logo

Année 2016 : voeux et prospective

lundi 4/01/2016 par

Commentaires

A nouvelle année, nouveau bilan de l’année écoulée.

Sauf surprise lors des prochains communiqués financiers, 2015 fut une année globalement "neutre" pour Archos : économiquement tout d’abord, avec un chiffre d’affaires certes en hausse mais associé à une marge toujours en berne qui devrait laisser l’entreprise proche d’un équilibre instable ; en terme de produits d’autre part, puisque aucune innovation réelle n’a été produite cette année, qui n’a vu sortir des étalages de la PME française que des smartphones et tablettes, certes en progression de qualité notable mais sans distinction réelle face à la concurrence.

Au final, l’innovation a semblé en berne avec des produits "designed by Archos" désormais inexistants : la fantastique GamePad n’a pas eu de successeur, l’intéressante XS101 non plus et la gamme de produits connectés semble passée en mode veille.

C’est d’ailleurs un échec réel d’Archos : alors que Loic Poirier se targuait fin 2014 de vouloir faire tenir son entreprise sur 3 pieds (les smartphones, les tablettes et les produits connectés), seuls les smartphones et tablettes font aujourd’hui vivre la société. Car, malgré un concept intéressant et un début prometteur, les évolutions de la gamme Smart Home se sont raréfiées face - probablement - à des ventes anémiques. Ce qui n’est par ailleurs pas spécifique à Archos : les objets connectés sont jusqu’à présent davantage des vecteurs de communication que des vecteurs de croissance.

JPEG

Smart Home : un succès d’estime



En termes de nouveaux produits, nous avons pu voir apparaitre les PC de la gamme Éducation (voir notre test) ou, en toute fin d’année, le concept du PC Stick. Mais aucune innovation réelle derrière, ces produits ne faisant que reproduire des concepts ou produits existants.

Faut-il alors se désespérer de l’année 2016 ?

L’année qui commence ne devrait pas changer de trajectoire : des smartphones et des tablettes d’entrée de gamme et... c’est tout. Pire, alors que l’année 2015 a vu l’arrivée salvatrice de la 4G pour pimenter quelque peu les sorties de produits (confinée initialement aux gammes Hélium et Diamond), aucune technologie majeure ne devrait venir aguicher cette année le geek en herbe. Les produits seront certes toujours plus puissants, plus compact et - on l’espère - de qualité toujours meilleure, mais aucune innovation ne devrait bouleverser le marché. Car ce constat n’est pas spécifique à Archos, loin de là. Le marché des smartphones et tablettes devient quelque peu rébarbatif.

L’espoir de découvrir de nouveaux concepts de produits devrait au mieux se réduire à quelques geekeries plus ou moins amusantes (le Music Beany est à ce titre le meilleur essai à date), mais des réelles nouveautés type GamePad et autre TV Connect sont probablement à oublier...

Non, l’espoir, le vrai, est à regarder ailleurs. Car il existe encore, au sein de la galaxie Archos, un îlot d’innovation pur et dur en la personne d’Henri Crohas - secondé par Marc de Courville. Oui, cet Henri Crohas qui a cédé les rênes à Loic Poirier en 2013 est de retour pour piloter LE projet le plus prometteur et hasardeux de l’entreprise : le concept de réseau IoT (objets connectés) PicoWAN. Un retour aux sources de l’innovation pour Archos, en quelque sorte.



Disons le clairement : si, sur le papier, le concept est aguichant, les chances de réussite du français sont très faibles dans un milieu désormais ultra disputé (notamment par Sigfox et toute la galaxie de l’Alliance LoRa). Mais si la technologie fait ses preuves (il faudra attendre quelques mois pour le savoir), elle pourrait venir colmater une des tares historiques des réseaux IoT : à savoir un déploiement lourd et coûteux qui repose soit sur une société aux moyens limités (Sigfox), soit sur des acteurs télécoms (Orange, Bouygues pour le marché français de LoRa) souvent moyennement motivés par un volume d’objets connectés faiblard. Le dilemme de l’œuf et la poule en quelque sorte.
En permettant à tout un chacun de participer à moindre coût au déploiement du réseau PicoWAN et d’en tirer des bénéfices, le projet d’Henri Crohas souhaite habilement s’appuyer sur le phénomène communautaire et son acceptation virale. Un concept en rupture face à ses concurrents directs.

Dès lors, le 2ème semestre devrait s’avérer intéressant pour l’aficionados d’Archos : un challenge totalement nouveau, un renouveau technologique qui pourrait, en cas de succès, relancer l’appétit de la marque pour les objets connectés.
En attendant, nous devrons patienter avec les derniers nés de la gamme Diamond, à savoir les S, Plus et Tab, qui devraient a priori faire perdurer le succès de leur prédécesseur...

Très bonne reprise et tous nos meilleurs vœux de réussite !


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]