythme encore insuffisamment soutenu. On regrettera tout de même que Texas Instrument ne fasse rien pour concurrencer les stores dédiés type TegraZone (pour les Tegra 2 & 3 de Nvidia).

PNG - 945.8 ko
PNG - 888.7 ko
PNG - 1.1 Mo

Côté applications, rien à redire : la situation est encore plus simple puisque l’intégralité du catalogue d’Android Market est à portée de main.


Test de l’Archos 101G9 turbo à 1,5GHz... par ArchosLounge

Seule ombre au tableau - mais c’est le cas pour toutes les tablettes Android : la richesse du catalogue "version tablettes" reste encore largement inférieure à celle des smartphones, même si les éditeurs adaptent progressivement leurs applications à ces nouveaux formats grands écran. Et comme toujours : le succès engendre le succès. Plus les tablettes Android se démocratiseront et plus les éditeurs seront enclins à adapter leurs applications...

Avec sa tablette, Archos propose quelques installation pré-installées. Si on passera rapidement sur la version démo de Picsel Smart Office (utile mais évidemment très limité dans le temps), on retiendra en revanche ses applications propres type Archos remote (à installer sur son smartphone pour contrôler sa tablette), son explorateur de fichier (à la fois assez complet, pratique et plutôt sexy), son moniteur système (pour tuer des tâches si nécessaires - Android devant normalement le gérer par lui-même) ou encore son serveur multimédia (pour accéder au contenu de sa tablette à partir d’un autre périphérique type TV par exemple).

PNG - 253.8 ko
Serveur multimédia
PNG - 349.6 ko
Moniteur système

S’y ajoute également des applications tierces type cadre photo (permet de faire défiler des images sur plusieurs plans, à des vitesses différentes) ou ciné trailer (qui permet de voir des bandes annonces de films).

De la bureautique sur Archos ?

Sans rentrer dans le débat de la pertinence des tablettes pour une utilisation bureautique (mais y-a-t-il vraiment débat ?), en plus de la démo présente par défaut, les applications bureautiques fonctionnent bien en général. Reste à choisir la meilleure.
Plutôt que de réinventer la roue, mieux vaut rendre à Frandroid ce qui appartient à Frandroid. A savoir, son comparatif des suites bureautiques.

Pour finir ce chapitre, constatons tout de même le plaisir que procure une utilisation sans contrainte d’Android Market, loin des péripéties nécessaires sur les générations précédentes.
Les tablettes Archos de 9ème génération sont désormais des tablettes Android à part entière...

De la mémoire... unifiée

L’un des problèmes des précédentes générations résidait dans l’obligation de faire tenir les applications dans l’espace mémoire allouée par le constructeur : quelques centaines de Mo au plus. Une restriction réellement contraignante qui pu néanmoins être contournée avec Froyo grâce à la possibilité de déporter les données des jeux (principalement) sur la carte mémoire. Mais l’opération restait manuelle, donc fastidieuse pour le consommateur.

Avec Honeycomb, rangez cette contrainte au placard : les applications s’installent tout bêtement dans la mémoire disponible (16Go pour cette tablette 1,5Ghz, 8Go pour la 1GHz).
Mais avec une conséquence néanmoins : en mixant les jeux 3D lourds (plusieurs centaines de Mo pour certains) et les films (notamment HD), la mémoire interne va très rapidement être saturée. L’expérience d’une utilisation complète de l’Archos 101 G9 1GHz 8Go, pendant plusieurs mois, montre que cette capacité se révèle insuffisante pour peu qu’on souhaite jouer à de nombreux jeux ; exit alors les films, qui n’auront plus suffisamment de place pour s’y loger.

En conséquence, pour une utilisation intensive, l’ajout d’une carte mémoire SD complémentaire ou le choix d’une capacité minimale de 16Go ne sera pas du luxe.

>> Dernier chapitre : prix et conclusion


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]

Applications et jeux

Les commentaires pour les anciens articles sont désormais fermés.

3 commentaires


  • karenax - le 5 février 2012 à 11h11min

    toujours la même conclusion, avec une belle coque elle aurait été LE carton du première trimestre 2012, vivement la Gen10

  • - le 5 février 2012 à 13h45min

    Un minuscule détail : Asphalt 6 complet est achetable et 100% fonctionnel depuis la démo. 3€.

  • cajl - le 5 février 2012 à 19h25min

    Exact ... il faut juste passé par la démo (regarder le forum, je l’ai mis en lien)