logo

4 Casques/écouteurs sur le banc d’essai !

dimanche 10/08/2008 par

Commentaires 3 commentaires

En attendant la sixième génération de baladeurs Archos, nous vous proposons 2 tests de casques audio et 2 tests d’écouteurs. Deux casques ouverts l’un d’AltecLansing l’autre de Koss, une paire d’écouteurs intra-auriculaires de Créative et une paire d’écouteurs pour les sportifs de Sennheiser.

JPEG - 194.7 ko

Casque Altec Lansing UHP 304

JPEG - 141.7 ko

Ce casque semi-fermé (ou semi-ouvert c’est selon) d’Altec Lansing devrait en ravir plus d’un. Avec son arceau en titanium, l’UHP 304 s’adaptera très facilement aux contours de votre tête. Avec son faible poids de 88 grammes, la faible pression des haut parleurs sur les oreilles, et un recul d’écoute d’un bon centimètre, vous l’oublierez très certainement au bout de quelques minutes d’écoute.

JPEG - 93.7 ko

Seule la hauteur des hauts-parleurs sur l’arceau est réglable. Le réglage devra se faire le casque retiré de votre tête. Dommage qu’il n’y est pas un ajustement supplémentaire sur l’arceau pour coller celui-ci le mieux possible aux contours du crâne.

JPEG - 197.2 ko

C’est aussi en l’absence de ce second réglage que le casque pêche. En effet, il n’est absolument pas pliable ! Altec Lansing fourni gracieusement une housse en néoprène, utile pour protéger le casque de la poussière mais très certainement pas des coups inhérent à la vie d’un homme moderne . C’est incontestablement le plus gros défaut du casque.

Ceci dit, cette faible proximité de l’arceau et du crâne accroît très certainement le sentiment de n’avoir presque rien sur la tête. Pressions légères des arceaux et haut parleurs mais suffisantes pour ne pas perdre le casque lors de mouvements brusques (marche rapide, sauts, regards vers le bas et vers le haut).

JPEG - 119.6 ko

Surprise pour moi, le câble est en tissu. Hum, à priori on a l’impression d’avoir affaire à quelque chose de bas de gamme. En réalité, il n’en est rien et ce câble annoncé comme non emmêlant tiens ses promesses et s’avère être plutôt agréable. Un bout de plastique gris vous permettra d’ajuster l’écartement entre les deux fils des haut parleurs au niveau du cou. Le câble mesure 1,20m.

JPEG - 124.3 ko

Au milieu du câble se trouve une petite molette de réglage du volume. Une molette suffisamment dure pour régler de manière assez précise le volume. Bien utile !

La prise jack plaquée or est "à moitié coudée". En effet, celle-ci est droite sur un bon centimètre mais se tord par la suite sur 65% degrés .

JPEG - 98.2 ko

Au niveau du son, l’ensemble s’avère plutôt homogène même si le bas du spectre est quelque peu favorisé. Les basses sont claires et les aigus très correctes. Le relief sonore transmis par le casque est lui aussi plutôt bon pour un casque de cette taille. Les larges haut parleurs en néodymes de 40 mm y contribuent inévitablement.

JPEG - 172.2 ko

Du coté de l’insonorisation, évidemment celle-ci reste plus que limitée et c’est bien normal. L’UHP 304 se destinant avant-tout aux nomades urbains désireux de rester quelque peu à l’écoute de l’environnement qui les entoure. D’ailleurs, le son émis par le casque sera en partie audible pour votre entourage (au moins les basses).

Les sensibilité et impédance de respectivement 100dB et 32 Ohms sont dans les standards habituels. La réponse en fréquence est de 40 Hz - 20 kHz.

Prix : de 65 à 80 Euros.

Toutes les infos sur le site du constructeur.

Casque Koss Porta Pro

Depuis 1984, le Porta Pro gagne toujours plus d’adeptes. Une réputation flatteuse le précède, et il faut bien le dire, c’est plutôt mérité, même si la concurrence est là qui lui mord le mollet.

Vous ne pouvez pas vous tromper : le Porta Pro, on le remarque. Avec ses teintes bleues et ses oreillettes en forme de roues de bicyclette, son design est bien particulier. Pas désagréable non plus, même si aucun autre casque sur terre ne lui ressemble !

Plié, le casque se fait véritablement tout petit, il rentre sans trop forcer dans une poche de chemise. Un ergot assez astucieux bien qu’assez vintage permet de refermer les deux oreillettes sur elles-même.

