logo

Test de l’Archos 64 Xenon - part 2

jeudi 19/06/2014 par

Commentaires

>> Retour vers la 1ère partie de l’article

V) La Phablette : un téléphone ?

Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître…
Le temps d’une société folle qui un jour a lancé ça :

PNG - 428.6 ko

Avec le troll qui en a découlé :

JPEG - 22.1 ko

Heureusement, la société a évolué et on peut facilement passer de ça :

JPEG - 42.4 ko

A ça :

JPEG - 44.8 ko

Tout en restant plus confortable qu’une conversation avec ça :

JPEG - 41.1 ko



La partie téléphone a en revanche quelque peu déçu.

L’accroche réseau s’est révélée un peu capricieuse, se traduisant parfois par un manque d’intelligibilité lors des conversations audio. Il m’a par exemple fallu utiliser mon fixe à un moment, à un endroit où les autres smartphones passaient sans soucis. De même la 3G captait mal dans certains bâtiments, certes plutôt épais.
En situation non couverte, aucun problème de ce type n’a en revanche été rencontré.

Concernant la partie sms, ceux-ci ont eu étrangement quelques ratés :

JPEG - 86.4 ko

Texte reçu

Aucune idée d’où cela pouvait venir. Interrogé, Archos a affirmé que c’était un cas isolé. Les retours d’expérience d’autres testeurs, qui n’ont pas rencontré de problème similaire, semblent en effet le confirmer.

Comme dit précédemment, sa taille est à la fois sa force et sa faiblesse.Tous les pantalons ne sont pas compatibles avec ce monstre, qui devra se loger alors dans un cartable ou une poche de veste.

JPEG - 296.7 ko

Son modemH+ est plutôt véloce avec un DL entre 5 et 8mbps selon l’environnement.

Le capteur photo est potable pour ce genre de gamme. Il se débrouille en situation de basse luminosité. Le mode HDR améliore les résultats en intérieur ou en situation de contre-jour, mais il faut que le photographe et la cible soient parfaitement immobiles :

JPEG - 49.4 ko
JPEG - 75.7 ko
JPEG - 74.7 ko
JPEG - 112.6 ko

Les photos non dégradées sont disponibles sur notre album Facebook ! (accessible sans compte)

L’absence de coque/housse compatible sur le store Archos est aussi dommage, surtout qu’on peut se retrouver à ranger le téléphone dans des régions "hostiles" comme une poche à côté de clefs...

VI) Usage mixte au quotidien et autonomie

Cette phablette, utilisée comme téléphone en déplacement et comme tablette au canapé s’est très bien débrouillée. Sa taille imposante ne conviendra qu’à un public restreint voulant sacrifier un peu de mobilité pour plus de confort. Et ce dernier est bien présent.

Ce produit ayant la prétention de vouloir mixer les usages d’une tablette et d’un smartphone en un seul produit, il lui faut une batterie supportant un tel usage. En effet, lorsqu’on pose son téléphone pour allumer sa tablette, ce sont deux produits avec deux batterie qui entrent en jeu.

Le pari est ici gagné. La batterie imposante permet de tenir au moins une journée en usage relativement intensif en supportant à la fois les conversations audio, l’envoi-réception de sms / mails et les longues périodes de navigation web et de jeu comme on le ferait avec une tablette.

JPEG - 58.6 ko

Wifi/push/3g actifs, utilisation régulière cf. barres "écran allumé". Débranché à 7h du matin, reste plus de 60% en fin de journée

Pour des usages plus modestes elle tiendra facilement 2 jours sans passer par la case recharge.
Ainsi, en cas d’imprévu, on pourra toujours rester joignable même si on n’a pas de chargeur sous le bras. Durant ce test, ce genre d’imprévu est arrivé, et la situation aurait été différente avec un smartphone qui tient à peine la journée quand on est 48h loin d’un chargeur.
C’est un très bon point qui permet à la Xenon d’être utilisée sans compromis.

VII) Conclusion

En un seul produit, et pour 200€, Archos nous propose quelque chose de solide :
- Un téléphone imposant qui peut parfaitement assumer le rôle de petite tablette.
- Un écran HD IPS de bonne facture de 6,4".
- Un hardware convenable permettant une utilisation fluide de l’univers android, chez soi ou en mobilité grâce à la H+
- Une autonomie énorme permettant de laisser de nombreuses options allumée sans s’en soucier.
- Un rapport qualité prix intéressant vis à vis des autres phablettes.
- Une partie téléphonie passable voire médiocre dans des bâtiments épais.

JPEG - 49.5 ko

Bien sûr c’est un énorme produit et il faudra avoir une situation de vie compatible avec. Un(e) employé(e) de bureau n’aura pas de soucis à poser sa tablette sur son bureau. Un(e) infirmier(e) aura beaucoup plus de mal à se trimbaler H24 avec dans leurs petites poches blindées de sparadrap, pinces et autres engins de torture !


Partagez cet article sur les réseaux sociaux: + FB
[ télécharger l'article au format PDF]