logo

Commentaires

Loic Poirier sur BFM Business

mercredi 14/06/2017 à 11h44 par Thocan

Loic Poirier était l’invité de Stéphane Soumier sur BFM TV ce matin, profitant des annonces d’hier sur leurs nouvelles gammes.

L’occasion de s’interroger sur la déprime totale du cours boursier, qui n’a nullement réagi à la bonne dynamique de l’année 2016 mais qui n’a pas manqué de le faire suite aux mauvais résultats du premier trimestre.

L’occasion aussi, bien évidemment, de faire la promotion des deux nouveaux smartphones Diamond et de l’Alpha en particulier.

Avec justesse, Stéphane Soumier s’interroge sur la dispersion d’Archos qui adresse de nombreux marchés différents : smartphones, tablettes, l’internet des objets, mobilité... Si la réponse de Loic Poirier se concentre sur la valeur pour l’entreprise de constituer une vision d’ensemble englobant avec cohérence ces produits, il omet bien évidemment de dire qu’il faut pour cela avoir réellement la capacité d’y investir... durablement.

Enfin, Loic Poirier confirme qu’il continuera à se passer de la publicité - au moins directe - pour vendre ses produits.

Pour voir la vidéo, c’est par ici !

Commentaires

Archos pivote et annonce un partenariat avec ZTE

mercredi 14/06/2017 à 00h19 par Thocan

Archos a désormais près de 30 ans et continue de se transformer telle une start-up nouvellement créée.
Après avoir conçu des baladeurs, des PMP et des tablettes...
Après avoir testé des concepts iconoclastes (gamepad, TV Connect...)...
Après s’être lancé dans le joyeux monde des réseaux IoT...
Après s’être tourné vers les fournisseurs sur étagère asiatiques...

Voilà qu’Archos semble entamer un nouveau pivot de son business model en signant un partenariat fort significatif avec le chinois ZTE - au travers de sa filiale Nubia :

PDF - 237.9 ko
Le communiqué de presse

Sur le papier pourtant, rien de bien significatif : Archos annonce 4 nouveaux produits, dispatchés sur 2 gammes distinctes.

La première est connue : Diamond, qui s’enrichit des Alpha et Gamma.

PNG

Diamond Alpha

PNG

Diamond Gamma

La deuxième est créée pour l’occasion : Sense, disposant des 55S et 50X.

PNG - 627.3 ko
Sense 50X
PNG - 331 ko
Sense 55S

In fine, c’est toute l’étagère des smartphones d’Archos qui devrait être revue, avec 4 gammes conservées au final : Access, Core, Sense et Diamond.
Exit donc les légendaires gammes issues des Éléments : à force de se sourcer un peu partout, elles avaient perdues toute cohérence.
Une cohérence qui, visiblement, ne risque pas d’être le fort non plus de cette refonte quand on regarde les deux premiers produits de la gamme Sense : un produit fin, léger et compact pour le 55S ; un baroudeur lourd et épais pour le 55X. Quand ça veut pas...

Pour autant, la subtilité de ce communiqué n’est pas là : avec cette annonce, Archos éclaire un tournant majeur dans leur stratégie de sourcing.
Alors qu’ils s’approvisionnaient jusqu’ici goulument sur les linéaires asiatiques des différents fournisseurs, faisant plus ou moins leurs marchés et revisitant les spécifications, le partenariat avec ZTE va bien plus loin : la PME sert tout simplement de porte d’accès au marché français et européen à une marque qui a jusqu’ici eu du mal à prolonger sur notre territoire son succès local.
Cette stratégie n’avait jusqu’ici été adoptée que pour la gamme annexe de la mobilité et drones, pas sur la gamme principale des smartphones.

L’intérêt pour Archos est évident : à la peine, voire en détresse en ce début d’année, face aux ténors et aux produits asiatiques qui pullulent, le français se permet ici de proposer des produits récents et performants d’un constructeur solide. Car le Diamond Alpha n’est ni plus ni moins que le ZTE Nubia Z17 Mini dévoilé en avril dernier. Nos confrères Les Numériques évoquant par ailleurs l’arrivée probable de son grand frère ultra puissant le Nubia Z17 sous le nom de Diamond Omega.

