logo

004.Le "Pad" de GamePad : que vaut elle du côté tablette ?

jeudi 6/12/2012 par

Commentaires 0 commentaires

Le "Pad" de GamePad : que vaut-il du côté tablette ?

Parce que c’est initialement une tablette Android, la GamePad est parfaitement capable d’être utilisée en tant que telle. Les applications, le mail, le net fonctionnent très bien, grace au processeur dual core. La fluidité est parfaite, Android Jelly Bean et son Projet Butter y sont aussi pour quelque chose.

PNG - 617.5 ko


Dans le détail, le client mail est très agréable, la résolution de 1024x600 limite quelques fois l’affichage de certains gros mail (les moches avec plein d’images). Rien de rédhibitoire.

Au niveau de la navigation web, il n’y a rien à redire non plus : ça se charge vite et bien et le Giga de RAM permet de switcher facilement entre plusieurs onglets et/ou applications. Les images restent chargées (contrairement à ce qu’on avait sur une 70bIT, par exemple), et les vidéos inclues dans les pages sont lues sans aucun accroc.


Erratum : les fonctions TV 3D ne sont pas supportées par le GamePad

En fait le seul détail marquant, déjà évoqué précédemment, est que la partie bouton de part et d’autre de l’écran rend la tablette bien trop large pour utiliser le clavier tactile à deux pouces en la tenant à deux mains : soit on la pose sur un bureau, et avec l’absence de béquille, on se prend les angles limités de l’écran TN dans les mirettes ; soit on utilise la tablette en position portrait. Cela fonctionne très bien même si le résultat "esthétique" est discutable...

Bien entendu, c’est une tablette Android presque comme les autres, avec le Play Store officiel de Google. Aucun lag ni bug véritablement handicapant n’a été repéré lors de la courte période de test.

L’impression générale est donc positive, le ressenti est similaire avec une 101XS (OMAP4470), peut être même que la GamePad est un peu plus fluide grâce à une résolution plus faible et grâce également à la présence de Jelly Bean.
Les quelques petits ralentissements ressentis ont été rencontrés lors de manipulations un peu lourdes, comme le switch entre plusieurs jeux lourds ou encore la navigation durant le téléchargement/installation de plusieurs applications.

Le média center est identique à ce que l’on trouve sur la gamme XS, vous pouvez lire les (bonnes !) critiques du lecteur media maison d’Archos ici. C’est d’ailleurs une bonne nouvelle de voir que la R&D d’Archos a su retranscrire son lecteur, initialement programmé pour tourner sur les séries OMAP de Texas Instrument, sur la technologie de RockChip. De bon augure pour le 80XS qui tournera sur la même architecture...

PNG - 638.6 ko
Et le poussin piou !


Toujours aussi efficace et complet, il propose de lire la quasi totalité des formats existants, avec de nombreux "Archos touch" tels que :
- La récupération des informations d’un film sur le web (staff + synopsis)
- Un widget et lecteur intégré dans les notifications

PNG - 529.1 ko
Toujours agréable de pouvoir piloter sa musique depuis le panneau de notifications !

Grâce au Play Store, des milliers d’applications sont disponibles.
Compte tenu du temps limité dont nous disposions, nous n’avons pu nous attarder davantage sur ces aspects, afin de consacrer le temps restant sur le jeu vidéo, vu que c’est la vocation initiale de cette tablette.

Cependant Skype fut testé et fonctionne très bien.

Le couple Rockchip/Mali fait fureur, les applications légères comme gourmandes tournent à merveille sur ce produit.

>> Chapitre suivant : Le "Game" de GamePad : que vaut-il du côté manette ?

<< Retour au sommaire


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]