logo

001.Test Archos Smart Home Phone (suite)

jeudi 28/02/2013 par

Commentaires 1 commentaires

V) A l’utilisation « tablette »


La réception des mails, associée au fait qu’il reste constamment branché sur le secteur ravit péperouf qui peut être averti à tout moment de l’arrivée d’un SPAM qui fait tant plaisir.
La résolution faiblarde de l’écran empêchera un affichage correct des mails chargés en images et code HTML, mais sera satisfaisant pour consulter facilement un texte.
Son petit écran permettra d’écrire une réponse rapide, mais pas de quoi écrire un roman, vu que le clavier est quand même bien petit, similaire à ce qu’on retrouvait sur l’Archos 32IT.
Il en est de même pour skype qui peut rester connecté tout le temps afin que Perfectfred puisse les appeler à moindre coût, et ça, ça n’a pas de prix.

Pour le reste, oui oui, Mastercard... Donc, pour le reste, le benchmark Angry Bird passe parfaitement ainsi que les petits jeux 3D peu gourmands.

La navigation web restera exceptionnelle mais pourra dépanner les utilisateurs atteints du syndrome du "je ne veux pas lever ma masse de mon canapé".
Ce fléau touche de plus en plus de français. Je rappelle que la tablette ou le smartphone ne sont que des traitements palliatifs. Le seul traitement curatif reste la kinésithérapie basée sur des mouvements volontaire vers le PC, mais son observance et ses effets indésirables (crampe au mollet, crise de « je-tai-pris-ta-place-ite aigue ») rendent son application difficile en pratique.

JPEG - 127.6 ko
De quoi dépanner, sans plus


Nous n’allons pas détailler le reste de l’utilisation, le SHP est semblable à une tablette de 8ème génération de petite diagonale, le bluetooth en moins.
L’appel reste prioritaire : même les applications en plein écran sont arrêtées lorsque quelqu’un essaye de nous joindre.

JPEG - 151.5 ko
Pas pour les gros doigts. Un clavier swipe permet de gagner en confort.


Après un petit moment d’utilisation, on le repose sur sa base qui rechargera le téléphone. Un petit bruit tout à fait exquis retentit pour nous avertir que le téléphone est bien branché.

La petite webcam en façade, pas très sensible quand il fait un peu sombre, saura être utile en visio conférence via skype par exemple.
La qualité des appels visio via Skype est passable. Le rendu est pixélisé et la différence entre une conversation PC-Archos et PC-PC est bien visible. C’est un problème rencontré souvent sur les produits non officiellement supportés par Skype.

JPEG - 112.4 ko
Ouh les vilains pixels !


Par contre, il n’y a aucune différence entre un appel local et un appel VOIP, le rendu est excellent pour l’un comme pour l’autre.


VI) Autonomie



On peut partir du principe un peu présomptueux que le SHP a une autonomie "illimitée". Bon, en théorie, ce n’est pas vraiment ça, mais en pratique, on prend le téléphone, on l’utilise quelques minutes, une heure en continu au maximum, puis on le repose sur son socle où il sera immédiatement rechargé. Donc dans le principe, il offrira toujours une batterie chargée ou quasi chargée. On ne souffrira pas dans les conditions normales d’utilisation, d’un souci d’autonomie, sauf si on oublie de le reposer sur son socle.

Si on oublie de le remettre sur son socle justement, la batterie perd environ 30% en une douzaine d’heures par exemple dans des conditions de « veille intensive » (sans économie d’énergie, wifi allumé, skype actif, notifications push). Il a donc de quoi résister face à un oubli, ou si on le prend dans une autre pièce, sans socle. Il est d’ailleurs regrettable de ne pas avoir sur le store Archos la possibilité d’acheter un autre socle, pour le poser dans deux pièces différentes. Enfin ça se comprend vu le succès très relatif que cet appareil a du rencontrer.