De son côté, ZTE va vouloir tirer partie de l’implantation européenne d’Archos, et française en particulier, pour prendre des parts de marché.

Le deal n’est donc clairement pas ici celui de deux losers qui tenteraient de survivre en se regroupant, mais bien d’un géant asiatique s’appuyant sur un petit Poucet local pour s’étendre davantage.

Et chacun pouvant immédiatement se poser la question de la réelle finalité de cette approche : si le succès de cette gamme Diamond est au rendez-vous, nulle doute que l’emprise de ZTE ne pourra que s’accroitre sur la PME française puisque Archos n’aura aucune chance de trouver des produits plus pertinents par ses propres moyens.
Et ZTE d’avoir ainsi le choix, une fois lancé : prendre son envol de façon autonome ou... réitérer le succès de son concurrent Tinno avec sa filiale française Wiko.

Car là est désormais la seule question qui vaille : ce partenariat constitue-t-il la première pierre d’un futur rachat d’Archos par ZTE ? La structure de la PME française est en effet devenue idéale : une R&D structurée pour assurer le minimum requis en termes d’adaptations locales, une force commerciale bien en place et maillée sur l’ensemble du territoire ainsi qu’à l’international, et enfin une direction qui s’est émancipée de la tutelle fondatrice historique.

L’assemblée générale du 22 juin prochain devrait être l’occasion parfaite pour sonder le terrain...

Commentaires

01Net essaie les 5 produits de mobilité électriques d’Archos

dimanche 4/06/2017 à 22h55 par Thocan

01Net essaie les 5 produits de mobilité électriques d’Archos

Commentaires

1€ : la glissade sans fin de l’action JXR

dimanche 28/05/2017 à 17h43 par Thocan

Avec son arrivée en 2013 à la tête de l’entreprise, le challenge pour Loic Poirier était de taille : redresser une entreprise innovante, certes, mais qui subissait une instabilité chronique de sa santé financière avec des hauts (très haut même, lié à des rumeurs de rachat par Nokia en 2006) et des très bas, lors de ses phases de panne commerciale critique.

JPEG - 297.6 ko

Quelque part, on peut dire que l’ancien directeur financier de la PME francilienne a réussi son pari : avec un cours de bourse chutant de façon quasi ininterrompue depuis sa prise en main de l’entreprise, la situation d’Archos est pour ainsi dire "stabilisée". Ou du moins prévisible.
Au plus grand bonheur des actionnaires qui ont vu ainsi le prix de leurs investissements divisés progressivement par trois sur la période et malgré un niveau de départ déjà peu glorieux.

Après les résultats calamiteux du premier trimestre 2017, le mouvement de baisse généralisé n’a fait que se poursuivre, pour atteindre le cours de 1€ vendredi dernier. Soit désormais très proche des plus bas historiques de la marque...

Si on ne peut que se désoler d’une telle débandade, il faut néanmoins reconnaitre que la société dispose actuellement de plus gardes marges de manœuvre qu’à l’époque de Henri Crohas, grâce notamment à des coûts structurels en théorie moins importants du fait de la transformation de l’entreprise en une activité de distribution principalement (de produits chinois). La qualité de son défaut, en quelque sorte.

Il faudra donc surveiller de quelle manière la direction d’Archos réagit à la chute de chiffre d’affaires (qui avait failli mener l’entreprise à la faillite lors de la mandature précédente) et sa capacité à juguler le retour de pertes chroniques.

D’ici là, l’actionnaire pourra se rassurer en constatant que la direction générale reste visiblement confiante dans la santé florissante de l’entreprise, compte tenu de l’évolution du montant des rémunérations qu’elle s’accorde...

JPEG - 44.4 ko

Commentaires

L’Archos 133 Flip (sous Windows) désormais disponible sur le store d’Archos pour 250€

dimanche 28/05/2017 à 16h44 par Thocan

L’Archos 133 Flip (sous Windows) désormais disponible sur le store d’Archos pour 250€

Commentaires

Le scooter électrique Archos X3 en vidéo

vendredi 26/05/2017 à 18h07 par Thocan

Le site spécialisé studioSPORT a publié une vidéo du scooter électrique Archos X3. Cette vidéo permet de voir en pratique ce produit quelque peu surprenant pour le constructeur distributeur français, apparu récemment dans les charts...