JPEG - 125.3 ko

En ce qui concerne les finitions, bon, autant le dire tout de suite, le Porta Pro accuse un peu son âge. Le métal des anses se marie assez mal avec le plastique des oreillettes. Celui-ci n’est d’ailleurs pas de la plus grande solidité : je suis même arrivé à décrocher une oreillette, sans le vouloir bien évidemment. Et là , bien souvent c’est le début d’un long drame, l’oreillette se détachera de plus en plus souvent jusqu’au moment là s de la situation vous n’utiliserez plus votre Porta Pro.

JPEG - 198.2 ko

Koss livre avec son casque une petite housse en cuir du plus bel effet et remarquablement utile. Un connecteur mini jack de 6,35 m plaqué or est fourni dans le package. Aussi livré d’origine chez Koss, la garantie à vie ;-). à‰lément non négligeable !

Au niveau du fil des écouteurs, il est plus épais que les écouteurs bas de gamme que l’on trouve sur le marché. Celui-ci semble (et est) assez résistant pour un usage nomade au quotidien. Sa longueur d’un mètre vingt est bien suffisante.

JPEG - 109.9 ko

Facile à plier et à ranger, le Porta Pro est une merveille d’utilisation. Il n’y a guère que quelques petits soucis : il faut savoir que le cerceau de métal vient parfois se prendre dans les cheveux, en en arrachant quelques uns au passage. Rien de bien grave !

L’une des qualités de ce casque est qu’il exerce une faible pression sur la boîte crânienne, d’autant plus que ces paramètres sont ajustables. Défaut de la qualité : s’il tient très bien en position "ça dégueule de monde dans le métro", quand il s’agira de lire un livre posé à plat sur une table, et donc que votre tête va se pencher en avant, le Porta Pro risque de glisser.

Un autre souci quant à l’utilisation au quotidien de ce type de casque, c’est qu’on ne peut pas poser une oreille sur un gros oreiller moelleux (type mon chat), les oreillettes interdisant ce genre de fantaisies. Ceci dit, c’est un problème rencontré avec la quasi majorité des casques.

Allez, je vous en mets un dernier pour la bonne bouche : les oreillettes, ça chauffe... les oreilles ! On approche de l’été, et dans les transports en commun, la tête est coincée entre deux chauffages portatifs ambulants.

Chez Koss, on aime les grosses basses qui arrachent. Et ce casque ne fait pas exception ! L’Extreme-Mega-Bass-Boost® est là et bien là , peut-être même un peu trop pour certains. Ce casque est vraiment un gros caisson de basses, il conviendra donc à ceux qui aiment le boom boom. Au niveau de l’aération du spectre c’est correct, on distingue suffisamment les différents plans sonores. Avec ce surplus de basse, l’équilibre spectral en patît, le Porta Pro n’est donc pas toujours bien équilibré et cela se sent dans les médiums. Adieu les aigà¼s qui saturent à haut niveau. Cela dit, le relief et la spatialisation sont bons, ce qui rend très bien sur les films d’action (genre films de guerre...). à‰couter une chanson avec un orchestre constitué de pleins d’instruments, vous entendrez parfaitement la batterie mais vous aurez plus de mal à discerner les trompettes. Ce casque est idéal pour ceux qui écoutent de l’électro, de la housse et de la techno.

Le Porta-Pro fait parti de la famille des casques ouverts, il a donc une isolation sonore nulle, pas la peine d’essayer d’écouter de la zik à volume faible dans le métro vous serez obligé de monter le son et vous vous abîmerez les cages à miel. Quand bien même vous monteriez le son, vous n’entendriez que les basses.

Caractéristiques :

- Plage de fréquence : 15 - 25000 Hz
- Cordon : droit, double entrée, 1,20 m
- Prise : Jack 3,5 et 6,4 mm
- Poids : 59 g
- Sensibilité : 101 dB SPL/1mW
- Distorsion : inférieur à 0,2 %
- Impédance : 60 ohms

Au final, malgré son âge la qualité sonore est toujours là mais la qualité des plastiques mériterait un petit rafraîchissement. Du coup, nous aurions tendance à nous tourner vers les produits de la gamme AKG pour obtenir une qualité sonore toujours aussi boom boom mais moins baveuse, avec en plus une qualité de finition irréprochable.

Prix : 70 Euros

à‰couteurs intra-auticulaires Créative Zen Aurvana

Le câble d’un mètre vingt est assez court mais pas trop, il est de bonne taille. Il est assez souple et semble à priori solide.

L’isolation acoustique évacue à hauteur de 90% les bruits environnants. Avisez en conséquence ! C’est très pratique quand vous avez une blonde trop bavarde à coté de vous ;-) De plus, personne de pourra vous démasquer en entendant la chanson du Papa Pingouin sortir de vos oreilles.