On peut aussi, pourquoi pas, l’utiliser comme une petite tablette nomade, façon 35IT. Les 8Go et le slot micro SDHC pourront accueillir la musique et les vidéos pour l’utiliser en externe, dans le bus dans la rue... (ce n’est pas une liste exhaustive)
Dans cette condition "non habituelle mais pourquoi pas hein on l’a payé pour ça aussi", on arrive à tenir 2h30 à 3 heures en vidéo continue (écran 50%, wifi off).
Bref, pourquoi pas, mais du coup on perd un téléphone fixe à la maison.... Mais si on n’y est plus, plus besoin de téléphone fixe. Sauf si on est plusieurs et qu’il reste du monde à la maison. La vie est si riche en évènements…

Une conversation téléphonique d’un quart d’heure a fait baisser d’environ 5% la batterie.

VII) Conclusion : pour qui ? pourquoi ?



Ce SHP est un produit atypique. Il est toujours plaisant d’avoir un produit Archos de ce genre, qui se démarque de la concurrence. Comme pour la GamePad et la la Family Pad, Archos sait faire dans l’original et propose un produit de niche qui ravira une petite partie des consommateurs.
En effet il répond à des besoins précis, pour une clientèle restreinte, et beaucoup pourront s’en passer.

Ceux qui achèteront ce SHP sur un coup de tête seront peut être déçus, alors que ceux qui ont bien analysé les possibilités pourront en être largement satisfaits.

Pour Pépèrouf et Mémèrouf, n’ayant ni smartphone, ni forfait illimité et passant la majeure partie de leurs appel au domicile grâce à l’offre illimitée offerte par leur FAI, ce téléphone est (surtout quand on peu le trouver régulièrement à 50€ dans les ventes privées) un produit fort intéressant qui trône fièrement dans le salon.

JPEG - 298.7 ko





A mi-chemin entre téléphone et smartphone, ce Smart Home Phone reste accessible financièrement.

Grâce aux mails et à skype, ainsi qu’à un petit widget météo, c’est un téléphone connecté et interactif. Ses possibilités multimédia et web le transforment en une véritable petite tablette…. Avec des petites capacités, certes.

Son écran ne casse pas 3 pattes à un canard mais est suffisant pour afficher convenablement quelques informations, comme ses mails (texte) ou la tronche de la petite nièce via skype qui, immanquablement, sera suivie d’un concert de « oh… quel amour de bébé ! »
Le côté résistif est un petit défaut, mais il n’est pas synonyme de « pour appuyer sur un bouton il faut graver le verre avec un stylet ». Le doigt suffit amplement. Même s’il faut avouer que le manque de sensibilité peut parfois causer des petites prises de tête (rideau de notification à dérouler).

Pour une utilisation en tant que téléphone 90% du temps et petite tablette 10% du temps, ce smart home phone est un bon produit.

Reste à savoir s’il vaut 150 euros. Actuellement, non. Surtout qu’il existe des smartphones à ce prix, qui couplés à une application fournie par certains FAI, se transforment en téléphone fixe. Les 8Go de mémoire interne resteront un avantage, car les téléphones Android entrée de gamme ont généralement quelques centaines de Mo vite saturées par quelques applications.
Mais actuellement, il est facile de le trouver à petit prix (50€ le moins cher) en suivant les promotions sur le net.

Ce n’est certainement pas le meilleur produit sorti des usines d’Archos, mais à ce prix-là, ce téléphone peut se révéler intéressant.

L’album complet est disponible ici (pour les inscrits ou non à facebook)


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]

001.Test Archos Smart Home Phone (suite)

Les commentaires pour les anciens articles sont désormais fermés.

1 commentaires


  • cajl - le 28 février 2013 à 11h38min

    150 € ! c’est un bon prix, il faut attendre que vente privée refasse des offres à moins de 100 € !

    Pas trop gêné de repasser à un écran un peu moins tactile ?

    En voip, il fonctionne bien aussi comme en radio internet !