Commentaires

Nouvelle tablette : l’Archos 101 Platinum 3G

vendredi 26/05/2017 à 18h06 par Thocan

Même si le marché des tablettes est au plus bas, comme l’a malheureusement attesté le dernier communiqué financier d’Archos, la marque ne désarme pas et continue de proposer de nouveaux produits.
Cette fois-ci, c’est une nouvelle version de la tablette 10,1" de la gamme Platinum que nous propose la PME francilienne : la 101 Platinum 3G.

PNG - 1 Mo

Proposé au prix de 170€, elle présente les caractéristiques suivantes :
- Dimensions : 261 x 161 x 9,9mm pour 530g
- Processeur Mediatek MT8321 ; Quad core @ 1.3 GHz Cortex A7, associé à un GPU Mali 400-MP2
- 1Gb de RAM
- 16Gb de mémoire interne (extensible à 32Gb via carte SD)
- Écran de 10,1" 1280 x 800 pixels, IPS 5 points
- Android 7.0 « Nougat »
- Double (mini) SIM 3G
- Bluetooth 4.0, Wifi Direct, Micro USB
- GPS
- Caméra arrière 2MP + caméra avant 0,3MP
- Batterie 5000mAh
- G sensor

Bref, une fois de plus, un produit qui restera dans la nasse des produits basiques mis sur les étalages de tous les magasins.

Retrouvez la page descriptive officielle.

Commentaires

Archos présente au MedPi deux tablettes Kodak

samedi 20/05/2017 à 14h47 par Thocan

Archos avait annoncé en début d’année un partenariat avec Kodak, c’est désormais l’heure de la mise en pratique.

Deux tablettes ont ainsi été présentées lors du MedPi 2017 (salon dédié aux professionnels de la distribution des nouvelles technologies) : l’une de 7" (1024 x 600), l’autre 10" (1280 x 800).

JPEG - 42.1 ko
Crédit photo : FNAC

Au-delà de la couleur bien caractéristique de la coque (jaune ou noire), rien de franchement sexy à première vue : clairement positionné en entrée de gamme avec des prix respectivement de 99 et 129€, seule une offre découverte Photobox (50 tirages inclus et tarif préférentiel) semble se distinguer.
Pour le reste, on est malheureusement sur du très classique dans le bas de gamme :
- Processeur MediaTek MT8321 cadencé à 1,3Ghz
- 1Go de mémoire vive
- Mémoire interne de 16Go pour la 7", 32Go pour la 10"
- Android 7 Nougat
- Capteurs photos 8Mpx arrière et 2Mpx avant
- La batterie enfin, est de de 2500mAh pour la 7h (3,5h d’autonomie), et un plus honorable 6000mAh pour la 10" (5,5h d’autonomie)

JPEG - 41.4 ko
Crédit photo : FNAC

Bref, si on ajoute à ces spécifications peu différenciantes un partenaire - Kodak - revenu d’entre les morts (cf. son dépôt de bilan en 2012), difficile de voir comment ces deux nouveaux produits vont permettre à Archos de se relancer après un premier trimestre catastrophique...

Source : le labo Fnac

Commentaires

Un skateboard électrique d’Archos en approche

jeudi 18/05/2017 à 09h06 par Thocan

Un skateboard électrique d’Archos en approche

Commentaires

Chiffre d’affaires T1 2017 : le plongeon

samedi 13/05/2017 à 19h37 par Thocan

Après une année 2016 en demie-teinte, avec un résultat frôlant l’équilibre sans pour autant y parvenir, le premier trimestre 2017 devait clarifier la situation. Et autant dire... qu’elle l’est totalement.