JPEG - 129.6 ko

à€ l’intérieur du paquet on trouve un adaptateur pour l’avion, différents embouts et une belle boîte. Celle-ci est solide et très pratique pour convenablement ranger ses écouteurs. On peut la laisser tomber par terre, s’asseoir dessus ou bien la donner à croquer au chien, les écouteurs seront intacts. Il est proposé 3 tailles d’embouts (petite, moyenne, grande). Là , c’est à vous de décider. De votre choix d’embout dépendront l’isolation acoustique et la restitution fidèle des basses.

Il est certain que ces écouteurs ont une belle gueule, de belles boucles d’oreilles ! Taillés d’une seule pièce et recouverts d’un vernis noir brillant, ils respirent la qualité de finition. Pratique le nœud de réglage de l’écartement des écouteurs.

L’insertion dans le conduit auditif se fait naturellement et sans difficulté particulière. Il convient de vous mettre en garde sur le fait que vous supportiez ou non les écouteurs de type intra-auriculaires. La sensation d’avoir les oreilles bouchées peut être mal supportée.

Comme sur tout les casques/écouteurs assez haut de gamme la prise jack non coudée est plaquée or "pour une meilleure restitution". Le câble est quant à lui en cuivre "sans oxygène".

L’avantage des intras, en plus d’offrir une isolation acoustique, est de permettre l’accentuation des nuances subtiles. Mais ils ont aussi le désavantage liés aux bruits que peuvent occasionner les frottements sur les vêtements. Ceux-ci sont relativement peu ou prou gênants.

De facto, si les écouteurs sont correctement fixés dans l’oreille, ils ne s’échapperont pas, vous laissant ainsi une entière liberté de mouvement. Très pratique pour la séance musique avant de dormir, la tête appuyée sur l’oreiller.

JPEG - 99.2 ko

Niveau son, je dois avouer que je trouve que le tout manque de basses. Ceci influant forcément sur le relief. Le son est neutre mais précis (la neutralité reste une qualité). Mais au bout d’une semaine on s’y habitue. Mon titre de référence pour tester le relief des écouteurs/casques est "La Présente" de Yann Tiersen ou bien encore "Le Moulin" du même artiste. Le "Ruthless Gravity" de Craig Armstrong est pour moi restitué avec trop peu de basses. Sur ce titre, mon caisson de basses tremble littéralement. Du même auteur, le titre "This love" est lui convenablement restitué, l’écoute est agréable. Bon je dis que ça manque de basses mais notez que je suis un habitué des AKG et KOSS, marques réputées comme étant boomboom. Le son sera excellent pour quelqu’un qui recherche du neutre et une restitution fidèle. Là encore, il est très difficile d’être objectif. Figurez-vous que grâce à ces écouteurs j’ai découvert qu’il y avait des cigales sur la "scène du balcon" dans Roméo et Juliette, sur la musique de Craig Armstrong.

La "Marche de l’Empereur" d’à‰milie Simon est d’un plaisir d’écoute avec ces Créatives Zen Aurvana. Dans les 15 premières secondes du titre "Showbiz" de DIY Note, on ferme les yeux et on se croirait véritablement les pieds dans l’eau. Dans les 8 premières secondes de "St Elsewhere" de Gnarls Barkley on se sentirait presque comme entouré au milieu des instruments.

En somme ces écouteurs se destineront à ceux qui recherchent des écouteurs neutres de bonne qualité (très bonne étant les E5C de Shure dans le domaine des intras), au design et à la qualité de fabrication irréprochable. Dans la même tranche de prix que les Shure E2C nous ne saurions vous conseiller l’un plus que l’autre, le mieux serait pour vous de pouvoir les tester dans un grand magasin ou lors d’un salon comme Apple Expo.

à‰couteurs MX 55VC de Sennheiser

Sennheiser nous offre ici un concept intéressant ayant la particularité de disposer d’un système de fixation à l’oreille.

Revenons en un instant sur le packaging fort bien doté. On appréciera la housse en forme de triangle (dépliée) qui s’acquittera parfaitement de la tâche qui lui est conférée, c’est-à -dire de protéger vos écouteurs.

Même si on ne sait pas vraiment comment les ranger (les plier ?), on aurait préféré un système permettant de les enrouler proprement.

Mais arrêtons de nous plaindre, c’est déjà très bien de livrer une housse dans le paquet.

à€ système spécial, accessoires spéciaux et multiples. En effet, différents embouts sont livrés. J’y reviendrais plus tard après avoir défini le concept des écouteurs. Des coques (le bout de fer recouvrant les écouteurs) supplémentaires sont fournies avec.

