logo

002.Test Archos 101 XS2 : Design

dimanche 2/02/2014 par

Commentaires

III) Design

La tablette de 11ème génération ressemble fortement à la Gen10 : même finition mi-plastique blanc mi-aluminium, cadre autour de l’écran ou encore port magnétique propriétaire en bas.

JPEG - 64 ko

Cependant, quelques améliorations esthétiques et pratiques sont visibles :
- La webcam est placée au centre de l’appareil, pour mieux cadrer l’utilisateur
- La sérigraphie Archos 101XS2 est en finition argentée et non plus blanche
- Le cadre n’est plus métallisé, et surtout il est pourvu d’une dalle « bord à bord »
- Les boutons power et volume sont déportés sur la tranche supérieure, pour éviter une manipulation accidentelle
- La DEL de notification de charge est camouflée dans le cadre de l’écran, invisible éteinte
- La prise jack est plus discrète et mieux intégrée à la coque
- L’APN arrière fait son apparition
- La finition de la tablette est meilleure avec des plastiques mieux emboîtés les uns aux autres, semblant également plus solides.

JPEG - 37 ko

On a donc une tablette mieux finie, toujours à dominance plastique néanmoins, mais pas déplaisante à l’œil. On reconnait la griffe Archos à travers ce design.

Les différents plastiques utilisés pour la coque de la tablette et le clavier ont des teintes différentes. Certains apparaissent blanc cassé tandis que d’autres sont plus éclatants.
Est-ce un choix stylistique ou un défaut lors de la production ? Il en ressort un certain manque d’homogénéité qui, sans être choquant, peut se remarquer si on y prête attention...

JPEG - 67.5 ko
JPEG - 29.5 ko
JPEG - 155.8 ko
Archos 101XS "2012". On note clairement une amélioration des finitions
Archos 101XS "2012". On note clairement une amélioration des finitions

On retrouve toujours une connectique assez complète avec une prise Jack, une prise mini HDMI, un port µUSB (synchro, charge et host) et un port micro SDHC. Le tout est déporté sur la tranche de droite.
Le port propriétaire ainsi que les deux aimants sur la tranche inférieure sont visibles sans être une faute majeure de goût.
Le tout est parfaitement assemblé, sans aucun jeu ni craquement.

JPEG - 44.2 ko

Le clavier est, quant à lui, identique à celui de la 101XS première du nom. Il fléchit légèrement sous la contrainte mécanique si on y va un peu fort, mais difficile de rendre un clavier aussi léger et fin totalement rigide. De plus dans une utilisation normale on n’a pas à faire subir un tel sort au clavier.
On retrouve un arrangement AZERTY (ou autre selon le pays) avec une ligne de raccourcis bien pratique et une sortie micro USB pour recharger et synchroniser la tablette quand celle-ci est connectée.

JPEG - 66.9 ko

Refermé, le couple est parfaitement homogène -hormis la légère différence de teinte des plastiques- discret et peu encombrant.
Cependant, le résultat final est un plus épais que la Gen10, avec 10.1mm contre 8.1 pour la version 2012.

Archos a ainsi préféré sacrifier un argument marketing pour améliorer l’autonomie (batterie de 7000mAh) et certainement la solidité de la tablette. On note d’ailleurs qu’il n’y a plus ce soucis de bulle ni de reconnaissance erronée de l’écran tactile comme cela le fut pour certains modèles en 2012.
Avec l’arrivée de l’iPad Air et des dernières Kindle Fire HDX, Archos a perdu son avantage sur ce terrain. L’investissement pour les égaler tout en proposant la XS2 à 250€ aurait été difficile pour la PME d’Igny.

JPEG - 51.9 ko
101XS 2 à gauche, iPad3 à droite
101XS 2 à gauche, iPad3 à droite
JPEG - 281.9 ko
101 XS première du nom. Plus fine que l’iPad 3
101 XS première du nom. Plus fine que l’iPad 3

Petite surprise au niveau du poids. Malgré un léger gain en épaisseur, la tablette pèse 896g clavier compris (soit 272g le clavier et 624g la tablette). C’est sensiblement le même poids que la génération précédente (630g pour la tablette, 270 pour le clavier, même balance).
Pour information, l’iPad 3 est à 654g avec cette même balance.
Surprise relative tout de même, puisque les tablettes sorties à la même période ont pris une sacré cure de minceur.

En conclusion, le design de la tablette s’est perfectionné et reste agréable, même si l’impression finale fait toujours moins « haut de gamme » qu’une tablette de type "unibody".
La dalle affleurante est l’une des évolutions physiques majeures de la 101XS2 que tout le monde attendait. Cependant, l’effet "wahoo" de la 101XS cru 2012 n’est plus là : c’est désormais une tablette assez ordinaire.
En 2014, elle semble même un peu en retard par rapport aux autres sorties de la même période.

Dernier point, hormis l’écran, le reste de la tablette n’est absolument pas sensible aux traces de doigts.

Toutes nos photos sont disponibles sur notre page Facebook !

> Suite du test : écran


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]