Avec un chiffre d’affaires T1 2017 de 25M€, c’est un effondrement complet des ventes que la société affiche avec son communiqué financier : -37,8% par rapport à la même période en 2016, et même -42% sur le seul périmètre d’Archos (hors Logic Instrument).
La direction financière s’est d’ailleurs fendu d’un communiqué pour le moins concis, ne cherchant ni à justifier plus que de raison ces chiffres, ni à tenter de rassurer l’actionnaire sur l’avenir. C’est au moins ça de gagné par rapport aux anciens communiqués cache misère...

JPEG - 127.6 ko

Ainsi, il faut remonter à 2013 pour retrouver un chiffre d’affaires similaire (26,5M€) - et encore, Logic Instrument n’étant pas incorporé à l’époque.

A ce titre, au delà de la comparaison Année N vs Année N+1 sur le même trimestre, il est également intéressant de comparer l’évolution des chiffre d’affaires T4 vs T1 de ces dernières années :

JPEG - 56.9 ko

On remarque ainsi que l’épisode n’est pas inédit : si la tendance des deux dernières années montrait un affaissement de 27% des ventes lié bien évidemment aux fêtes de Noël qui booste le chiffre d’affaires de fin d’année (et donc du T4), l’année 2014 s’était également annoncée très délicate avec un chute similaire (48% versus 46% cette année). Une année 2014 qui s’est effectivement avérée très difficile pour Archos, avec une perte de 13M€ à la clef (résultat net).
Reste à savoir si Archos aura la capacité en 2017 de réajuster ses charges internes et son offre de produits plus rapidement qu’à l’époque pour éviter un tel scénario...

Le marché des tablettes en France et plus largement en Europe, qui se réduit progressivement à peau de chagrin, est bien évidemment pointé du doigt dans ce communiqué. Pour autant, il ne saurait masquer des raisons plus profondes que la direction se doit d’adresser au plus vite :

  • Une gamme de smartphones et tablettes devenue globalement illisible pour le consommateur tant les références sont nombreuses et la cohérence intergénérationnelle peu maintenue
  • L’absence totale, depuis un an, de produit phare réellement marquant et se distinguant suffisamment de la concurrence (la gamme Diamond n’ayant aujourd’hui plus rien d’éclatant...)
  • Une innovation passée sous silence : même l’intéressant concept PicoWAN semble aujourd’hui abandonné de toute nouveauté et toute communication, impactant qui plus est l’image de marque de l’entreprise

La principale bonne nouvelle est finalement à trouver du côté de Logic Instrument, qui continue de progresser avec +17% de ventes. Une croissance de bon aloi puisqu’elle touche un marché générant des marges plus confortables que celles du grand public.
Si le rachat partiel de cette société fin 2013 tarde à porter ses fruits, les synergies entre les deux sociétés semblent se concrétiser progressivement.

Le communiqué porte aussi l’attention du lecteur sur une reprise - timide ? - du marché des tablettes au second trimestre. Mais le communiqué lui même ne pas trop y croire.
Dans les motifs d’optimisme, sont listés :
- Le partenariat Kodak qui, s’il est réussi, pourrait apporter un regain de chiffre d’affaires appréciable (même si la marque n’est plus franchement dans l’air du temps...)
- Des nouvelles gammes de tablettes et de smartphones (encore !) qui pourraient relancer l’attrait des consommateurs
- Un appui supplémentaire grâce à la gamme de mobilité urbaine électrique, mais qui est objectivement aujourd’hui trop confinée pour faire la différence

Au final, on remarquera que Archos reste aujourd’hui emmuré dans son rôle de simple distributeur de produits - légèrement ajustés par rapport au catalogue de produits chinois.
La prise de risque, espérée avec le lancement de PicoWAN, semble définitivement enterrée.

Reste que, pour finir sur une note positive, la société Archos est (malheureusement) coutumière de ces plongeons soudains et qu’elle a toujours su jusqu’à présent trouver les clefs pour relancer son activité. C’est une qualité appréciable que certains concurrents, aujourd’hui disparu, auraient aimé avoir. Ces relances ayant toujours été faites par la conjonction de deux facteurs : un repositionnement plus pertinent de la stratégie produit... et le renflouement par les actionnaires.



Retrouvez le communiqué financier complet :

PDF - 427 ko
|