Je ne comprends pas très bien d’ailleurs cette générosité puisque les coques présentes sur les écouteurs et les coques supplémentaires sont strictement identiques. Mais bon, ceci est étonnant, il doit bien y avoir une raison rationnelle à ce geste. Une paire de mousses est de plus fournie.

JPEG - 176.7 ko

Le câble des écouteurs est assez long (un mètre-vingt). Le fil droit est plus long que le fil gauche. Cela permet normalement de pouvoir passer le fil droit derrière votre nuque mais j’ai toujours détesté ce système. Mais d’autre l’aimeront. A chacun ses petites habitudes.

Un petit bouton de réglage du volume est implanté de façon ergonomique au fil unique des écouteurs.

Pratique mais finalement si cette mini télécommande avait été détachable, cela aurait permis de s’affranchir d’une longueur de câble assez commass. Par exemple, vous raccordez les écouteurs à un téléphone MP3 dépourvu de prise jack.

Petit détail bien pensé, une petite attache placée à une petite dizaine de centimètres de la prise jack vous permettra d’enrouler le surplus de fil.

Au niveau de la qualité du câble en lui-même, c’est la taille standard, c’est à dire pas forcément très épaisse. Je suis habitué au Porta Pro, que voulez-vous.

JPEG - 150.4 ko

Attardons-nous sur le système propre à ces écouteurs, c’est d’ailleurs là que réside tout leur intérêt.

Il s’agit d’un système de maintien novateur, prenant appui dans l’intérieur de votre oreille, ceci afin d’assurer une tenue parfaite de l’écouteur à votre oreille. Ce système est vraiment bien. Il permet ainsi aux écouteurs d’être utilisés en condition sportive. Vous pouvez vous pencher sur le coté, secouer la tête, les écouteurs resteront parfaitement en place.

Plusieurs embouts de différentes tailles sont livrés, ce qui vous permettra de choisir celui à votre convenance.

Conséquence collatérale de ce système s’appuyant sur votre oreille, une gêne peut très vite apparaître, et vous refiler un mal de crâne. En fait, pour que les écouteurs tiennent bien, il faut laisser subsister une certaine pression, une certaine tension. En gros, étendre votre oreille, ce qui à la longue peux énerver très vite.

En fait il faudra vraiment essayer tous les embouts avant l’achat pour vraiment voir si vous rentrez dans les standards.

Coté son, c’est quand même mieux que les écouteurs livrés en standard avec la majorité des baladeurs mp3. Le son est relativement précis et assez équilibré. Le relief reste classique dans ce genre d’écouteurs. Les basses sont un "moyen poil" plus profondes que les écouteurs d’Apple. Mais rien à voir avec du Koss ou de l’AKG évidemment. Point positif, je n’ai pas réussi a faire saturer ou cracher les écouteurs sur les basses .

A contrario, j’ai réussi a faire saturer les aigus sur du Rob Costlow et du Yann Tiersen. En tout état de cause, je pense que ça vient des morceaux (très éprouvants) car sur d’autres morceaux assez équilibrés comme du Sigur Ros, pas de soucis.

Au final, nous avons là un casque de moyenne facture qui conviendra aux plus nomades d’entre-nous.
Prix : 35 Euros


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]

4 Casques/écouteurs sur le banc d’essai !

Les commentaires pour les anciens articles sont désormais fermés.

3 commentaires


  • POLLET Laurent - le 19 août 2008 à 12h03min

    Je possède un Porta Pro depuis plus de 15 ans.
    Le fil est un peu "fragile" : changé 2 fois en 15 ans, alors que je l’utilise tous les jours.
    Les mousses s’usent aussi, pas de miracle.
    Je cherche pas à faire de la pub, mais il est increvable, et le son est vraiment bon.

  • Potironz - le 22 avril 2011 à 10h39min

    Bonjour, juste un retour sur les écouteurs de Créative. Ayant était l’heureux possesseur de ces derniers, le son et bon, l’isolation correct par contre coté robustesse pas top. Je me servais des écouteurs tous les jours mais ca n’a duré qu’une année. Le câble s’est sectionné à l’intérieur (vers le jack) alors que j’essayais de faire gaf quand même vu le prix à l’époque. Du coup j’ai étais assez dessus à cause de ça, un an c’est court. à‡a reste un avis et une impression perso d’après mon expérience.

  • Hebert - le 4 septembre 2011 à 04h16min

    Impressionnant Éditez, je vous souhaite un grand succés avec votre blog. Amicalement

    Bonus paris sportifs en ligne

    parier sur les blogs de site paris sportif autorisé en france afin de jouer en ligne.